Soufiane el-Bakkali

athlète marocain

Soufiane el-Bakkali, né le à Fès, est un athlète marocain, spécialiste du 3 000 mètres steeple.

Soufiane el-Bakkali
Image illustrative de l’article Soufiane el-Bakkali
Soufiane El Bakkali lors du meeting Athletissima 2022.
Informations
Disciplines 3 000 m steeple
Nationalité Marocain
Naissance (28 ans)
Fès
Taille 1,88 m (6 2)
Masse 68 kg (150 lb)
Entraîneur Karim Tlemçani
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde 2 1 1
Ligue de diamant 2 3 -
Championnats d'Afrique - 1 -
Jeux africains - - 1

Il remporte la médaille d'or des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, mettant fin à l'hégémonie des Kényans, invaincus dans cette épreuve aux Jeux olympiques depuis 1984, et est sacré champion du monde en 2022 à Eugene en devenant le premier athlète non-natif du Kenya à s'imposer depuis l'édition 1987. Lors des mondiaux de 2023 à Budapest, il conserve son titre mondial et devance le recordman du monde Lamecha Girma.

Il est également vice-champion du monde en 2017 à Londres, et médaillé de bronze en 2019 à Doha.

Biographie

modifier

Débuts

modifier

Né à Fès et issu d'une famille modeste, el-Bakkali s'est fait remarquer par la section athlétisme du Fès Country Club lors d'une grande opération de détection menée par ce club et destinée exclusivement aux 3 600 écoliers du quartier populaire d'El Merja[1].

Quatrième des championnats du monde juniors 2014, il se classe cette même année dixième des championnats d'Afrique, sa première compétition internationale senior.

En 2016, Soufiane el-Bakkali échoue au pied du podium des Jeux olympiques de Rio mais réalise un nouveau record personnel en min 14 s 35[2].

Première médaille aux championnats du monde (2017)

modifier
 
Soufiane el-Bakkali lors du meeting de Rome, en 2017.

Le , Soufiane se classe deuxième du meeting de Rome, derrière le champion olympique en titre kenyan Conseslus Kipruto, et améliore de près de neuf secondes son record personnel en établissant le temps de min 5 s 17[3]. Le au meeting Diamond League de Rabat, il s'impose devant son public battant Conseslus Kipruto, et améliore par l'occasion son record personnel à min 5 s 12[4]. Aux championnats du monde de Londres, il devient vice-champion du monde du steeple en min 14 s 49, s'inclinant devant Conseslus Kipruto. Il améliore son record personnel un mois plus tard, lors du meeting Ligue de diamant à Bruxelles, avec un chrono de min 4 s 83.

En 2018, il remporte la médaille d'or des Jeux méditerranéens de 2018, et obtient la médaille d'argent aux championnats d'Afrique, devancé une nouvelle fois par Conseslus Kipruto. Le , au Meeting Herculis de Monaco, il descend pour la première fois de sa carrière sous les 8 minutes en remportant la course en min 58 s 15[5],[6], devenant le dixième coureur le plus rapide de la distance.

En 2019, Soufiane el-Bakkali remporte la médaille d'argent de l'épreuve du relais mixte lors des championnats du monde de cross-country, en compagnie de Kaoutar Farkoussi, Abdalaati Iguider et Rababe Arafi. Il se classe troisième des Jeux africains à Rabat, devancé par le Kényan Benjamin Kigen et l'Ethiopien Getnet Wale. Figurant parmi les favoris au titre lors des championnats du monde 2019 à Doha, il décroche finalement la médaille de bronze en min 3 s 76, son meilleur temps de l'année, derrière Conseslus Kipruto et l'Ethiopien Lamecha Girma.

Titre olympique (2021)

modifier
 
Soufiane el-Bakkali (à droite) lors de la finale des Jeux olympiques de 2020.

Le à Doha, il porte son record personnel du 1 500 mètres à min 31 s 95.

Le , il réalise à Rome la meilleure performance mondiale de l'année en Ligue de diamant en réalisant un temps de 8 min 8 s 54[7].

Le , lors des Jeux olympiques de Tokyo, il remporte sa première médaille olympique en réalisant un temps de min 8 s 90 après avoir lâché Lamecha Girma et le Kényan Benjamin Kigen dans les 200 derniers mètres. Il devient le premier athlète non-kényan à s'imposer sur cette distance depuis le Polonais Bronisław Malinowski en 1980 à Moscou[8]. Sixième champion olympique marocain en athlétisme, il succède à Hicham El Guerrouj, vainqueur sur 1 500 m et 5 000 m en 2004.

Deux titres de champion du monde (2022-2023)

modifier
 
Lors de sa victoire aux championnats du monde 2022.

Soufiane el-Bakkali ne dispute que deux courses avant les championnats du monde 2022, les meetings Ligue de diamant de Doha et de Rabat, qu'il remporte en respectivement min 9 s 66 et min 58 s 28 (meilleure performance mondiale de l'année), à 13/100e de seconde seulement de son record personnel.

