La Muette (métro de Paris)

station du métro de Paris

La Muette
Musée Marmottan-Monet
Image illustrative de l’article La Muette (métro de Paris)
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 16e
Coordonnées
géographiques
48° 51′ 28″ nord, 2° 16′ 25″ est

Carte

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Nombre d'accès 2
Accessibilité Non
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 3 010 370 (2021)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 1711
Ligne(s) (M)(9)
Correspondances
RER (RER)(C) (Boulainvilliers)
Bus RATP (BUS)RATP22325270
Noctilien (BUS)N53
(9)

La Muette est une station de la ligne 9 du métro de Paris, située dans le 16e arrondissement de Paris.

SituationModifier

La station est implantée sous l'amorce de l'avenue Mozart, au sud de l'intersection avec la chaussée de la Muette.

HistoireModifier

 
Une rame MF 67 arrive dans la station avant sa rénovation.

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 9 entre Trocadéro et Exelmans.

Sa dénomination vient du château de la Muette, qui a donné son nom au quartier, nom lui-même probablement issu de la meute dont on se servait pour la chasse dans le bois de Boulogne. Le nom pourrait également être issu d'un pavillon de chasse de Charles IX, situé près de Passy, où des mues (bois des cerfs tombés à l'automne) étaient gardées.

Le nom de la station est sous-titré Musée Marmottan-Monet, du nom du musée situé à proximité, sur les plaques énumérant les stations desservies qui sont disposées dans les couloirs.

Le , le résistant Charles Delestraint est arrêté au métro La Muette par la Gestapo. Une plaque commémorative lui rend hommage à la sortie principale de la station, 11 chaussée de la Muette[1].

Des années 1950 à 2009, les piédroits sont revêtus d'un carrossage métallique avec montants horizontaux rouges (pour ceux du haut) et gris (pour ceux du bas) et cadres publicitaires dorés éclairés ; les poutres métalliques supportant le plafond de la station sont peintes en vert. Ces modifications sont alors largement utilisées dans les stations de métro parisiennes en tant que moyen peu coûteux pour rénover rapidement. Avant la dépose de ce carrossage en 2009 (qui révèle lors des travaux d'anciennes affiches des années 1950[2]) pour rénovation de la station dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, il était complété de sièges rouges du style « Motte ».

Jusqu'au , une correspondance était possible par la voie publique avec l'ancienne ligne d'Auteuil à la gare de Passy-la-Muette.

En 2019, 3 991 922 voyageurs sont entrés à cette station ce qui la place à la 118e position des stations de métro pour sa fréquentation[3].

En 2020, avec la crise du Covid-19, 2 114 924 voyageurs sont entrés dans cette station, ce qui la place à la 113e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

En 2021, la fréquentation remonte progressivement, avec 3 010 370 voyageurs qui sont entrés dans cette station ce qui la place à la 106e position des stations de métro pour sa fréquentation[5].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

La station dispose de deux accès :

  • l'accès 1 « chaussée de la Muette », constitué d'un escalier fixe orné d'un candélabre Val d'Osne, débouchant à l'angle formé par l'avenue Mozart et la chaussée de la Muette ;
  • l'accès 2 « avenue Mozart », constitué d'un escalier mécanique montant permettant uniquement la sortie, se trouvant au droit du no 5 de l'avenue.

La salle de distribution est établie sous la forme d'une mezzanine surplombant les voies, dans la station, situation rare que celle-ci ne partage qu'avec les deux stations précédentes dans le sens vers Mairie de Montreuil (Ranelagh et Jasmin). Ainsi, les quais sont visibles depuis la salle et le comptoir d'information.

QuaisModifier

 
Escaliers de sortie des quais.

La Muette est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro. Établie à fleur de sol, le plafond est constitué d'un tablier métallique, dont les poutres, de couleur argentée, sont supportées par des piédroits verticaux. Les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, le tympan et les entourages d'escaliers en trémie donnant accès au RER. Les cadres publicitaires métalliques sont inclinés et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Les sièges sont du style « Akiko » de couleur verte. L'éclairage est partiellement indirect, projeté sur les piédroits, les publicités et les voûtains au-dessus des quais.

La décoration est ainsi similaire à celle des stations École Militaire sur la ligne 8 et Charles Michels sur la ligne 10, également construites avec une couverture métallique, carrossées dans les années 1960 et entièrement rénovées à la fin des années 2000.

IntermodalitéModifier

La station est en correspondance avec la gare de Boulainvilliers de la ligne C du RER, accessible grâce à un couloir souterrain.

Par ailleurs, elle est desservie par les lignes 22, 32, 52 et 70 du réseau de bus RATP et, la nuit, par la ligne N53 du réseau de bus Noctilien.

Notes et référencesModifier

  1. Musée de l'ordre de la Libération, « Plaque en hommage au général Delestraint », sur museedelaresistanceenligne.org (consulté le ).
  2. (en) Gene Tempest, « History dans le métro », sur aiga.org, article du (consulté le ).
  3. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  4. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le )
  5. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier