1300 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1300
Chronologies
Années :
1297 1298 1299  1300  1301 1302 1303
Décennies :
1270 1280 1290  1300  1310 1320 1330
Siècles :
XIIe siècle  XIIIe siècle  XIVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Croisades Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

  • 7 avril : l'hôpital Saint-Nicolas de Langres, jusqu'alors tenu par des chanoines augustins, est attribué aux Templiers par le pape Boniface VIII.
  • Fondation de l'hospice de Laroquebrou, en Auvergne[1].
  • L'hôtel-Dieu de Beauvais, en Picardie, est transféré du faubourg Gaillon dans l'intérieur de la ville[2],[3].
  • La rue des Escholes, à Paris, où s'est primitivement installée la faculté de médecine, prend le nom de « rue au Feurre à cause de la paille ou « feurre » sur laquelle s'assey[ent] les étudiants[4] ».
  • -1300 : le pape Boniface VIII fulmine la bulle Detestande feritatis par laquelle, en rétablissant le droit de disséquer le corps humain, il le réserve aux médecins de Rome et de Bologne et condamne, non pas la dissection ou l'autopsie, mais la pratique qui consiste à démembrer les cadavres et à en séparer les os et les chairs par ébullition pour en faciliter le transport vers le lieu d'inhumation[5],[6].

PublicationModifier

NaissancesModifier

  • Vers 1300 : Barnabas de Reggio (mort vers 1365), médecin italien, auteur d'un régime de santé (Libellus de sanitate tuenda), et d'un dictionnaire des aliments (Compendium de naturis et proprietatibus alimentorum), ce dernier, achevé en 1338[8].
  • Vers 1300 : David Bonjorn del Barri (en) (mort probablement avant 1361), astronome juif catalan, auteur du Kelal Qatan, abrégé d'astrologie appliquée à la médecine[9].
  • Vers 1300[10] : Ibn Hatima (mort après 1368[11], probablement en 1369[10]), poète et médecin arabo-andalou, auteur d'un important témoignage sur la peste noire en Espagne musulmane, le Taḥṣīl ġaraḍ al-qāṣid fī tafṣīl al-maraḍ al-wāfid (« Réponse à la demande de qui désire étudier la maladie venue d'ailleurs[11] »).
  • Vers 1300 : Jean de Mandeville (mort en 1372), médecin et voyageur d'origine anglaise, auteur du Livre des merveilles du monde.

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. « Hôpital de Laroquebrou », sur le site des Archives départementales du Cantal (lire en ligne).
  2. Paul Roger, Archives historiques et ecclésiastiques de la Picardie et de l'Artois, vol. 2, Amiens, impr. de Duval et Herment, , 352 p., fig., gr. in-8° (lire en ligne), p. 162.
  3. notice BnF no FRBNF14564396.
  4. Paul Triaire, Récamier et ses contemporains (1774-1852) : Étude d'histoire de la médecine aux XVIIIe et XIXe siècles, Paris, J.-B. Baillière et fils, , 474 p. (lire en ligne), « La Faculté de médecine de Paris », p. 55, n. 1.
  5. Marcel J. Rheault, La Médecine en Nouvelle-France : Les Chirurgiens de Montréal 1642-1760, Sillery (Québec), éditions du Septentrion, , 334 p. (ISBN 2-89448-402-X, lire en ligne), « La Chirurgie au Moyen Âge », p. 14.
  6. (en) Katharine Park, « Autopsy and Dissection », dans John Jeffries Martin (dir.), The Renaissance : Italy and Abroad, Londres et New York, Routledge, coll. « Rewriting Histories », , 328 p. (ISBN 0-415-26062-0, lire en ligne), p. 232.
  7. (en) Fernando Salmón, « Arnau de Vilanova », dans Thomas Glik, Steven J. Livesey, Faith Wallis (dir.), Medieval Science, Technology and Medicine : An Encyclopedia, New York et Abingdon, Routledge, coll. « Encyclopedias of the Middle Ages » (no 11), , 624 p. (ISBN 978-0-415-96930-7, lire en ligne), p. 52.
  8. Marilyn Nicoud, « L'Adaptation du discours diététique aux pratiques alimentaires : L'Exemple de Barnabas de Reggio », Mélanges de l'École française de Rome, vol. 107, no 1 « Moyen Âge »,‎ , p. 207 et 210 (lire en ligne).
  9. (ca) Josep Chabàs i Bergon, Antoni Roca i Rosell et Xavier Rodríguez i Gil, L'astronomia de Jacob ben David Bonjorn, Barcelone, Institut d'études catalanes, (lire en ligne), p. 40.
  10. a et b « Ibn H̱ātimaẗ, Aḥmad ibn ʿAlī (1300?-1369) » (notice BnF no FRBNF16520279).
  11. a et b Abū Ǧa'far al-Anṣārī et Suzanne Gigandet (éd.), La Grande Peste en Espagne musulmane au XIVe siècle : Le Récit d'un contemporain de la pandémie du XIVe siècle, Damas, Presses de l'Institut français du Proche-Orient (Ifpo), , 116 p. (ISBN 978-2-35159-313-4, présentation en ligne), p. 1.
  12. (en) « David ben Abraham Maimuni », dans Encyclopaedia Judaica, Thomson Gale, 2007 (lire en ligne) (source : (en) Eliyahu Ashtor (en), Toledot ha-Yehudim be-Miẓrayim ve-Suryah Taḥat Shilton ha-Mamlukim [« Histoire des Juifs en Égypte et en Syrie sous le règne des Mamelouks »], 1944, 1951, 2 vol.).