Ouvrir le menu principal

Réseau Rubis

réseau de transports urbains de l'agglomération de Bourg-en-Bresse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rubis.

Rubis
Image illustrative de l’article Réseau Rubis

Image illustrative de l’article Réseau Rubis
Irisbus Citelis 12 sur l'ancienne ligne 2, remplacée au par les lignes 4 et 5.

Situation Bourg-en-Bresse et la Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse
Type Autobus, Transport à la demande
Entrée en service Septembre 2003
Lignes 27
Fréquentation 3 771 085
Propriétaire Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse
Exploitant Keolis Grand Bassin de Bourg-en-Bresse (Keolis)
Site internet rubis.grandbourg.fr
Slogan J'aime ma ville, j'aime le bus
Lignes du réseau Liste des lignes de bus de Bourg-en-Bresse
Réseaux connexes CarAin, TER Auvergne-Rhône-Alpes

Rubis (qui remplace TUB : transports urbains de Bourg-en-Bresse Agglomération depuis mai 2019), est un réseau de transport en commun desservant 15 communes de la communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse, à l'aide d'un réseau composé au de 27 lignes et d'un service de transport à la demande. Il est exploité depuis le par Keolis Grand Bassin Bourg-en-Bresse (faisant partie du groupe Keolis) pour le compte de la communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse l’ensemble des services de transport public des 74 communes de la communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse.

HistoireModifier

 
La ligne 3 près de la gare, en direction de Peronnas

Le réseau en [1] :

  • 1 : Alimentec <> Parc Expo
  • 2 : Saint-Denis — Mairie <> Sardières / EREA — La Chagne
  • 3 : Péronnas — Chênaie <> Alagnier (+ desserte plage du Bouvent)
  • 4 : Saint-Denis — Salle des fêtes <> Oyards
  • 5 : Chambière — Hôtels <> J.M. Verne — Lycées
  • 6 : Viriat — Carroniers <> Médiathèque
  • 45 : Hôpital Fleyriat <> Seillon Repos

Le , le service TaxiTub Étudiant devient le TaxiTub Dimanches et jours fériés et est ouvert à tous les voyageurs[2].

Depuis , le réseau est exploité par CarPostal qui remplace l'ancienne SETUB.

Le , la ligne 45 a été remplacée par la ligne 7. Le réseau est le suivant :

  • 1 : Alimentec <> Parc Expo
  • 2 : Saint-Denis — Mairie <> Sardières / EREA — La Chagne
  • 3 : Péronnas — Chênaie <> Alagnier (+ desserte plage du Bouvent)
  • 4 : Saint-Denis — Salle des fêtes / Saint-Denis — Collège <> Oyards
  • 5 : Chambière — Hôtels <> J.M. Verne — Lycées
  • 6 : Viriat — Carroniers <> Médiathèque
  • 7 : Hôpital Fleyriat / Le Côteau / Majornas <> Libération / É. Huchon / Seillon CFA (3 trajets)

Le , le réseau est restructuré[3] :

  • Ligne 1 : Terminus au sud Rue de la Chartreuse et au nord à Granges Bardes ou Revermont en service scolaire.
  • Ligne 2 : Abandon de la desserte du centre de Saint-Denis-les-Bourg à la ligne 4 avec terminus Avenue de Bresse.
  • Ligne 3 : Abandon de la desserte de la plage du Bouvent à la ligne 5 et modification à Péronnas avec un terminus à Blé d'Or ou ZA Les Bruyères.
  • Ligne 4 : Dessert mieux le centre de Saint-Denis-les-Bourg et les hameaux environnants.
  • Ligne 5 : Limité au sud au Parc Expo et reprend la desserte de la plage du Bouvent.
  • Ligne 6 inchangée.
  • Ligne 7 inchangée.
  • Ligne 8 : Ligne crée pour simplifier la ligne 1, reprend la desserte des lycées de la ligne 5 et ajoute une desserte inédite du bourg de Norelan.
  • Adaptations du service Pass'Tel (lignes 51 à 57).
  • Taxi'Tub dimanche et dimanche soir inchangé.
  • Création du service Viva'Tel.
  • Changement du logo du réseau.

En , Taxi'Tub devient Pass'Tel Dimanche et jours fériés. Changement du trajet de la ligne 6 à Viriat et de la ligne 1 vers Seillon. Le réseau est alors le suivant :

  • 1 : Revermont / Granges Bardes <> Chartreuse
  • 2 : Avenue de Bresse <> Sardières / EREA — La Chagne
  • 3 : Péronnas — ZA Les Bruyères / Péronnas — Blé d'Or <> Alagnier
  • 4 : Cadalles / Saint-Denis — Collège <> Oyards
  • 5 : Chambière — Hôtels <> Parc Expo (+ desserte plage du Bouvent)
  • 6 : Viriat — Carroniers <> Médiathèque
  • 7 : Hôpital Fleyriat / Le Côteau / Majornas <> Libération / É. Huchon / Seillon CFA (3 trajets)
  • 8 : Norelan Bourg <> Girolles

Lignes Pass'Tel

  • Ligne 51 : Place Carriat <> Servas — Les Granges
  • Ligne 52 : Place Carriat <> Vendeins — Les Geoffray
  • Ligne 53 : Place Carriat <> Polliat — Champvent
  • Ligne 54 : Bourg SNCF <> Viriat — Crépignat
  • Ligne 55 : Bourg SNCF <> Jasseron — Les Combes
  • Ligne 56 : Place Carriat <> Péronnas — La Vernée

En 2011, le service Pass'Tel Dimanches et jours fériés se nomme « Dimanches et jours fériés » tout court. Quelques modifications de lignes par rapport à 2008 :

  • Ligne 1 : Terminus sud reporté à Molière.
  • Ligne 2 : Prolongement à Saint-Denis — Salle des fêtes à certains services.
  • Ligne 6 : Prolongement de Médiathèque à Les Sources.
  • Ligne 7 : Simplifiée sur un seul trajet raccourci entre Hôpital Fleyriat et É. Huchet.
  • Ligne 8 : Terminus sud régulier à Parc Expo, Girolles n'est desservi qu'à certains services.

Le , le réseau subit de nombreux changements[4],[5] :

  • Prolongement au nord de la ligne 7 à Crépignat.
  • Mise en place du réseau Tub extra-urbain : Intégration des transports scolaires jusqu'à alors gérés par le conseil général et ouvertes à tous les voyageurs (sauf pour les Prim'Tub) de l'agglomération.
  • Pass'Tel est remplacé par Résa'Tub et devient zonal et non plus à itinéraire fixe.
  • Le service Dimanches et jours fériés devient Dim'Tub et reste inchangé.
  • Mise en place de Flexi'Tub.
  • Viva'Tel devient Viva'Tub et reste inchangé.
  • Simplification de la gamme tarifaire.

La même année, CarPostal est reconduit jusqu'en 2018.

Le , le réseau TUB urbain est restructuré. Prévue initialement à la rentrée scolaire de 2015 elle a été repoussée à l'année suivante afin de coïncider avec la création du nouveau pôle d'échanges[4],[6],[7],[8]. Le nouveau réseau est hiérarchisé autour de :

  • 3 lignes principales avec des fréquences de 15 à 20 minutes ;
  • 4 lignes secondaires avec des fréquences de 20 à 40 minutes.

De nouvelles lignes « extra-urbaines » sont créées vers Dompierre-sur-Veyle, Lent, Jasseron et Polliat ainsi qu'une ligne directe entre la gare et le centre pénitentiaire[8].

Dans le cadre du réaménagement du centre-ville de Bourg-en-Bresse et de la deuxième phase autour de l'ancien Collège Amiot, l'ancien point central situé place Carriat a déménagé à l'occasion de la mise en place du nouveau réseau en limite du parking du Champ de foire, là où se trouvait déjà la station des autocars départementaux, et forme le second pôle du réseau après celui de la gare[6]. Il est équipé d'écrans pour informer les voyageurs des temps d'attente avant l'arrivée d'un bus et d'une voie réservée à contre-sens de la circulation pour faciliter la circulation et limiter les détours pour les bus[6].

