Ouvrir le menu principal

Élections européennes de 1989 en France

Élections européennes de 1989 en France
Postes à élire 81 sièges au Parlement européen
Corps électoral et résultats
Votants 18 690 692
48,80 %  −7,9
Votes exprimés 18 151 416
Votes blancs 539 276
Giscard1979.jpg UDF-RPR – Valéry Giscard d'Estaing
Voix 5 242 038
28,88 %
 −14,1
Sièges obtenus 26  −15
Laurent Fabius - Royal & Zapatero's meeting in Toulouse for the 2007 French presidential election 0538 2007-04-19.jpg PS-MRG – Laurent Fabius
Voix 4 286 354
23,61 %
 +2,9
Sièges obtenus 22  +2
Le Pen Perso.JPG FN – Jean-Marie Le Pen
Voix 2 129 668
11,73 %
 +0,8
Sièges obtenus 10  0
Antoine Waechter.jpg Les Verts – Antoine Waechter
Voix 1 922 945
10,59 %
 +7,2
Sièges obtenus 9  +9
Simone Veil (1993) by Erling Mandelmann.jpg CDS – Simone Veil
Voix 1 519 346
8,43 %
Sièges obtenus 7  +7
Red flag waving.svg PCF – Philippe Herzog
Voix 1 401 171
7,72 %
 −3,5
Sièges obtenus 7  −3

En France, les élections européennes de 1989 se déroulent le [1], pour l’attribution de 81 sièges de députés européens, soit 15,6 % des sièges totaux.

À la suite de ce scrutin, 17 femmes entrent au Parlement européen, soit 21,0 % du total des élus en France.

L'abstention était de 51,2 %.

Sommaire

Mode de scrutinModifier

ContexteModifier

CampagneModifier

Dans sa profession de foi, le Front national rejette la mise en place d'un « État » à Bruxelles et dénonce une dérive « vers une Europe mondialiste et tiers-mondiste » pour prôner un modèle d'« Europe des patries, respectueuses de la souveraineté »[2].

SondagesModifier

Organisme

de sondage

Date Échantillon Laguiller
(EXG)
Herzog
(PCF)
Fabius
(PS)
Waechter
(Les Verts)
Veil
(CDS)
Giscard d'Estaing
(UDF-RPR)
Le Pen
(FN)
Autres
listes
Ipsos 1er au 3 juin 1989 1 004 - 6 % 29 % 9 % 12 % 32 % 9 % 2 %
Ipsos 25 mai au 2 juin 1989 2 002 2 % 7 % 27 % 12 % 13 % 24 % 9 % [3]
Ipsos 16 au 17 mai 1989 1 004 3 % 8 % 27 % 14 % 13 % 27 % 8 % -
Ipsos 2 au 6 mai 1989 1 939 1 % 9 % 28 % 10 % 8 % 35 % 8 % -
Ipsos 15 au 20 avril 1989 1 059 1 % 8 % 31 % 12 % 7 % 31 % 10 % -

RésultatsModifier

Résultats[4],[5]
Liste Tête de liste % Sièges Groupe politique
L'Union UDF-RPR (RPR, UDF, UDI et CNIP) Valéry Giscard d'Estaing 28,88 26 UDF : PPE et LDR
RPR : RDE
Majorité de progrès pour l'Europe (PS et MRG) Laurent Fabius 23,61 22 PSE
Europe et patrie (FN) Jean-Marie Le Pen 11,73 10 GTDE
Les Verts - Europe - Écologie (Les Verts et UPC) Antoine Waechter 10,59 9 Les Verts : Verts
UPC : ARC
Le Centre pour l'Europe (CDS) Simone Veil 8,43 7 PPE et LDR
Liste de rassemblement présentée par le PCF Philippe Herzog 7,72 7 CG
Chasse - Pêche - Tradition (CPNT) André Goustat 4,13 0
Lutte ouvrière Arlette Laguiller 1,43 0
Liste apolitique pour la protection des animaux et de leur environnement Arlette Alessandri 1,04 0
L'Alliance Henri Joyeux 0,75 0
Pour l'Europe des travailleurs et de la démocratie (MPPT) Marc Gauquelin 0,60 0
Europe rénovateurs (dissident PCF) Claude Llabres 0,41 0
Génération Europe Gérard Touati 0,33 0
Rassemblement pour une France libre (POE) Jacques Cheminade 0,18 0
Initiative pour une démocratie européenne Franck Biancheri 0,17 0

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] Décret no 89-310 du 12 mai 1989 portant convocation des électeurs pour l'élection des représentants au Parlement européen, publié au JORF du , p. 6204-6205.
  2. Emmanuelle Reungoat, « Le Front national et l'Union européenne », dans Sylvain Crépon, Alexandre Dézé, Nonna Mayer, Les Faux-semblants du Front national : sociologie d'un parti politique, Presses de Sciences Po, , p. 229.
  3. 2 % pour CPNT (Goustat), 1 % pour la liste de Llabres (ex-PCF), 0 % pour la liste démocratie européenne de Biancheri, 0 % pour Génération Europe (Touati)
  4. « Élection européenne 1989 », sur france-politique.fr (consulté le 4 mai 2017).
  5. Evelyne Lentzen, Xavier Mabille et Jean Vanlaer, « Les élections européennes de juin 1989 », Courrier hebdomadaire du CRISP, no 1242,‎ , p. 1–45 (ISSN 0008-9664, lire en ligne, consulté le 4 mai 2017).

Voir aussiModifier

Lien externeModifier