Ouvrir le menu principal

1223 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1223

ÉvénementsModifier

NaissanceModifier

DécèsModifier

  • Saed ben Touma (date de naissance inconnue), médecin chrétien qui fut au service d'an-Nasir, calife abbasside de Bagdad[11].

RéférencesModifier

  1. (en) Dogen (trad. Hubert Nearman), Shōbōgenzō : The Treasure House of the Eye of the True Teaching : A Trainee's Translation of Great Master Dogen's Spiritual Masterpiece, Mount Shasta (California), Shasta Abbey Press, 1118 p. (lire en ligne), p. 676.
  2. « Quem laurus gemina decoraverat in medicina legeque divina », voir Guillaume Marlot, Histoire de la ville, cité et université de Reims, métropolitaine de la Gaule belgique, L. Jacquet, imprimeur de l'Académie, et Brissart-Binet, libraire de l'Académie, , 730 p. (lire en ligne), p. 310.
  3. Stanislas Bellanger (préf. Mathieu Orsini), La Touraine ancienne et moderne, Paris, L. Mercier, (lire en ligne), « Arrondissement de Tours », p. 471.
  4. Jean-Charles Sournia et M. Trévien, « Essai d'inventaire des léproseries en Bretagne », Annales de Bretagne, vol. 75, no 2,‎ , p. 328 (lire en ligne).
  5. a et b Auguste Van Lokeren, Historique de l'hôpital de la Biloke et de l'abbaye de la Vierge-Marie, à Gand, (lire en ligne), p. 190.
  6. Jean-Baptiste Christyn (en), Les Délices des Pays-Bas, contenant une Description générale des 17 provinces, t. 1, Bruxelles, François Foppens, , 400 p. (lire en ligne), p. 349.
  7. Nguyen Van Thang, « La Médecine traditionnelle au Vietnam », dans Jan van Alphen (dir.) et Anthony Aris (dir.) (trad. Florène Cramant, préf. Fernand Meyer et ill. Mark de Fraeye), Médecines orientales : Guide illustré des médecines d'Asie [« Oriental Medicine »], Solin, Actes Sud, , 271 p. (lire en ligne), p. 209-216.
  8. 1218-1221 selon Joseph-François Malgaigne, dans sa préface à Ambroise Paré, Œuvres complètes, vol. 1, Paris, J.-F. Baillière, (lire en ligne), p. XXXI.
  9. Arthur Bordier, La Médecine à Grenoble : Notes pour servir à l'histoire de L’École de médecine et de pharmacie, Grenoble, veuve Rigaudin, , XX-296 p. (lire en ligne), p. 6.
  10. (en) Eliyahu Ashtor (en), Encyclopedia Judaica, Thomson Gale, (lire en ligne), article « David ben Abraham Maimuni ».
  11. Nicolas Éloy, Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, t. 4, Mons, chez H. Hoyois, , 628 p. (lire en ligne), p. 149.