Aux Mondiaux de Eugene, il établit le meilleur temps des séries en min 16 s 65, et s'adjuge trois jours plus tard le titre mondial après avoir fait la différence sur ses adversaires après la dernière rivière dans une course tactique qu'il remporte en min 25 s 13. Il devance de près d'une seconde, comme à Tokyo l'année précédente, Lamecha Girma, ainsi que le tenant du titre Conseslus Kipruto[9]. Il devient le premier athlète non-natif du Kenya à décrocher la médaille d'or du steeple depuis l'Italien Francesco Panetta en 1987, et met fin à l'hégémonie kényane titrée de 2007 à 2019[10].

Il remporte la Ligue de diamant 2022 en s'imposant lors de la finale à Zurich.

Le lors du Meeting international Mohammed-VI, Soufiane el-Bakkali devient le 8e meilleur performeur de tous les temps sur 3 000 m steeple en s'imposant en min 56 s 68[11]. Il gagne par la suite deux nouveaux meetings Ligue de diamant, à Stockholm et à Chorzów.

Lors des championnats du monde 2023 à Budapest, le Marocain conserve son titre planétaire, dans le temps de min 3 s 53, en devançant une nouvelle fois Lamecha Girma, qui avait battu le record du monde du 3 000 m steeple en juin 2023.

Palmarès

modifier
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Epreuve Temps
2014 Championnats du monde juniors Eugene 4e 3 000 m st. min 34 s 98
Championnats d'Afrique Marrakech 10e 3 000 m st. min 59 s 66
2016 Jeux olympiques Rio de Janeiro 4e 3 000 m st. min 14 s 35
2017 Championnats du monde Londres 2e 3 000 m st. 8 min 14 s 49
Ligue de diamant Rabat 2e 3 000 m st. 8 min 5 s 12
2018 Jeux méditerranéens Tarragone 1er 3 000 m st. 8 min 20 s 97
Championnats d'Afrique Asaba 2e 3 000 m st. 8 min 28 s 01
Ligue de diamant Zurich 2e 3 000 m st. 8 min 10 s 19
2019 Jeux africains Rabat 3e 3 000 m st. min 19 s 45
Ligue de diamant 2e 3 000 m st. 8 min 7 s 08
Championnats du monde Doha 3e 3 000 m st. 8 min 3 s 76
2021 Jeux olympiques Tokyo 1er 3 000 m st. 8 min 08 s 90
2022 Championnats du monde Eugene 1er 3 000 m st. 8 min 25 s 13
Ligue de diamant 1er 3 000 m st. min 7 s 67
2023 Championnats du monde Budapest 1er 3 000 m st. 8 min 03 s 54

Distinctions personnelles

modifier
  • Meilleur athlète africain de l'année par la CAA  : 2022[12]

Records

modifier

Records personnels

modifier
Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
1 500 mètres min 31 s 95   Doha
3 000 mètres steeple min 56 s 68   Rabat

Meilleures performances par année

modifier
3 000 m steeple
Année Temps Date Lieu Rang[13]
2013 min 52 s 00   Casablanca -
2014 min 32 s 66   Fès 83
2015 min 27 s 79   Amiens 62
2016 min 14 s 35   Rio de Janeiro 13
2017 min 4 s 83   Bruxelles 3
2018 min 58 s 15   Monaco 1
2019 min 3 s 76   Doha 3
2020 min 8 s 04   Monaco 1
2021 min 8 s 54   Florence 4
2022 min 58 s 28   Rabat 1
2023 min 56 s 68   Rabat 1

Notes et références

modifier
  1. Rencontre: Soufiane El Bakkali, d’El Merja au podium mondial
  2. DNES à Rio, Abderrahmane Ichi , LE MATIN, « :: Le Matin :: Pas de médaille pour le Maroc dans l’épreuve de 3.000 m steeple », sur lematin.ma (consulté le )
  3. « Soufiane El Bakkali: Deuxième performance mondiale de l’année », sur perspectivesmed.ma,
  4. « Le Marocain Soufiane El Bakkali remporte le 3000 m steeple de Rabat », sur lequipe.fr,
  5. Rédaction, « Soufiane El Bakkali bat la MPM sur 3000m steeple à Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « IAAF: Chepkoech breaks steeplechase world record in Monaco – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le )
  7. « Meilleure performance mondiale de l'année en Diamond League »
  8. « Soufiane El Bakkali intouchable sur le 3 000 m steeple », sur lequipe.fr (consulté le )
  9. « Mondiaux d'athlétisme 2022: El Bakkali met bien fin au règne kényan sur le 3000m steeple », sur rfi.fr,
  10. 1991 à 2019 si l'on inclut Saif Saaeed Shaheen, né au Kenya, qui a remporté le titre mondial en 2003 et 2005 sous les couleurs du Qatar.
  11. « Soufiane el Bakkali, Jakob Ingebrigtsen, Fred Kerley et Gudaf Tsegay font la loi à Rabat », sur lequipe.fr,
  12. « El Bakkali désigné meilleur athlète africain de l'année 2022 », sur caaweb.org, (consulté le )
  13. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes

modifier