Ouvrir le menu principal

Élections sénatoriales de 2014 dans le Haut-Rhin

Les élections sénatoriales de 2014 dans le Haut-Rhin ont lieu le dimanche [1]. Elles ont pour but d'élire les quatre sénateurs représentant le département au Sénat pour un mandat de six années.

Sommaire

Contexte départementalModifier

Le département du Haut-Rhin fait partie des départements appartenant, avant la réforme de l'élection des sénateurs, à la série C. La moitié de cette série, dont les sénateurs ont été renouvelés pour la dernière fois en 2004, a été intégrée à la nouvelle série 1 renouvelée en 2011, l'autre moitié, dont le Haut-Rhin, rejoint la Série 2 renouvelable en 2014. Les sénateurs sortants ont donc effectué un mandat de 9 ans, prolongé d'un an par le décalage des élections municipales et sénatoriales de 2007.

Après les élections sénatoriales du 26 septembre 2004, quatre sénateurs ont été élus au scrutin proportionnel, deux d'entre eux, Hubert Haenel et Catherine Troendlé ayant été élus sur la liste de l'UMP, arrivée en tête et deux autres, Jean-Marie Bockel et Patricia Schillinger ayant été élus sur les liste d'union de la gauche.

Depuis Hubert Haenel a été nommé au Conseil constitutionnel en 2010. Il a alors été remplacé au Sénat par Jean-Louis Lorrain, mais celui-ci meurt le 27 juin 2013. C'est alors à Françoise Boog qu'échoie le second poste de sénateur UMP du Haut-Rhin.

Jean-Marie Bockel quant à lui intègre en 2007 le gouvernement Fillon et rejoint la majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy. Il est remplacé au Sénat, pendant ses fonctions ministérielles, par le vert Jacques Muller qui doit lui rendre son fauteuil lorsqu'il quitte le gouvernement en novembre 2010. Il rejoint alors le groupe RDSE puis, participant avec son parti, la Gauche moderne à la constitution de l'UDI, il rejoint le groupe centriste au Sénat.

Depuis 2004, le collège électoral, constitué des grands électeurs que sont les sénateurs sortants, les députés, les conseillers régionaux, les conseillers généraux et les délégués des conseils municipaux, a été totalement renouvelé par les élections législatives de 2012 à l'issue desquelles la droite conserve les six circonscriptions du département (5 pour l'UMP, 1 pour le Nouveau Centre), les élections régionales de 2010 qui ont conservé la majorité de droite au conseil régional d'Alsace, les élections cantonales de 2008 et de 2011 qui maintiennent une très nette majorité de droite au sein de l'assemblée départementale, et surtout les élections municipales de 2008 et de 2014 qui ont notamment vu Mulhouse suivre en 2008 l'évolution de la gauche vers la droite de son ancien maire, Jean-Marie Bockel, la gauche perdant en 2014 un certain nombre de ses bastions dont Guebwiller, Hégenheim fief de la sénatrice sortante Patricia Schillinger, Ingersheim ou Thann. Ces pertes ne sont pas compensées par les victoires à Lutterbach et à Soultz-Haut-Rhin. À l'issue de ces élections, les communes du département sont très majoritairement gérées par des maires UMP, UDI ou divers droite.

Sénateurs sortantsModifier

Sénateurs sortants
Sénateur Parti Autre fonction
Catherine Troendlé UMP Maire de Ranspach-le-Bas
Françoise Boog UMP Maire de Meyenheim
Jean-Marie Bockel UDI Conseiller municipal de Mulhouse
Patricia Schillinger PS

Collège électoralModifier

En application des règles applicables pour les élections sénatoriales françaises, le collège électoral appelé à élire les sénateurs du Haut-Rhin en 2014 se compose de la manière suivante[2] :

Composition du collège électoral
Délégués des communes
Conseillers municipaux Délégués / commune Communes concernées Délégués % collège électoral
Délégués des communes de moins de 9 000 habitants[N 1]
- communes de < 100 habitants 7 1 2 2 0,10%
- communes de < 500 habitants 11 1 106 106 5,39%
- communes de < 1500 habitants 15 3 169 507 25,78%
- communes de < 2 500 habitants 19 5 48 240 12,20%
- communes de < 3 500 habitants 23 7 14 98 4,98%
- communes de < 5 000 habitants 27 15 14 210 10,68%
- communes de < 9 000 habitants 29 15 11 165 8,39%
Délégués des communes de 9 000 à 29 999 habitants[N 2]
- communes de < 10 000 habitants 29 29 1 29 1,47%
- communes de < 20 000 habitants 33 33 8 264 13,42%
- communes de < 30 000 habitants 35 35 1 35 1,78 %
Délégués des communes de 30 000 habitants et plus[N 3]
- Colmar 49 95 1 95 4,83%
- Mulhouse 55 155 1 155 7,88 %
Délégués des communes bénéficiant des dispositions particulières pour les communes fusionnées[N 4]
Goldbach-Altenbach 11 2 1 2 0,10 %
Délégués des communes 1 908 97,00 %
Conseillers généraux 31 1,58 %
Conseillers régionaux 18 0,92 %
Députés 6 0,31 %
Sénateurs 4 0,20 %
Total 1 967 100,00%
  1. Dans les communes de moins de 9 000 le conseil municipal élit en son sein des délégués dont le nombre dépend de la taille de la commune.
  2. Dans les communes de 9 000 à 29 999 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués. Il n'y a pas de délégués supplémentaires
  3. Dans les communes de plus de 30 000 habitants, tous les conseillers municipaux sont délégués et, en complément, le conseil municipal désigne des délégués supplémentaires à raison de 1 par tranche de 800 habitants au-delà de 30 000 habitants
  4. « Dans le cas où le conseil municipal est constitué par application des articles L. 2113-6 et L. 2113-7 du code général des collectivités territoriales relatif aux fusions de communes dans leur rédaction antérieure à la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, le nombre de délégués est égal à celui auquel les anciennes communes auraient eu droit avant la fusion. » (Code électoral, article L284)

