Ouvrir le menu principal

Verneuil-en-Bourbonnais

commune française du département de l'Allier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verneuil.

Verneuil-en-Bourbonnais
Verneuil-en-Bourbonnais
Porche et rue principale de Verneuil-en-Bourbonnais.
Blason de Verneuil-en-Bourbonnais
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Canton Souvigny
Intercommunalité Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Maire
Mandat
Gérard Chegut
2014-2020
Code postal 03500
Code commune 03307
Démographie
Gentilé Verneuillois[1]
Population
municipale
250 hab. (2016 en augmentation de 2,88 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 51″ nord, 3° 15′ 09″ est
Altitude Min. 234 m
Max. 356 m
Superficie 14,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Verneuil-en-Bourbonnais

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Verneuil-en-Bourbonnais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Verneuil-en-Bourbonnais

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Verneuil-en-Bourbonnais

Verneuil-en-Bourbonnais (Vernuelh en occitan) est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Le village de Verneuil-en-Bourbonnais est situé au centre du département de l'Allier[2], à 5,1 km au nord-nord-ouest de Saint-Pourçain-sur-Sioule[3], à 21,5 km au sud du bureau centralisateur du canton Souvigny[4], à 25,4 km au sud de Moulins[5].

Le bourg est bâti sur une hauteur dominant le Douzenan.

Ses communes limitrophes sont[6] :

Communes limitrophes de Verneuil-en-Bourbonnais
Meillard Monétay-sur-Allier
  Contigny
Bransat Saulcet

TransportsModifier

Le territoire communal est traversé par les routes départementales 18 (liaison de Saint-Pourçain-sur-Sioule à Cressanges), 34 (depuis Bresnay) et 280 (traversant le centre du village)[6].

ToponymieModifier

Verneuil-en-Bourbonnais - Vernuelh-en-Borbonés - fait partie de la moitié méridionale de l'Allier dont la langue régionale est l'occitan[7]. La commune occitanophone est frontalière de celle traditionnellement de langue française (dialecte bourbonnais d'oïl parlé à Saint-Pourçain-sur-Sioule ou Moulins[8].

HistoireModifier

Verneuil est au Moyen Âge une des dix-sept châtellenies du Bourbonnais. Elle est donc ceinte de remparts et elle est l'une des villes les plus importantes du duché de Bourbon ; elle est dotée d'un collège de chanoines, 60 à l'origine, établis en la collégiale Saint-Pierre. Le duc Louis II de Bourbon y construisit un château. La ville est prise en 1465 par Louis XI, qui fait démanteler les remparts et le château.

Verneuil devient ensuite châtellenie royale.

HéraldiqueModifier

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De vair au chef de gueules chargé d’un œil d’argent.

Politique et administrationModifier

Verneuil-en-Bourbonnais dépendait du canton de Saint-Pourçain-sur-Sioule jusqu'en mars 2015 ; à la suite du redécoupage des cantons du département, elle dépend désormais du canton de Souvigny[9].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
maire en 1962 ? Edouard Kuntz[10]
(1897-1970)
Radical Préfet honoraire
mars 2001 En cours
(au 1er décembre 2014)
Gérard Chegut[11] FG Retraité de l'enseignement

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2016, la commune comptait 250 habitants[Note 1], en augmentation de 2,88 % par rapport à 2011 (Allier : -0,98 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
685651545596694729712720707
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
680677686620604612600594600
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
586621558503476460443413383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
399329290250280283253249245
2013 2016 - - - - - - -
254250-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

Verneuil-en-Bourbonnais dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique de vingt élèves[16].

Hors dérogation à la carte scolaire, les collégiens se rendent à Saint-Pourçain-sur-Sioule[17], tout comme les lycéens[18].

ManifestationsModifier

  • L'autodafé des épouvantails. Une exposition d'épouvantails dans les jardins et les prés du bourg et des villages est organisée tout au long de l'été et se termine par leur sacrifice au Pré Féraud.

ÉconomieModifier

L'une des activités de la commune est la viticulture : la commune fait partie du terroir de l'AOC saint-pourçain.

La commune possède une épicerie[19].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Vieux village, l'un des plus beaux du Bourbonnais (vestiges de l'enceinte médiévale : porte de ville datant du XIVe siècle ; ruines du château ; maisons anciennes du XVe au XVIIe siècle, dont certaines présentent des façades à colombages).
  • Collégiale Saint-Pierre, église gothique du XIIe siècle (M.H.), devenue l'église paroissiale.
  • Église pré-romane et romane (Xe et XIe siècles) Notre-Dame-sur-l'Eau (M.H.), ancienne église paroissiale. Après la Révolution, elle fut utilisée comme grange et souffrit beaucoup. Rachetée en 1965 et restaurée par la Société des amis du Vieux Verneuil, elle a été transformée en lieu d'exposition. Des vitraux en résine et en verre, œuvres de Bernard Guth, laissent entrer une lumière colorée.
  • L'ancien auditoire de la châtellenie, où l'on rendait la justice.
  • Musée du lavage et du repassage. Il présente l'évolution des techniques non seulement en France, mais dans le monde.
  • Le Géant endormi, sculpture monumentale de bois due à Cyrille André, couchée depuis 2001 au pied d'un arbre, sur la butte boisée de la Motte Coquet.
  • Château de Chaumejean.

Personnalités liées à la communeModifier

La mère d'Agnès Sorel, Catherine de Maignelais, y était châtelaine.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Noms des habitants de Verneuil-en-Bourbonnais sur habitants.fr.
  2. « Verneuil-en-Bourbonnais », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  3. « Orthodromie entre Verneuil-en-Bourbonnais et Saint-Pourçain-sur-Sioule », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  4. « Orthodromie entre Verneuil-en-Bourbonnais et Souvigny », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  5. « Orthodromie entre Verneuil-en-Bourbonnais et Moulins », sur Lion 1906 (consulté le 12 novembre 2015).
  6. a et b Carte de Verneuil-en-Bourbonnais sur Géoportail.
  7. (oc) Domergue Sumien, « La plaça de Borbonés en Occitània », Jornalet,‎ (ISSN 2385-4510, lire en ligne)
  8. (oc) Joan-Francés Blanc, Las comunas d'Occitània, La Talvera, coll. « Esbrigalhs », , 366 p. (ISBN 979-10-90696-36-5, lire en ligne)
  9. Décret no 2014-265 du 27 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Allier
  10. https://francearchives.fr/facomponent/8ecdc08717619bceca057a1440d7faac0347f07c
  11. Liste des maires de l'Allier sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 1er décembre 2014 (consulté le 23 mars 2015).
  12. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  16. « École élémentaire publique », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 12 novembre 2015).
  17. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 12 novembre 2015).
  18. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le 12 novembre 2015).
  19. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], sur le site de l'Insee, .