Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Low.
Warren Low
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance
Pittsburgh
Pennsylvanie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 83 ans)
Los Angeles (Woodland Hills)
Californie, États-Unis
Profession Monteur
Films notables La Vie d'Émile Zola
La Lettre
La Femme à l'écharpe pailletée
La Rose tatouée
Cent dollars pour un shérif

Warren Low — né le à Pittsburgh (Pennsylvanie), mort le à Los Angeles (quartier de Woodland Hills, Californie) — est un monteur américain, membre fondateur de l'ACE.

BiographieModifier

Warren Low débute comme assistant-monteur sur deux films sortis respectivement en 1934 et 1935, le second étant Le Songe d'une nuit d'été de William Dieterle et Max Reinhardt.

Ses trois premiers films comme monteur à part entière sortent en 1936, dont The White Angel (avec Kay Francis et Ian Hunter) du même William Dieterle, qu'il retrouvera à plusieurs reprises par la suite. Le dernier est Willard (avec Bruce Davison et Elsa Lanchester) de Daniel Mann, sorti en 1971.

Entretemps — au sein de la Warner Bros. jusqu'en 1944, puis de la Paramount Pictures —, citons La Vie d'Émile Zola de William Dieterle (1937, avec Paul Muni et Gale Sondergaard), La Lettre de William Wyler (1940, avec Bette Davis et Herbert Marshall), La Femme à l'écharpe pailletée de Robert Siodmak (1950, avec Barbara Stanwyck et Wendell Corey), La Rose tatouée de Daniel Mann (1955, avec Anna Magnani et Burt Lancaster) et Cent dollars pour un shérif d'Henry Hathaway (1969, avec John Wayne et Kim Darby).

Durant sa carrière, il obtient quatre nominations à l'Oscar du meilleur montage (sans en gagner), dont deux pour La Lettre et La Rose tatouée précités.

Warren Low est l'un des membres fondateurs, en 1950, de l'American Cinema Editors (ACE).

Filmographie partielleModifier

(comme monteur, sauf mention contraire)

Distinctions (sélection)Modifier

Liens externesModifier