Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olivier.

Suzanne Olivier Suzette, dite Dominique Lebon, née le 25 septembre 1922 à Clermont-Ferrand, est une militante de la Résistance française.

BiographieModifier

Famille parisienne repliée à Lyon, les Moret hébergent des clandestins. Parmi eux, Daniel Cordier. Leur fille Suzanne travaille au secrétariat de la délégation de Jean Moulin en zone Sud.

Fin mars 1943, Suzanne Olivier est envoyée à Paris, dans l'équipe désignée pour implanter en zone Nord la délégation : Laure Diebold, Louis Rapp, Daniel Cordier, Hugues Limonti, Jean-Louis Théobald, Georges Archimbaud.

Tous les jours, Olivier, qui habite l'appartement de ses parents, fait le trajet Paris-Lyon. Joseph Van Dievort Léopold fait le trajet inverse.

Le 9 juin 1943, Charles Delestraint est arrêté au métro Muette, par des agents ennemis. Trois-quarts d'heure plus tard, c'est le tour de Joseph Gastaldo et de Jean-Louis Théobald, non loin du métro Pompe.

Le 11 juin 1943, Suzanne Olivier est arrêtée par le SD à la sortie du métro Villiers.

Le 24 septembre 1943, Archimbaud, Rapp et Jacqueline d'Alincourt sont arrêtés à Paris en même temps que Laurent Girard monté de Lyon.

Le 19 avril 1944, Olivier est déportée en Allemagne, d'abord à la prison de Lauban en Basse-Silésie, puis au camp de Ravensbruck, dont elle revient à la fin de la guerre.

FilmographieModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Louis Théobald, Avoir vingt ans avec Jean-Moulin, de Fresnes à Cassino, éd Cêtre, 2005.
  • Daniel Cordier, Alias Caracalla, Gallimard, 2009.
  • Gérard Chauvy, Histoire secrète de l'Occupation, Payot, 1991.
  • Pierre Péan, Vies et Morts de Jean Moulin, Fayard, 1998.