Ouvrir le menu principal

Certines

commune française du département de l'Ain

Certines
Certines
Mairie de Certines.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Bourg-en-Bresse
Canton Ceyzériat
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse
Maire
Mandat
Éric Thomas
2014-2020
Code postal 01240
Code commune 01069
Démographie
Gentilé Certinois
Population
municipale
1 532 hab. (2016 en augmentation de 5,87 % par rapport à 2011)
Densité 96 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 07′ 59″ nord, 5° 16′ 01″ est
Altitude Min. 247 m
Max. 276 m
Superficie 15,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Certines

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 14.svg
Certines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Certines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Certines
Liens
Site web certines.fr

Certines est une commune française, située en Bresse, dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants de Certines s'appellent les Certinois.

Sommaire

GéographieModifier

Certines fait partie de la Bresse.

Communes limitrophesModifier

ToponymeModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Essartines vers 1225, Essertines en 1325[1], Sartines en 1564.

Ce toponyme provient des grands défrichages et déboisements du Moyen Âge. Le nom de Essartines « terres défrichées »[2], vient de l'ancien français "essarter" qui signifiait défricher.

HistoireModifier

La commune de Certines absorbe, en 1797, la commune voisine des Rippes. Les rapports entre la commune et son hameau furent parfois houleuses comme l'indique la revendication de séparation demandée (et refusée par le Sénat) en 1867[3].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Serge Fondraz DVG  
2008 En cours Éric Thomas DVG  
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

Article détaillé : Démographie de Certines.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 1 532 habitants[Note 1], en augmentation de 5,87 % par rapport à 2011 (Ain : +5,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
404405370422383328437454469
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
498520531546533530543578561
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
524487462457436448470455431
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3974294916759161 2881 4141 4321 450
2013 2016 - - - - - - -
1 4401 532-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture et patrimoineModifier

 
Château de Genoud.

Lieux et monumentsModifier

  • Le château de Genoud édifié au XIVe siècle par Pierre de Genost. Ce château a été détruit et reconstruit plusieurs fois. Il appartient désormais à Corentine et Henri Chomel de Varagnes.
     
    Vestige de la maison d'Edgar Quinet.
  • La maison d'Edgard Quinet : au bourg, vers l'église, subsiste un pan de mur et une porte symbolisant la maison dans laquelle Edgar Quinet passa une partie de son enfance.
  • Ruines du château de Montmort.

Personnalités liées à la communeModifier

Repères géographiquesModifier

  • Il y a à Certines plusieurs repères IGN (pour régler son altimètre ou vérifier un GPS par exemple). En voici quelques-uns (sources IGN) :
  1. Voie ferrée, Pk 43,61. À 41 m au sud-est du passage à niveau n° 31 vers les Rippes : poste électrique, mur de façade sud-ouest face voie, à 0,09 m de l'extrémité nord-ouest, à 0,58 m au-dessus du sol. Altitude : 253,426 m. Coordonnées Lambert 2 : X=825.60, Y=132.26.
  2. Voie ferrée, Pk 44.02. Aqueduc, mur de tête aval, à 1,15 m de l'about rive droite, à 0,25 m au-dessus de l'arête supérieure de la maçonnerie. Altitude : 252,254 m. Coordonnées Lambert 2 : X=825.95, Y=132.02.
  3. Voie ferrée, Pk 44,63. Aux Rippes, passage à niveau n°32 de la D64b : pan de mur, face nord-ouest, face D64b, à 0,36 m de l'extrémité sud-ouest, à 0,29 m au-dessous de l'arête supérieure. Altitude : 251,506 m. Coordonnées Lambert 2 : X=826.45, Y=131.67.
  4. Voie ferrée, Pk 44,88. Aux Rippes, aqueduc, plinthe aval, à 0,35 m de l'about rive gauche, à l'axe. Altitude : 248,872 m. Coordonnées Lambert 2 : X=826.66, Y=131.52.
  5. Voie ferrée, Pk 45.52. Pont sur le ruisseau "La Leschère", plinthe aval, rive gauche, à 3,06 m du mur en aile rive gauche, à l'axe. Altitude : 248,436 m. Coordonnées Lambert 2 : X=827.19, Y=131.18.
  6. Voie ferrée, Pk 46.02. Au lieu-dit la Grande Vavrette, au passage à niveau no 33 d'un V.O., pan de mur, face voie ferrée, à 0,60 m de l'extrémité sud-est, à 0,48 m au-dessus du sol. Altitude : 249,036 m. Coordonnées Lambert 2 : X=827.57, Y=130.84.
  7. Église de Certines. Chaîne d'angle du mur de façade antérieure de la nef, à droite du portail, à 0,25 m de l'extrémité sud, à 0,56 m au-dessus du trottoir. Altitude : 252,059 m. Coordonnées Lambert 2 : X=826.34, Y=129.92.
  8. Aux Rippes, maison au n° 660, mur de façade, face route, à 0,47 m de l'extrémité côté Bourg, à 0,08 m au-dessus du soubassement. Altitude : 250,457 m. Coordonnées Lambert 2 : X=827.28, Y=131.91.
  9. Au lieu-dit la Croix, pont sur le ruisseau de la Leschère, parapet nord, face route, à 4,43 m de l'extrémité est, à 0,32 m au-dessus de l'arête supérieure du parapet. Altitude : 247,712 m. Coordonnées Lambert 2 : X=826.75, Y=130.03.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Dans le pouillé de Lyon
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1301 - (ISBN 2600001336).
  3. Sénat : séance du 6 décembre 1867, dans les Annales du Sénat et du Corps législatif, Paris, 1867, vol. 1, p.60 [1].
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier