Louchy-Montfand

commune française du département de l'Allier

Louchy-Montfand
Louchy-Montfand
L'église Saint-Pourçain et son caquetoire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Moulins
Intercommunalité Communauté de communes Saint-Pourçain Sioule Limagne
Maire
Mandat
Bruno Chanet
2020-2026
Code postal 03500
Code commune 03149
Démographie
Gentilé Louchyssois, Louchyssoises [1]
Population
municipale
440 hab. (2018 en augmentation de 2,33 % par rapport à 2013)
Densité 83 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 28″ nord, 3° 14′ 47″ est
Altitude Min. 241 m
Max. 342 m
Superficie 5,33 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Pourçain-sur-Sioule
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Pourçain-sur-Sioule
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Louchy-Montfand
Géolocalisation sur la carte : Allier
Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Louchy-Montfand
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Louchy-Montfand
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Louchy-Montfand
Liens
Site web http://louchy-montfand.planet-allier.com/

Louchy-Montfand est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Louchy-Montfand est un village situé au centre du département de l'Allier[2], à 3,5 km à l'ouest de Saint-Pourçain-sur-Sioule[3], à 29,8 km au sud du chef-lieu du département Moulins[4], toutefois plus éloigné que Vichy (24,1 km)[5]. Toutes ces distances s'entendent à vol d'oiseau.

Ses communes limitrophes sont[6] :

Communes limitrophes de Louchy-Montfand
Bransat Saulcet
  Saint-Pourçain-sur-Sioule
Cesset Montord

TransportsModifier

La commune est traversée par les routes départementales 46 (liaison de Montmarault à Saint-Pourçain-sur-Sioule), 115 (vers Montord) et 130[6].

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Louchy-Montfand est une commune rurale[Note 1],[7]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[8],[9].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Pourçain-sur-Sioule, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 14 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[10],[11].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (90,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (100 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (70,3 %), zones agricoles hétérogènes (18 %), zones urbanisées (9,9 %), prairies (1,8 %)[12].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[13].

HistoireModifier

La commune résulte de la réunion des anciennes communes de Louchy et de Montfand en 1830. Avant 1789, ces communes faisaient partie de l'ancienne province d'Auvergne[14].

Politique et administrationModifier

 
La mairie de Louchy-Montfand
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2012 Antonin Josselin    
[Note 3] En cours
(au )
Bruno Chanet DVD Cadre de banque en retraite
Réélu en 2014[16] et en 2020[17]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[19].

En 2018, la commune comptait 440 habitants[Note 4], en augmentation de 2,33 % par rapport à 2013 (Allier : −1,82 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
480489504490639658686633659
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
624629671601593592582608656
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
671669656570529501463438383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
399385348361378424451436440
2018 - - - - - - - -
440--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

EnseignementModifier

Louchy-Montfand dépend de l'académie de Clermont-Ferrand. Elle gère une école élémentaire publique[22].

Les collégiens se rendent à Saint-Pourçain-sur-Sioule[23], tout comme les lycéens[24].

ÉconomieModifier

 
Les vendanges au pied du château de Montfand (carte postale ancienne)

L'une des activités de la commune est la viticulture : la commune fait partie du terroir de l'AOC saint-pourçain.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Pourçain. Église romane inscrite aux monuments historiques. Des fresques ont été redécouvertes en 2004 et sont en cours de restauration ; en dehors de motifs décoratifs, trois scènes apparaissent : une adoration des mages ; un moine qui amène un pénitent, la corde au cou, devant le Christ ; un personnage vêtu de noir, qui reste à identifier[Note 5].
  • Château de Montfand, XIVe siècle, M.H.
  • Château de La Motte. Situé dans un parc de 5 hectares, dans le bourg de Louchy, c'est une demeure du XIXe siècle remaniée par la suite, qui a succédé à un château plus ancien. Le fief de La Motte est attesté depuis le XIVe siècle ; il a appartenu successivement aux familles d'Avenière, de Baudreuil, de Montbrun. En 1702, le château est vendu à un riche bourgeois, Pierre Desrolines, fermier général du domaine du duché de Bourbonnais, dont les descendants prennent le nom de Desrolines de La Motte ; en 1884, il entre par mariage dans la famille de Pardieu à laquelle on doit la reconstruction. Le château est une construction rectangulaire à trois niveaux, plus un niveau de combles, couverte d'un toit à deux croupes ; à chaque angle est accolée une tour ronde à toiture conique. Une tour octogonale partiellement engagée dans la façade et un peu décentrée abrite l'escalier qui dessert les étages[26]. Le château est devenu aujourd'hui un hôtel et lieu de réception.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage publié en décembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Élu le , en remplacement d'Antonin Josselin, démissionnaire[15].
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  5. L'association Saint-Roch, qui se consacre à la sauvegarde du monument, a remporté un prix de 5 000 euros, offert par l'hebdomadaire Pèlerin[25].

RéférencesModifier

  1. « Le nom des habitants du 03 - Allier - Habitants », sur habitants.fr (consulté le ).
  2. « Louchy-Montfand », sur Lion 1906 (consulté le ).
  3. « Orthodromie entre Louchy-Montfand et Saint-Pourçain-sur-Sioule », sur Lion 1906 (consulté le ).
  4. « Orthodromie entre Louchy-Montfand et Moulins », sur Lion 1906 (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre Louchy-Montfand et Vichy », sur Lion 1906 (consulté le ).
  6. a et b Carte de Louchy-Montfand sur Géoportail.
  7. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le )
  8. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  9. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  14. Robert de Vaugondy, Gouvernemens généraux de la Marche, du Limousin, et de l'Auvergne, 1753.
  15. « Bruno Chanet, nouveau maire de Louchy-Montfand », sur La Semaine de l'Allier, .
  16. « Liste nominative des maires de l'Allier », sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, (consulté le ).
  17. « Liste nominative des communes de l'Allier » [PDF], sur maires-allier.fr, Association des maires et présidents d'intercommunalité de l'Allier, (consulté le ).
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  22. « École élémentaire publique », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le ).
  23. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le ).
  24. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], sur le site de l'académie de Clermont-Ferrand, Inspection académique de l'Allier, (consulté le ).
  25. La Montagne, 10 novembre 2011, p. 5.[réf. incomplète]
  26. René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, , 684 p. (ISBN 2-84494-199-0), p. 205.