Asaba (Nigeria)

ville du Nigéria

Asaba
Ahaba, Ani Mmili
Asaba (Nigeria)
Une rue d'Asaba
Administration
Pays Drapeau du Nigeria Nigeria
État Delta
Démographie
Population 471 897 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 6° 11′ 52″ nord, 6° 43′ 42″ est
Altitude 47 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nigeria
Voir sur la carte administrative du Nigeria
City locator 14.svg
Asaba
Géolocalisation sur la carte : Nigeria
Voir sur la carte topographique du Nigeria
City locator 14.svg
Asaba

Asaba (en igbo Àhàbà)[1] est la capitale de l'État du Delta au Nigeria, et abrite une population estimée à 471 897 hab (en 2012)[2].

ÉtymologieModifier

Ahaba en Igbo vient de 'Ahabagom', qui signifie J'ai bien choisi, ce qui renvoie au père fondateur (Nnebisi) d'Asaba.

GéographieModifier

La ville d'Asaba se situe sur une colline sur la rive occidentale du Niger. C'est une position stratégique dans cet État du Delta riche en pétrole : c'est un point de liaison entre Nord, Est et Ouest grâce au pont (en) d'Onitsha qui permet à l'A232 (en) de traverser le Niger, reliant Asaba et Agbor à l'Ouest.

Asaba se trouve à près de 161 km au nord de l'embouchure du Niger dans l'Océan atlantique.

L'agglomération d'Asaba couvre une surface de près de 300 km2.

La température moyenne y est de 32 °C pendant la saison sèche, et la moyenne des précipitations est de 2 692 mm pendant la saison des pluies.

PopulationModifier

Les habitants d'Asaba sont majoritairement des Igbos ; s'y trouvent aussi des Itsekiri, des Urhobos, des Isokos, des Ijaw, des Haoussas, et des Yoruba.

HistoireModifier

Asaba était la capitale coloniale du Protectorat du Nigeria du Sud, fondée en 1884[3]. Elle abritait la Royal Niger Company, que les autorités britanniques avaient instituée pour stimuler le commerce et les exportations vers l'Angleterre. Cette compagnie est devenue ma UAC Nigeria PLC. Son chef traditionnel est le Asagba Joseph Chike Edozien (en).

TransportsModifier

La ville est desservie par l'aéroport international d'Asaba.

SportModifier

Asaba accueille les championnats d'Afrique d'athlétisme en 2018, qui tournent au chaos.

Personnes notablesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Elizabeth Allo Isichei, A History of African Societies to 1870, Cambridge University Press, , 578 p. (ISBN 978-0-521-45599-2, présentation en ligne), p. 249
  2. (en) « Nigeria: largest cities and towns and statistics of their population », sur archive today (consulté le ); une autre information rapporte un chiffre dix fois moindre 49 725 hab cf. (en) « Nigeria. The provinces of Nigeria as well as all cities of more than 40,000 inhabitants », sur www.citypopulation.de (consulté le )
  3. (en) D.W. Carnegie, Letters from Nigeria, BiblioBazaar, LLC (ISBN 978-1-103-27100-9)
  4. (en) « Maryam Babangida chraming, still... », sur Nigeriafilms.com (consulté le )
  5. (en) « Queen confers Peerages: 18 May 2018 », sur GOV.UK (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier