Albert Ronsin

érudit français
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homonyme, voir Ronsin.

Albert Ronsin, né à Blois le et mort à Saint-Dié-des-Vosges le , est un érudit français, historien de formation, qui fut bibliothécaire, conservateur de bibliothèque et conservateur de musée à Saint-Dié-des-Vosges.

BiographieModifier

En 1950, il devint bibliothécaire et conservateur à la bibliothèque municipale de Dijon, puis à celle de Nancy avant de terminer directeur de la bibliothèque de Saint-Dié.

Après avoir passé la capacité en droit, il est diplômé d'un doctorat d'histoire[1].

En 1970, il est nommé conservateur du musée municipal de Saint-Dié, devenu musée Pierre-Noël.

Il fut également enseignant et formateur à l'Institut universitaire de technologie de Nancy de l'Université Nancy-II ainsi qu'à l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques.

Il était membre de plusieurs sociétés savantes (Scientifiques, des Belles-Lettres, d'Historiens, et de Bibliothécaires), ainsi que président de nombreuses associations culturelles, notamment de l'Académie de Stanislas[2].

Il reçut les titres de Chevalier de l'Ordre national du Mérite, de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Il créa et dirigea à son début, le prix international de poésie francophone Yvan-Goll, en l'honneur du poète vosgien Yvan Goll, sous l'égide de la Fondation de France et placé sous le haut patronage du Ministère de la Culture et de la Francophonie et du Haut Conseil de la Francophonie.

ŒuvresModifier

  • Le nom de l'Amérique, l'invention des chanoines et savants de Saint-Dié, Éditions La Nuée bleue, Strasbourg : 2006
  • Découverte et baptême de l'Amérique, Éditions Georges LePape, Montréal : 1979 (épuisé); réédition revue et augmentée, Éditions de l'Est : 1992.
  • La fortune d'un nom : America, baptême de l'Amérique à Saint-Dié-les-Vosges, Éditions Jérôme Millon, Grenoble : 1991.
  • Les Vosgiens célèbres: dictionnaire biographique illustré, Éditions Gérard Louis, 1990
  • Répertoire bibliographique des livres imprimés en France au XVIIe siècle. Lorraine et Trois-évêchés, Éditions Koerner, Baden-Baden : 1984.
  • Propositions pour une nouvelle structure des médiathèques publiques en France, Éditions Médiathèques publiques n°49, janvier-.
  • Saint-Dié-les-Vosges 669-1969, Éditions Publicité Moderne, Nancy : 1969.

Il publia également plus d'une centaine d'essais, notes et articles dans diverses revues, annales, bulletins et ouvrages historiques, scientifiques et économiques[3].

HistorienModifier

Il entreprit des recherches historiques, notamment sur la période des Grandes découvertes. Il s'intéressa plus particulièrement à l'historique du nom America donné par Martin Waldseemüller au continent que venait de parcourir et de décrire Amerigo Vespucci. Il étudia les globes terrestres, mappemondes et planisphères du début du XVIe siècle, notamment le globe terrestre de Schöner réalisé par Johann Schöner et aux cartes de Waldseemüller.

Il étudia l'histoire du Gymnase vosgien (Gymnasium Vosagense), une association culturelle et scientifique créée vers 1500 à Saint-Dié et dont étaient issus de nombreux humanistes parmi lesquels Mathias Ringmann et Vautrin Lud.

Notes et référencesModifier

  1. Le livre en Lorraine 1482-1696, Université de Nancy, 1962, 279 p. (thèse de 3e cycle) [1]
  2. (fr) « RONSIN Albert », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) (consulté le 25 octobre 2013)
  3. http://www.ecrivosges.com/auteurs/bio_bibli.php?biblisearch=Biblio&id_bio=2945&id=110&recherche=R&operateur=five&Id_Pseudo=0

Liens externesModifier