En novembre 2017 en raison de travaux de longue durée sur l'avenue d'Alsace-Lorraine sur les lignes urbaines 1 à 4, voient leur desserte du centre-ville modifiée[9] : L'arrêt Hôtel de Ville n'est plus desservi par les lignes 1 à 4, l'arrêt Baudin est desservi par les lignes 1 et 3 et l'arrêt Préfecture par la ligne 3. Les nouveaux arrêts sont Quiconces et Charité-Université (déjà desservi par les lignes 5 et 7)[10].

Une navette desservant les arrêts Sémard Gare, Préfecture, Hôtel de Ville, Quinet (direction Sémard Gare) et Carré Amiot est mise en place[9].

Le , le réseau TUB change de nom et devient Rubis[11].

Le réseauModifier

L'autorité organisatriceModifier

La communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse (75 communes et 128 897 habitants), créée au , est devenue autorité organisatrice des mobilités sur son périmètre. Ses principales missions sont[12] :

  • L’organisation des services réguliers de transport public urbain et non urbain de personnes ;
  • L’organisation des transports scolaires ;
  • L’organisation de transport à la demande (TAD) ;
  • L’organisation d’un service public de location de vélos ;
  • La mise en place d’actions visant à favoriser le covoiturage.

L'exploitantModifier

Keolis Grand Bassin de Bourg-en-Bresse, filiale du groupe Keolis, est la société à laquelle l'exploitation du réseau Rubis a été confiée par la Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse.

Ses missions sont[12] :

  • d'exploiter les différents services définis par la Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse ;
  • d'assurer la commercialisation et la promotion des services ;
  • d'assurer l’entretien et la maintenance des biens mis à disposition par l’agglomération (bus et dépôt) ;
  • d'assurer la gestion de l'Agence Grand Bourg Mobilités.

Territoire desserviModifier

 
Réseau urbain jusqu'à juillet 2019.

Le réseau Rubis dessert l'ensemble des communes du territoire de la Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse :

Les lignesModifier

Le réseau urbainModifier

Le réseau urbain est composé de sept lignes régulières (1 à 7) fonctionnant du lundi au samedi de h à 20 h environ, complété par une ligne spécifique entre la gare et le centre pénitentiaire (21). Ce réseau dessert les communes de Bourg-en-Bresse, Péronnas, Saint-Denis-lès-Bourg, Saint-Just et Viriat. Les dimanches et fêtes, ces lignes sont remplacées par le service de transport à la demande Rubis' Plus.

Les lignes d'agglomérationModifier

Le réseau Rubis intègre depuis le 1er juillet 2018 deux lignes anciennement gérées par le Conseil départemental de l'Ain :

Les lignes extra-urbainesModifier

Le réseau extra-urbain est composé au de 16 lignes à vocation scolaire, bien qu'ouvertes à tous les voyageurs. Il dessert les autres communes de l'agglomération aux heures d'ouverture des établissements scolaire du lundi au vendredi, principalement les lycées de Bourg. Il complète les services sur réservation proposés par le réseau et les lignes départementales accessibles en tarification Rubis à l'intérieur de l'agglomération.

Dans les communes de Montcet, Montracol, Polliat, Péronnas et Vandeins, on retrouve aussi trois lignes « Prim'Rubis » réservées uniquement aux élèves des écoles primaires.

Transport à la demandeModifier

Le service de transport à la demande Rubis'Plus dessert depuis le 2 septembre 2019 l'ensemble des communes de la Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse, sur réservation[13].

Rubis'Plus dessert l'agglomération selon 7 secteurs (A, B, C, D, E, F et G) et fonctionne du lundi au samedi et assure entre trois et cinq et allers et retours par commune desservie.

En outre, il existe trois autres services sous la marque « Rubis'Plus »[13] :

  • Rubis'Plus Gare :
    • Du lundi au vendredi, tôt le matin et tard le soir, en dehors des horaires de fonctionnement du réseau, le service propose des trajets entre la gare de Bourg-en-Bresse et un arrêt des lignes urbaines au choix du voyageur ;
    • les dimanches et jours fériés en soirée de 20 h 00 à 22 h 00 depuis la gare et à destination de 15 arrêts de Bourg-en-Bresse.
  • Rubis'Plus Dimanches & Jours fériés : le service assure la desserte de la partie urbaine de l'agglomération de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 19 h 30, avec une desserte d'arrêt à arrêt.
  • Rubis'Plus, Personnes à Mobilité Réduite : ce service fonctionne en porte à porte, du lundi au samedi de h à 20h. Ce service est accessible uniquement aux personnes ayant été acceptées par la commission TPMR.

ArrêtsModifier

L'arrêt Carré Amiot (auparavant Place Carriat) est l'arrêt central du réseau. Il comporte 6 quais pour accueillir les bus urbains, extra-urbains et départementaux.

Le pôle multimodal de la gare de Bourg-en-Bresse comporte quatre zones pour les bus et cars : La Gare routière et les arrêts Victoire Gare, Sémard Gare et Peloux Gare. Il y a également le point de vente "La station", qui propose de louer un vélo ou d'acheter des titres de transport.

Identité visuelleModifier

Modifier

Livrée des véhiculesModifier

ExploitationModifier

Matériel roulantModifier

Le réseau extra-urbain est assuré à l'aide d'autocars. Les services sur réservation sont effectués en minibus.

Par le passé, le réseau a également eu dans son parc : Renault PR 100.2, Renault PR 112, Renault R312 et Heuliez GX 117, ainsi que d'autres Renault/Irisbus Agora S, tels les nos 462, 463, 466 à 469 et 473 à 475[14].

DépôtModifier

SécuritéModifier

Le réseau connaît quelques problèmes de sécurité, telle des agressions de conducteur comme cela s'est produit en 2015 à la gare de Bourg[15].

Personnel d'exploitationModifier

Le réseau emploie 92 personnes pour assurer son fonctionnement[16].

Information aux voyageursModifier

À Carré Amiot, des écrans informent les voyageurs des prochains passages des bus.

À bord de certains bus, des écrans permettent de visualiser les prochains arrêts.

Tarification et financementModifier

Impact socio-économiqueModifier

TraficModifier

Le réseau transporte quotidiennement 12 000 personnes[16]. En 2012, il a transporté 2 807 000 personnes[17].

Dans la cultureModifier

RéférencesModifier

  1. setub.com - plan du réseau septembre 2003.
  2. setub.com - Nouveauté : TaxiTub Dimanches et Jours Fériés en soirée.
  3. tub-bourg.fr - Plan du réseau en septembre 2007.
  4. a et b bourgenbresse-agglomeration.fr - Ça bouge dans les transports.
  5. [Édito sur le site officiel du réseau].
  6. a b et c « En Direct De BBA n°27 - avril 2016 », sur http://www.bourgenbresse-agglomeration.fr, (consulté le 16 mai 2016).
  7. « Bourg-en-Bresse : Une nouveauté pour les bus », sur https://www.radioscoop.com, (consulté le 21 mai 2016).
  8. a et b « Bourg-en-Bresse - Le réseau de bus à l’heure du changement », sur http://www.voixdelain.fr, (consulté le 8 septembre 2016).
  9. a et b « Bourg-en-Bresse : des navettes électriques au centre-ville », sur http://www.leprogres.fr, (consulté le 25 décembre 2017)
  10. Plan du réseau disponible sur le site officiel
  11. « Bourg-en-Bresse: adieu Tub, le nouveau réseau de transport se nomme Rubis », sur leprogres.fr, Le Progrès,
  12. a et b bourgenbresse-agglomeration.fr - Fiche compétences déplacements.
  13. a et b « Rubis’Plus, service de Transport à la Demande sur les 74 communes », sur https://www.rubis.grandbourg.fr (consulté le 4 août 2019)
  14. « Le réseau TUB sur Transbus.org », sur http://www.transbus.org (consulté le 21 mai 2016).
  15. « Bourg-en-Bresse : un conducteur de bus agressé par un jeune homme », sur http://www.voixdelain.fr, (consulté le 21 mai 2016).
  16. a et b « CarPostal Bourg-en-Bresse », sur http://www.tub-bourg.fr (consulté le 21 mai 2016).
  17. « En direct de BBA no 11 », sur http://www.bourgenbresse-agglomeration.fr (consulté le 21 mai 2016).

Voir aussiModifier