Ouvrir le menu principal

Verneuil (Marne)

commune française du département de la Marne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verneuil.

Verneuil
Verneuil (Marne)
La mairie de Verneuil.
Blason de Verneuil
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Dormans-Paysages de Champagne
Intercommunalité Communauté de communes des Paysages de la Champagne
Maire
Mandat
Sylvie Pichelin-Nansot
2014-2020
Code postal 51700
Code commune 51609
Démographie
Gentilé Vernouillat
Population
municipale
840 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 02″ nord, 3° 40′ 25″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 232 m
Superficie 13,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Verneuil

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Verneuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Verneuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Verneuil

Verneuil est une commune française, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Sommaire

GéographieModifier

 
Vue de Verneuil au loin.

Verneuil est traversée par la Semoigne, petite rivière qui se jette dans la Marne en amont du pont de Try. Cela explique la présence de plusieurs anciens moulins à eau le long de ses rives. La commune s'étale sur près de 1 500 hectares entre une altitude de 70 mètres (à la mairie) jusqu'à 230 mètres[1] (vers les pâtis). Verneuil possède d'anciennes carrières de grès, des forêts (les bois de Tronquet, de Nesles et de Verneuil), des terres cultivables qui justifient la présence de quelques fermes. Mais la principale activité de ce village est maintenant la viticulture et l'élaboration de champagne avec de nombreux propriétaires-récoltants et trois coopératives vinicoles : la Gravelle, l'Économe et Saint-Vincent (saint Vincent est également le nom du saint patron des vignerons).

Communes limitrophes de Verneuil
Champvoisy Passy-Grigny
Vincelles   Vandières
Try (Dormans) Troissy

HistoireModifier

Verneuil ou vernoialus est un mot d'origine gauloise constitué du préfixe verne signifiant aulne en gaulois[2] et du suffixe elum contraction de oialos indiquant l'abondance [3].

Verneuil ou Vernolium ou Vernogilus est la réunion de deux anciennes paroisses, Verneuil le haut dit Verneuil Saint Martin et Verneuil le bas dit Verneuil Saint Remi. La seconde paroisse rapidement plus importante, devient, au moment de la fusion le siège de la paroisse. Dom Albert Noël[4] estime son existence antérieure au IXe siècle, il le dit traversé par une chaussée Brunehaut, voie publique qui reliait Soissons à Port-à-Binson en passant par Ronchères, Champvoisy et Châtillon. La mairie royale de Verneuil ressort du bailliage de Châtillon sur Marne jusqu'au XVIe siècle[5]. Son territoire a été longtemps morcelé entre plusieurs propriétaires. Ainsi les dîmes durant de nombreux siècles sont versées à plusieurs décimateurs et les nobles locaux rendent leur hommage-lige à différents seigneurs.

Un des plus anciens seigneurs de Verneuil est Milon de Verneuil qui partit aux croisades en 1146[6] . Puis la terre appartient à la maison de Châtillon qui s'en dessaisit en 1338 et à partir de cette date plusieurs propriétaires se partagent le territoire. En 1400, Étienne Arnout de Verneuil fonde une chapelle qu'il voue à l'abbé de Saint-Martin d'Épernay[7] . C'est probablement ce fait qui est à l'origine de l'appellation de Verneuil Saint-Martin. En 1575, le territoire est le théâtre de la bataille de Dormans. Un engagement a lieu au lieu-dit Fort Bugnot, durant lequel périssent de nombreux protestants. Un Fossé des Huguenots, tout proche, atteste de cette bataille[8].

Le village est fortement endommagé lors de la première et la seconde bataille de la Marne.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1977 2008 Robert Leveaux UMP[9]  
2008[10] En cours
(au 4 juillet 2014)
Sylvie Pichelin-Nansot   Réélue pour le mandat 2014-2020[11]

DémographieModifier

Les habitants de la commune sont les Vernouillats[12]. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[14].

En 2016, la commune comptait 840 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Marne : +0,76 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7249269959941 0881 0621 1231 1201 150
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2121 2061 1831 1331 1071 1161 1341 1161 191
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1471 1291 100943953853829753729
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
704706798820776784818840840
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
L'église de Verneuil.

Sépultures de la grotte dolmen de la garenne de Verneuil de l’époque de la pierre polie ( - 5300 à - 6500) où étaient transportés et rangés longtemps après l’inhumation les ossements d’une famille ou d’une tribu.

Auguste Nicaise. Bulletins de la Société d'anthropologie de Paris - 1880 Vol 3 N°1 p. 394- http://www.persee.fr/doc/bmsap_0301-8644_1880_num_3_1_3321

L'église de Verneuil date du XIIe et XIIIe siècles. Elle est classée aux monuments historiques depuis 1919[17]. Elle possède un portail roman sculpté vers 1130 et un clocher central rectangulaire de facture plus ancienne. Le transept et le chœur sont du XIIIe siècle[18]. L'église fortement abimée durant les batailles de la Marne fut restaurée en 1918 puis en 1940[19].

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : parti : au premier d'azur semé de fleurs de lys d'or, au second coupé au I de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel, et au II d'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d'or.

JumelagesModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Félicité de Flavigny, Anecdotes sur les personnes de la société de Verneuil et de Vandières (1816-1820), Genève, 1876
  • Dom Albert Noël, Dormans, notice historique sur le canton, Paris Res Universis, coll. « Monographie des villes et villages de France » (réimpr. 1993) (1re éd. 1877)
  • Auguste Longnon, Dictionnaire topographique du département de la Marne, comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Imprimerie Nationale, (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Albert Noël, p. 95 (milieu)
  2. Longnon, p. XIV
  3. L. Berthoud ; L. Matruchot, 2tude historique et étymologique des noms de lieux habités, p. 80
  4. Albert Noël, p. 91
  5. Longnon, p. XLII
  6. Albert Noël, p. 94
  7. Albert Noël, p. 95
  8. Albert Noël, p. 95 (fin)
  9. Annuaire des mairies de la Marne, EIP/ Les Editions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France », 2006-2007 (ISBN 9782352581512), p. 204
  10. [xls]« Liste des maires au 1er août 2008 », sur site de la préfecture de la Marne (consulté le 22 décembre 2008).
  11. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  12. « Verneuil », sur Office du tourisme de Dormans (consulté le 6 mai 2012).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  17. Notice de l'église sur la base Mérimée
  18. Guides Michelin, La deuxième bataille de la Marne. 1919. La Visite du champ de bataille en quatre journées. . 4e journée
  19. Hachette-vins.com : Les routes des vins, les cartes et les adresses en Bourgogne, Bordeaux, Loire, Beaujolais, Champagne… :Champagne : Vallée de la Marne
  20. Vallée de la Marne 30 ans de jumelage avec Essenheim