Il a suffi d'une nuit

film sorti en 1961
Il a suffi d'une nuit
Description de cette image, également commentée ci-après
Shirley MacLaine et Norma Crane dans une scène du film.

Titre original All in a Night's Work
Réalisation Joseph Anthony
Scénario Edmund Beloin
Maurice Richlin
Sidney Sheldon
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Durée 94 min
Sortie 1961

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il a suffi d’une nuit (All in a Night's Work) est un film américain réalisé par Joseph Anthony et sorti en 1961.

SynopsisModifier

Katie Robbins, collaboratrice au magazine new-yorkais édité par les éditions Ryder, a été victime d'un enchaînement de fâcheuses circonstances : résidant dans un hôtel de Floride durant ses vacances, elle a été assaillie par un ivrogne alors qu'elle était seulement revêtue d'une serviette de bain. En cherchant refuge dans une chambre, elle y a découvert le cadavre de son patron. En sortant de la chambre pour regagner la sienne, elle a été poursuivie par le détective de l’hôtel qu'elle a réussi à semer (en y laissant sa serviette). C’est le neveu du défunt, Tony Ryder, qui hérite la société d’édition. Le magazine étant à la recherche de capitaux, Tony et les administrateurs craignent que la révélation de l'oncle présumé mort en galante compagnie représente un obstacle pour emprunter auprès des banques. Tony demande au détective de retrouver la fille qu'il a aperçue afin de l'empêcher de parler…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Non crédités :

ProductionModifier

TournageModifier

Intérieurs : Paramount Studios (Los Angeles, Californie)[1].

CastingModifier

Dans le rôle de madame Kingsley, la mère de Warren, fiancé de l'héroïne Katie Robbins, on trouve Mabel Albertson qui incarna quelques années plus tard la mère de Darrin Stephens, le mari de Samantha dans la série télévisée Ma sorcière bien-aimée.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier