Ouvrir le menu principal

Trophée des grimpeurs

compétition de cyclisme
(Redirigé depuis Polymultipliée)
Trophée des grimpeurs
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création
Disparition
Organisateur(s) Routes et Cycles Organisation
Éditions 84
Type / Format course d'un jour
Périodicité annuel (mai)
Lieu(x) Drapeau de la France France
Val-d'Oise
Directeur Hervé Gérardin

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : France Thomas Voeckler
Plus titré(s) Drapeau : France Pierre Bachellerie
Drapeau : France Didier Rous
(3 victoires)

Le Trophée des grimpeurs ou la Polymultipliée, dénommée ainsi jusqu'en 1970, est une course cycliste française créée en 1913 à Chanteloup-les-Vignes et qui s'est déroulé ensuite à Sens dans l'Yonne puis a été de nouveau organisée à Chanteloup et enfin a été déplacée sur les hauteurs des villes d'Argenteuil et de Sannois dans le département du Val-d'Oise. Depuis 2009, cette course qui faisait partie de la Coupe de France n'est plus organisée.

Le nom de la Polymultipliée est associée depuis une vingtaine d'années à la ville de Saint Martin de Landelles dans la Manche. Cette épreuve nommée Poly Normande a été créée par l'ancien speaker du Tour de France Daniel Mangeas. Tout d'abord critérium d'après Tour, en 2003, cette compétition intégra le circuit de la Coupe de France. Courue en fin juillet- début août cette course se dispute maintenant en ligne au départ d'Avranches. On organisait également dans les années 1960 une Polymultipliée lyonnaise.

OrigineModifier

C'est Louis Roudaire qui y pensa, la réglementa et l'organisa, pour la première fois le 6 avril 1913 à Chanteloup-les-Vignes. L. Roudaire avait fondé, en 1910, une petite revue bimestrielle : Le Cyclotouriste, que la Grande guerre stoppa et qui ne revit pas le jour. Louis Roudaire œuvrait aussi au sein de l'Audax Club parisien et collaborait aussi à L'Auto.

Dans la première édition, la suggestion d'une catégorie pour les coureurs et une autre pour les amateurs n'ayant pas été retenue, tout le monde partit en même temps. La « poly » fut patronnée par le Touring-Club de France, L'Auto, l'Audax Club parisien, le Cyclo-Touring Club et l'Union des cyclistes de Paris.

L'itinéraire retenu est formé par un circuit de 10 km environ, dans la région du confluent de l'Oise et de la Seine, passant par Chanteloup, les hauteurs de l'Hautil, avec une côte très dure et la descente sur Maurecourt puis retour vers Chanteloup. Parcours effectué dix fois, entre 7 heures et midi, descente de vélo et marche à pied rigoureusement interdite.

Plus de mille cinq cent francs de prix furent offerts, ainsi que des médailles. Les bicyclettes à boyaux des coureurs, munies de freins à tenailles, moyeux à 2 ou 3 vitesses, jantes et garde-boue en bois, pesaient, en moyenne, 13 kilos. Les autres atteignaient 16 à 17 kg ; ce poids provenait de l'équipement plus solide des machines.

Le vainqueur fut Fusier, 103 km en 4 heures et 3 minutes, sur cycle Peugeot, dérailleur Armstrong. On ne retrouva à l'arrivée que seize concurrents. Sur leurs machines, on relève : 8 moyeux à 3 vitesses, 3 moyeux à 2 vitesses, 3 systèmes bi-chaîne Marant, 2 systèmes Loubeyre.

 
Monument à Vélocio, à la sortie de Pernes-les-Fontaines

Selon le souhait de son créateur, « la course n'est que le moyen de mettre en évidence le caractère indéniablement pratique des divers changements de vitesse… nous désirons faire une démonstration publique de la valeur des divers systèmes, et non pas d'un système. »

Paul de Vivie, alias Vélocio, constata avec plaisir le succès de l'épreuve dans sa revue Le Cycliste. En considérations finales, Louis Roudaire déclara : « cette épreuve a eu le mérite de révéler la polymultiplication comme pratique, utile… si cela était toutefois nécessaire. »Source : extraits de la revue Le Cycliste, mai 1963. Le Trophée des grimpeurs se courait sur une distance de 66,4 km pour l'épreuve Dames et de 133,9 km pour l'épreuve hommes.

ÉvolutionModifier

Dans les années 60, le parcours fut modifié. On prit alors à gauche sur les hauteurs de l'Hautil vers Triel sur Seine et retour par les zones agricoles de ce village. Vers 1975 retour au circuit d'origine avec la descente de la Gueule Rouge, mais les organisateurs ajoutèrent une nouvelle ascension, la côte d'Andrésy, difficulté à 16 % de moyenne sur 200 mètres. On reviendra à Chanteloup en débouchant prés de la mairie et ainsi la longue ligne droite en faux plat menant au bourg sera occultée. Après guerre, avant la course de l'après midi réservée aux professionnels, se déroulait de bon matin une course cyclosportive, dans laquelle était admise des tandems. Une initiative originale se mettra en place au retour de l'épreuve à Chanteloup. En effet tout cycliste, même non licencié pouvait participer au Brevet de Grimpeur Parisien.Cette course était extrêmement populaire auprés des cyclistes du dimanche. Des coureurs de 1ère catégorie amateur, dont quelques futurs professionnels cotôyaient ce jour là de modestes coursiers sans références. Ces derniers, s'ils avaient accomplis les quatre tours de circuit en moins d'une heure et demie, se voyaient décerner à l'arrivée un diplôme signifiant leur performance.

Cette course faisait donc la part belle aux grimpeurs ainsi plusieurs grands champions s'illustrèrent sur cette course. René Vietto s'imposa en 1938, Raphaël Géminiani gagna quant à lui en 1950 et 1951 et Jean Robic sortit vainqueur de l'édition 1952. On peut également retenir que l'un des plus beaux duels que l'on connu sur les coteaux de l'Hautil opposa en 1979 Bernard Hinault Champion de France en titre au champion hollandais Joop Zoetelmelk. C'est ce dernier au bout d'une bataille épique qui s'imposa. Le cyclo cross de Chanteloup en novembre 1968 sera marqué par la dernière compétition de Jean Robic. Source: Cyclisme d'Avant- Editions de la Tuilerie et Philippe Lorette: La saison commençait.

Cette course lors de son déplacement à Argenteuil fut classée en 2005 par l'UCI dans l'UCI Europe Tour en catégorie 1.1. Philippe Gilbert alors coureur à La Française des Jeux remporta cette édition. Le Trophée des Grimpeurs était également inscrite comme épreuve comptant pour la Coupe de France de cyclisme hommes. En 2009, la municipalité de Sannois met fin à son partenariat avec la course. La ville d'Argenteuil prend le relais pour cette édition. En 2010, la municipalité d'Argenteuil décide à son tour de ne pas subventionner le Trophée des grimpeurs, qui est par conséquent annulé[1]. La course, à la recherche d'un nouveau circuit mais surtout d'un nouveau sponsor, n'a plus été organisée depuis cette dernière édition.

PalmarèsModifier

Année Vainqueur Deuxième Troisième
Polymultipliée
1913   Georges Fusier   Eugène Philippe   José Pelletier
1914   Eugène Christophe   Fernand Grange   Pannier
1921   Georges Habert   V. Philippe   Erpelding
1922   Fernand Canteloube   Georges Davoine   Auguste Wambst
1923   Charles Lacquehay   Jean Brunier   Charles Pélissier
1924   Pierre Bachellerie   J. Maurel   Antoine Cordero
1925   Georges Davoine   Pruvost   Charles Dumont
1926   Pierre Bachellerie   Henri Sausin   Roger Pipoz
1927   Pierre Bachellerie   Charles Parel   Charles Dumont
1928   Joseph Normand   Francis Bouillet   Louis Vapaille
1929   Joseph Normand   Guitton   Marcel Mazeyrat
1930   Eugène Faure   Marcel Mazeyrat   Léon Fichot
1931   Marcel Mazeyrat   Eugène Faure   Auguste Pitte
1932   Léon Fichot   François Ondet   Jean Montpied
1933   Jean Montpied   Marcel Mazeyrat   Ludwig Geyer
1934   Marcel Mazeyrat   Albert Gabard   Paul Egli
1935   Léon Level   Louis Minardi   Jean Galle
1936   André Auville   Georges Roux   Séverin Vergili
1937   Louis Thiétard   Luigi Barral   Benoît Faure
1938   René Vietto   Jean-Marie Goasmat   Robert Godard
1939   Lucien Le Guével   Amédée Rolland   Paul Rossier
1941   Jean-Marie Goasmat   Georges Catte   Jean-Jacques Lamboley
1942   Jean-Marie Goasmat   Paul Rossier   Bruno Carini
1943   Amédée Rolland   Jean-Marie Goasmat   Albertin Disseaux
1944   Gaston Grimbert   Manuel Huguet   Amédée Rolland
1946   Pierre Baratin   Fermo Camellini   Auguste Mallet
1947   Jean Blanc   Georges Martin   Gaston Rousseau
1948   Pierre Baratin   Raymond Pietre   Raphaël Géminiani
1949   Apo Lazaridès   Georges Martin   Alfredo Pasotti
1950   Raphaël Géminiani   Marcel Ernzer   Pierre Molinéris
1951   Raphaël Géminiani   Wout Wagtmans   Roger Buchonnet
1952   Jean Robic   Wout Wagtmans   Jésus Martinez
1953   Antonin Canavèse   Henri Bertrand   Richard Van Genechten
1954   Richard Van Genechten   Jean Robic   Antonin Canavèse
1955   Valentin Huot   Jean Cottalorda   Maurice Lampre
1956   Richard Van Genechten   Valentin Huot   Jacky Bovay
1957   Louis Bergaud   Maurice Lampre   Serge David
1958   Louis Bergaud   Raymond Meyseng   Robert Cazala
1959   René Pavard   André Le Dissez   Raymond Mastrotto
1960   René Vanderveken   Marcel Queheille   Louis Bergaud
1961   Edouard Bihouée   Simon Leborgne   Gilbert Salvador
1962   Louis Rostollan   Jean-Claude Lebaube   Raymond Mastrotto
1964   André Le Dissez   Robert Cazala   Jean-Claude Lebaube
1967   Julio Jiménez   Paul Gutty   Raymond Poulidor
1968   Jean Jourden   Julio Jiménez   Gilles Locatelli
1969   Raymond Delisle   Antoon Houbrechts   Alain Vasseur
1970   Lucien Aimar   Joseph Bruyère   Robert Bouloux
Trophée des grimpeurs
1972   Joop Zoetemelk   Jacques Botherel   Jean-Pierre Danguillaume
1973   Luis Ocaña   Joop Zoetemelk   Cyrille Guimard
1974   Jean-Pierre Danguillaume    Juan Zurano    Roger Pingeon
1975   Antoine Gutierez   Bernard Labourdette   Firmino Bernardino
1976   Lucien Van Impe   Bernard Vallet   Michel Laurent
1977   Raymond Delisle   Michel Le Denmat   Pierre-Raymond Villemiane
1979   Joop Zoetemelk   Pierre-Raymond Villemiane   Gilbert Chaumaz
1980   Raymond Martin   Régis Ovion   Robert Millar
1981   Dominique Celle   Jean Chassang   Jan Nevens
1982   Pierre-Raymond Villemiane   Bernard Vallet   Raymond Martin
  Christian Core
1983   Kim Andersen   Régis Clère   Christian Core
1984   Marc Madiot   Laurent Fignon   Kim Andersen
1985   Martial Gayant   Yvon Madiot   Bruno Wojtinek
1986   Éric Caritoux   Jacques Decrion   Gilles Sanders
1987   Charles Bérard   Gilles Sanders   Denis Leproux
1988   Stéphane Morjean   Fabrice Philipot   Luc Leblanc
1989   Henri Abadie   Denis Roux   Jérôme Simon
1990   Luc Roosen   Laurent Madouas   Luc Leblanc
1991   Atle Kvålsvoll   Richard Virenque   Marc Madiot
1992   Marc Madiot   Richard Virenque   François Lemarchand
1993   Thierry Claveyrolat   Didier Rous   Éric Caritoux
1994   Richard Virenque   Scott Sunderland   Didier Rous
1995   Armand de Las Cuevas   Emmanuel Magnien   Richard Virenque
1996   Stéphane Heulot   Riccardo Forconi   Laurent Desbiens
1997   Davide Rebellin   Mauro Gianetti   Laurent Roux
1998   Pascal Hervé   Laurent Desbiens   Christophe Agnolutto
1999   Laurent Roux   Bobby Julich   Christopher Jenner
2000   Patrice Halgand   Christophe Moreau   Walter Bénéteau
2001   Didier Rous   Laurent Brochard   David Moncoutié
2002   Sylvain Chavanel   Laurent Paumier   Franck Bouyer
2003   Didier Rous   Marlon Pérez   Jérôme Pineau
2004   Christophe Moreau   Philippe Gilbert   Jérôme Pineau
2005   Philippe Gilbert   Yoann Le Boulanger   Nicolas Inaudi
2006   Didier Rous   Philippe Gilbert   Tristan Valentin
2007   Anthony Geslin   Maxime Méderel   Sylvain Chavanel
2008   David Le Lay   Steve Chainel   Gianni Meersman
2009   Thomas Voeckler   Anthony Geslin   Nicolas Jalabert

Notes et référencesModifier

  1. « Cyclisme : Le Trophée des grimpeurs, c’est définitivement fini », sur vonews.fr, (consulté le 5 septembre 2010)

Voir aussiModifier

Lien externeModifier