Tarō Kōno

politicien japonais

Tarō Kōno
河野 太郎
Illustration.
Tarō Kōno en 2020.
Fonctions
Ministre japonais chargé de la Réforme administrative, de la Fonction publique, d'Okinawa et des Territoires du Nord et de la Réforme réglementaire

(1 an et 18 jours)
Premier ministre Yoshihide Suga
Gouvernement Suga
Prédécesseur Ryōta Takeda
Successeur Kosaburo Nishime
Ministre de la Défense

(1 an et 5 jours)
Premier ministre Shinzō Abe
Gouvernement Abe IV
Prédécesseur Takeshi Iwaya
Successeur Nobuo Kishi
Ministre des Affaires étrangères

(2 ans, 1 mois et 8 jours)
Premier ministre Shinzō Abe
Gouvernement Abe III et IV
Prédécesseur Fumio Kishida
Successeur Toshimitsu Motegi
Représentant du Japon
En fonction depuis le
(25 ans, 1 mois et 8 jours)
Élection 20 octobre 1996
Réélection 25 juin 2000
9 novembre 2003
11 septembre 2005
30 août 2009
16 décembre 2012
14 décembre 2014
22 octobre 2017
Circonscription 15e district de Kanagawa
Législature 41e, 42e, 43e, 44e, 45e, 46e, 47e et 48e
Biographie
Nom de naissance 河野 太郎
Date de naissance (58 ans)
Lieu de naissance Hiratsuka (Japon)
Nationalité Japonaise
Parti politique PLD
Père Yōhei Kōno
Diplômé de Université Keiō
Université de Georgetown

Tarō Kōno (河野 太郎, Kōno Tarō?), né le à Hiratsuka (préfecture de Kanagawa), est un homme politique japonais.

BiographieModifier

Origines familiales et étudesModifier

Tarō Kōno est issu d'une puissante dynastie politique. Il est le fils de Yōhei Kōno, une figure de premier plan du Parti libéral-démocrate (PLD) qui fut vice-premier ministre et président de la Chambre des représentants[1], et le petit-fils d'Ichiro Kōno, qui a également occupé le poste de vice-premier ministre. Son grand-oncle, Kenzo Kōno, a été président de la Chambre des conseillers[2].

Il suit pendant quatre ans les cours à l'université de Georgetown, à Washington[1].

Carrière politiqueModifier

Membre du PLD, il est ministre des Affaires étrangères de 2017 à 2019 et ministre de la Défense du au .

Depuis cette date, il est ministre chargé de la Réforme administrative, de la Fonction publique, d'Okinawa et des Territoires du Nord et de la Réforme réglementaire.

Primaire de 2021Modifier

Le , il annonce sa candidature à l'Élection à la présidence du Parti libéral-démocrate japonais de 2021, quelques jours après l'annonce du prochain départ du Premier ministre Yoshihide Suga dont il convoite par conséquent le poste. Il fait alors figure de favori face aux deux autres candidats déclarés, Fumio Kishida et Sanae Takaichi. Ancien Ministre des affaires étrangères en 2017 puis ministre de la défense et ministre de la réforme administrative, Kōno s'attire la faveur des militants en raison de son style anti conformiste ainsi que pour ses positions à gauche sur les questions sociales. Adepte d'une communication plus directe via l'utilisation d'un compte Twitter, il acquiert une forte popularité en se montrant notamment très accessible lorsqu'à la tête de la campagne de vaccination contre la Covid-19. Ses prises de positions défavorables à l'énergie nucléaire et favorables au mariage homosexuel ainsi qu'à la fin de l'obligation pour les couples d'adopter le même nom de famille lui valent le soutien de la population, mais l'opposition de l'aile conservatrice du PLD. Il est également critiqué pour son tempérament colérique et un comportement jugé arrogant, souvent fermé aux critiques[3],[4].

Il est décrit comme bon stratège et travailleur acharné mais au comportement colérique et autoritaire[1].

L'accident nucléaire de Fukushima en 2011 l'a conduit à soutenir l'abandon de l'énergie nucléaire au Japon au profit des énergies renouvelables[2].

Il est d'orientation néolibérale sur les questions économiques et favorable aux privatisations[2].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « Self-belief and strategy: Japan's Taro Kono upends race for next premier », sur Reuters,
  2. a b et c (en-US) Eric Johnston, « Could reform mission put Taro Kono on path to succeed Japan Prime Minister Yoshihide Suga? », sur The Japan Times,
  3. (en) « Japan’s Most Popular Candidate for Prime Minister Is Far From a Shoo-In », sur The New York Times, (consulté le ).
  4. (en) « Taro Kono still LDP members' top choice for next Japan PM, poll shows », sur The Japan Times, thejapantimes, (consulté le ).

Liens externesModifier