Présentation des listes et des candidatsModifier

Les nouveaux représentants sont élus pour une législature de 6 ans au suffrage universel indirect par les grands électeurs du département. Dans le Haut-Rhin, les quatre sénateurs sont élus au scrutin proportionnel plurinominal. Chaque liste de candidats est obligatoirement paritaire et alterne entre les hommes et les femmes. 6 listes ont été déposées dans le département, comportant chacune 6 noms. Elles sont présentées ici dans l'ordre de leur dépôt à la préfecture et comportent l'intitulé figurant aux dossiers de candidature[3].


Union des démocrates et indépendantsModifier

Liste Une équipe, la voix de l'Alsace, liste de rassemblement et de renouveau[4]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Jean-Marie Bockel UDI Sénateur sortant, président de la Mulhouse Alsace Agglomération, conseiller municipal de Mulhouse
02 Claudine Ganter UMP Adjointe au maire de Colmar, conseillère communautaire de la Communauté d'agglomération de Colmar
03 Francis Kleitz UDI Maire de Guebwiller vice-président de la Communauté de communes de la région de Guebwiller
04 Josiane Mehlen UDI Maire de Morschwiller-le-Bas, vice-présidente de la Mulhouse Alsace Agglomération
05 Nicolas Jander UDI
06 Marie-Paule Gay UDI

Parti socialisteModifier

Liste L'Alsace ambitieuse avec Patricia Schillinger[5]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Patricia Schillinger PS Sénatrice sortante
02 Denis Meyer DVG Maire de Soultz, conseiller communautaire de la Communauté de communes de la région de Guebwiller
03 Victorine Valentin PS Conseillère régionale, conseillère municipale de Colmar
04 Dominique Caprili PS Conseiller municipal de Mulhouse, conseiller communautaire de la Mulhouse Alsace Agglomération
05 Josiane Bigel PS Maire de Widensolen, vice-présidente de la Communauté de communes du pays de Brisach
06 Gilles Fischer PS Conseiller municipal d'Ensisheim

Union pour un mouvement populaireModifier

Liste Majorité alsacienne 68[6]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Catherine Troendlé UMP Sénatrice sortante, maire de Ranspach-le-Bas, vice-présidente de la Communauté de communes de la Porte du Sundgau
02 René Danési UMP Maire de Tagsdorf, vice-président du Conseil régional, conseiller communautaire de la Communauté de communes de la Vallée de Hundsbach
03 Françoise Boog UMP Sénatrice sortante, maire de Meyenheim, vice-présidente de la Communauté de communes du Centre Haut-Rhin
04 Pierre Bihl UMP Maire de Bergheim, conseiller général, vice-président de la Communauté de communes du pays de Ribeauvillé
05 Patricia Fuchs UMP Adjointe au maire de Riedisheim
06 Roger Gaugler UMP Président de la Communauté de communes de la Vallée de la Doller et du Soultzbach

Europe Écologie Les VertsModifier

Liste Alsace écologie solidarités territoires[7]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Frédéric Hilbert EELV Conseiller général, conseiller municipal de Colmar
02 Sylviane Kletty MEI
03 Gilbert Kuntz MEI
04 Djamila Sonzogni EELV Conseillère régionale
05 Michel Knoerr EELV
06 Anne Heitzmann-Geiss EELV

Front nationalModifier

Liste Bleu marine pour nos villes et nos villages[8]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Martine Binder FN Conseillère régionale, conseillère municipale de Mulhouse
02 Freddy Ciolek FN Conseiller municipal de Illzach
03 Karine Luttringer FN Conseillère municipale de Mulhouse
04 Patrice Zurcher FN Conseiller municipal de Mulhouse
05 Clarisse Ferrand FN
06 Jean-François Abraham FN

Alsace d'abordModifier

Liste Alsace, une passion commune[9]
Candidats Parti Principales fonctions
01 Jacques Cordonnier Alsace d'abord
02 Marie-Reine Schwoerer
03 Benoît Kuster Conseiller municipal de Kaysersberg, vice-président de la Communauté de communes de la vallée de Kaysersberg
04 Agnès Harnist
05 Michel Haennig
06 Jeanne Litschgi

RésultatsModifier

Résultats des élections de 2014[10]
Tête de liste Liste Voix % Sièges
Catherine Troendlé UMP 798 42,04 2
Jean-Marie Bockel UDI 516 27,19 1
Patricia Schillinger PS 399 21,02 1
Martine Binder FN 90 4,74
Frédéric Hilbert EELV 79 4,16
Jacques Cordonnier 16 0,84
Inscrits 1 966 100,00
Abstentions 36 1,83
Votants 1 930 98,17
Blancs 11 0,57
Nuls 21 1,09
Exprimés 1 898 98,34

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier