Ouvrir le menu principal

Tour d'Italie 1984

course cycliste
Tour d'Italie 1984
Généralités
Course
67e Tour d'Italie
Compétition
Super Prestige Pernod 1984 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Étapes
22
Date
Distance
3 797 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
171
Coureurs à l'arrivée
143
Vitesse moyenne
38,681 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 67e édition du Tour d'Italie s'est élancée de Lucques le 17 mai 1984 et est arrivée à Vérone le 10 juin. Long de 3 797 km, ce Giro a été remporté par l'Italien Francesco Moser, en grande partie grâce à des tricheries délibérément non sanctionnées par les organisateurs, et par l'aide des organisateurs eux-mêmes qui ont annulé sans raison valable une étape de montagne au cours de laquelle le Français Laurent Fignon aurait inévitablement creusé un écart important au détriment de Moser[1].

Équipes participantesModifier

N. Code Équipe
1-9 DEL   Del Tongo-Colnago
11-19 ALF   Alfa Lum-Olmo
21-29 ARI   Ariostea
31-39 ATA   Atala-Campagnolo
41-49 BIA   Bianchi-Piaggio
51-59 CAR   Carrera-Inoxpran
61-69 DRO   Dromedario-Alan
71-79 FAN   Fanini-Wührer
81-89 ZOR   Zor-Gemeaz Cusin
91-99 GIS   Gis Gelati-Tuc Lu
N. Code Équipe
101-109 LIN   Linea Italia
111-119 CIL   Cilo-Aufina
121-129 MAL   Malvor-Bottecchia
131-139 MET   Metauro Mobili-Pinarello
141-149 MUR   Murella-Rossin
151-159 REN   Renault-Elf
161-169 SAM   Sammontana-Campagnolo
171-179 SAN   Santini-Conti-Galli
181-189 BRI   Supermercati Brianzoli

La courseModifier

Laurent Fignon lutte face aux Italiens, notamment Francesco Moser, le récent détenteur du record de l'heure. D'entrée, ce dernier se pare de rose en remportant le prologue[2]. Mais dès le lendemain, Fignon lui ravit le maillot de leader, grâce à la victoire de son équipe lors du contre-la-montre par équipes[3]. Cependant, celui-ci est victime d'une terrible défaillance lors de la cinquième étape menant au Blockhaus de la Majella, où il perd deux minutes sur Moser et la tête du classement général. L'Italien est ensuite aidé par les organisateurs afin qu'il obtienne la victoire finale. En effet, la dix-huitième étape est modifiée au dernier moment avec la suppression du col du Stelvio, haut de 2 758 mètres, pour cause de neige alors qu'il n'y en a pas[4]. Fignon est également pénalisé de dix secondes pour un ravitaillement illicite, alors que Moser ne prend lui que cinq secondes pour les multiples poussettes dont il bénéficie dans les cols[4]. Devant ces faits aussi graves, Guimard veut quitter la course mais son sponsor refuse, d'autant qu'il reste encore une étape de montagne, entre Selva di Val Gardena et Arraba[4]. Fignon y reprend le maillot rose en finissant détaché après une échappée solitaire de cinquante kilomètres[4]. Mais lors de la dernière étape, un contre-la-montre individuel de 42 kilomètres, Moser refait son retard d'une minute et vingt et une secondes pour remporter ce Giro, à nouveau à la suite de controverses. En effet, disposant d'un vélo révolutionnaire avec des roues lenticulaires et avec l'aide de l'hélicoptère de la course, qui vient se placer devant Fignon pour le gêner et derrière le coureur transalpin pour le propulser à une vitesse extraordinaire.

Classement généralModifier

Classement général final
1.   Francesco Moser 98 h 32 min 20 s
2.   Laurent Fignon à 1 min 03 s
3.   Moreno Argentin à 4 min 26 s
4.   Marino Lejarreta à 4 min 33 s
5.   Johan van der Velde à 6 min 56 s
6.   Gianbattista Baronchelli à 7 min 48 s
7.   Lucien Van Impe à 10 min 19 s
8.   Beat Breu à 11 min 39 s
9.   Mario Beccia à 11 min 41 s
10.   Dag Erik Pedersen à 13 min 35 s
171 partants, 143 classés

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 17 mai Lucques 5   Francesco Moser   Francesco Moser
1re étape 18 mai Lucques - Pietresanta 55 Renault   Laurent Fignon
2e étape 19 mai Pietresanta - Florence 127   Urs Freuler   Laurent Fignon
3e étape 20 mai BologneSan Luca 110   Moreno Argentin   Laurent Fignon
4e étape 21 mai Bologne - Numana 238   Stefan Mutter   Laurent Fignon
5e étape 22 mai Numana - Blockhaus 194   Moreno Argentin   Francesco Moser
6e étape 23 mai Chieti - Foggia 193   Francesco Moser   Francesco Moser
7e étape 24 mai Foggia - Marconia di Pisticci (it) 226   Urs Freuler   Francesco Moser
8e étape 25 mai Policoro - Agropoli 226   Urs Freuler   Francesco Moser
9e étape 26 mai Agropoli - Cava dei Tirreni 104   Dag Erik Pedersen   Francesco Moser
10e étape 28 mai Cava dei Tirreni - Isernia 209   Martial Gayant   Francesco Moser
11e étape 29 mai Isernia - Rieti 243   Urs Freuler   Francesco Moser
12e étape 30 mai Rieti - Città di Castello 175   Paolo Rosola   Francesco Moser
13e étape 31 mai Città di Castello - Lerici 269   Roberto Visentini   Francesco Moser
14e étape 1er juin Lerici - Alessandria 204   Sergio Santimaria   Francesco Moser
15e étape 2 juin Certosa di Pavia - Milan 38   Francesco Moser   Francesco Moser
16e étape 4 juin Alessandria - Bardonèche 198   Dag Erik Pedersen   Francesco Moser
17e étape 5 juin Bardonèche - Lecco 249   Jürg Bruggmann   Francesco Moser
18e étape 6 juin Lecco - Merano 245   Bruno Leali   Francesco Moser
19e étape 7 juin Merano - Selva di Val Gardena 74   Marino Lejarreta   Francesco Moser
20e étape 8 juin Selva di Val Gardena - Arabba (it) 165   Laurent Fignon   Laurent Fignon
21e étape 9 juin Arabba (it) - Trévise 208   Guido Bontempi   Laurent Fignon
22e étape 10 juin Soave - Vérone 42   Francesco Moser   Francesco Moser

Classements annexesModifier

Classement par points Urs Freuler 178 points
Deuxième Johan van der Velde 172 points
Troisième Francesco Moser 168 points
Classement de la montagne Laurent Fignon 53 points
Deuxième Flavio Zappi 40 points
Troisième Moreno Argentin 30 points
Classement des jeunes Charly Mottet 99 h 2 min 11 s
Deuxième Jens Veggerby -
Troisième Giocondo Dalla Rizza -
Classement par équipes Renault 293 h 48 min 45 s
Deuxième Murella -
Troisième Carrera -

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. http://www.cyclismactu.net/news-tour-d-italie-laurent-fignon-et-le-giro-le-rose-et-le-noir-24220.html
  2. « Moser premier maillot rose du Giro », Journal de Genève,‎ (lire en ligne).
  3. « Le Français Fignon déloge Moser », Journal de Genève,‎ (lire en ligne).
  4. a b c et d Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Laurent Fignon et le Giro : le rose et le noir

Liens externesModifier