Société de transport automobile de Versailles Ouest

La Société de transport automobile de Versailles Ouest (STAVO) est une compagnie de bus privée affiliée à l'Organisation professionnelle des transports d'Île-de-France (Optile). Elle est désormais basée à Plaisir (après l'avoir été à l'origine à Versailles puis aux Clayes-sous-Bois) et dessert majoritairement les communes des Clayes-sous-Bois, Fontenay-le-Fleury, Villepreux et Saint-Cyr-l'École. Elle emploie 39 personnes dont 32 conducteurs-receveurs.

Société de transport automobile de Versailles Ouest
logo de Société de transport automobile de Versailles Ouest
Logo de la STAVO

Création 1934
Dates clés 1992 : Rachat par Hourtoule
2010 : Rachat par le groupe Lacroix
Forme juridique Société par action simplifié
Siège social Allée Maurice-Mallet Plaisir
Drapeau de la France France
Direction Jean-Sébastien Barrault
Actionnaires 1
Activité Transports routiers réguliers de voyageurs
Produits Autobus
Société mère Groupe Lacroix
Sociétés sœurs Hourtoule
Filiales 2
Effectif 49
SIREN 579801234[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.stavo.fr

Capitalisation 42 500 
Dette 1 128 800 
Chiffre d'affaires 3 879 400 
en augmentation 0,57 %
Résultat net -392 800 
en diminution 21,16 %

Histoire

modifier

Histoire de l'entreprise

modifier

La STAVO existe depuis 1934. Elle est devenue filiale de la société des cars Hourtoule en 1992. En , la société est devenue une filiale à part entière du groupe Lacroix, premier groupe de transport de voyageurs indépendant en Île-de-France. Ce dernier a renouvelé le parc, créé un nouveau dépôt et donné une nouvelle identité visuelle à la société avec un nouveau logo.

Depuis le , la société dispose de nouveaux locaux dans la zone industrielle des Gâtines à Plaisir sur une surface de deux hectares. Les anciens bureaux étaient situés dans des préfabriqués sur un parking aux Clayes-sous-Bois. Par ailleurs, sur trente-cinq véhicules une dizaine d'entre eux ont été renouvelés ; ceux-ci offrent une meilleure insonorisation et des places plus confortables[2].

Histoire du réseau de bus

modifier

Le , la ligne FA est créée en reprenant une grande partie de la ligne 438.9[3].

Le , afin d'assurer une meilleure continuité de l'offre, la desserte de Fontenay-le-Fleury est restructurée[4]. Dans ce cadre :

  • les lignes 3A, 3B et 3C sont fusionnées en une nouvelle ligne 43, incluant la desserte de nouveaux quartiers résidentiels, qui fonctionnera avec une fréquence d'un bus tous les quinze minutes aux heures de pointe et de trente minutes aux heures creuses avec une amplitude horaire du samedi améliorée ; la desserte du quartier de l'hôtel de ville, actuellement par la ligne 3A, sera désormais assurée par la ligne 40 (voir ci-dessous) ;
  • la ligne 3D est renumérotée sous l'indice 51 avec un prolongement jusqu'à la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines afin d'assurer un meilleur accès à l'offre ferrée. La fréquence en semaine est améliorée avec la création de quatre allers-retours au lieu d'un seul aux heures de pointe et de trois allers-retours aux heures creuses (soit un total de 2 allers-retours le matin, 3 l'après-midi, et 2 le soir).

À partir du , afin de clarifier le réseau et les dessertes, les lignes 4401 et 4402 sont scindées en trois lignes distinctes constituées par[5] :

  • la ligne 40 reliant Fontenay-le-Fleury à la gare de Versailles-Château-Rive-Gauche avec une fréquence d'un bus toutes les quinze minutes aux heures de pointe et de trente minutes aux heures creuses et une amplitude horaire de h 30 à 22 h 5 ; cette ligne permettra de relier le quartier de l'hôtel de ville à Fontenay-le-Fleury à la gare de Fontenay-le-Fleury, trajet actuellement réalisé par la ligne 3A ;
  • la ligne 44 reliant Plaisir à la gare de Versailles-Château-Rive-Gauche avec une fréquence d'un bus toutes les quinze minutes aux heures de pointe et de trente minutes aux heures creuses et une amplitude horaire de h 50 à 21 h 35 ;
  • la ligne 45 reliant Saint-Nom-la-Bretèche aux Clayes-sous-Bois via Chavenay avec une fréquence d'un bus toutes les quinze minutes aux heures de pointe et toutes les heures aux heures creuses et une amplitude horaire de h 20 à 21 h 5.

De manière à homogénéiser le réseau, les lignes 4404 (scolaire) et 4406 sont respectivement renumérotées en 42 et 46 au . Seule la ligne FA conserve son indice à deux lettres, à l'image des lignes scolaires Hourtoule.

Le , le trajet de la ligne 51 est modifié à Bois-d'Arcy et Fontenay-le-Fleury. La ligne dessert désormais les arrêts Turpault et Hirbec à Bois-d'Arcy (trajet commun avec la ligne 50), Lamartine et Hôtel-de-Ville à Fontenay-le-Fleury (trajet commun avec la ligne 40). En conséquence, les arrêts Centre Commercial, Place de la République et Falaize-Paix à Bois-d'Arcy ne sont désormais plus desservis que par la ligne 41, l'arrêt Démènerie à Fontenay-le-Fleury ne l'est plus que par la ligne 43 et l'arrêt Beaumarchais à Fontenay-le-Fleury n'est plus desservi par aucune ligne. À cette même date, la ligne 50 dessert désormais l'arrêt Pas du Lac à Montigny-le-Bretonneux.

Le , le trajet de la ligne 40 est modifié à Saint-Cyr-l'École. La ligne dessert désormais les arrêts Charles Renard, J.B. Lully, Le Clos St Cyr, et Docteur Vaillant. En conséquence, l'arrêt Mairie n'est désormais plus desservi que par la ligne 44. À cette même date, la ligne 45 dessert désormais l'arrêt Vergers de la Ranchère à Saint-Nom-la-Bretèche.

Des adaptations d'horaires ont lieu le pour la ligne 50 et le pour la ligne 43 afin de tenir compte des conditions de circulation.

Le , à la suite de la suppression de la ligne Y Express, la ligne 51 est renforcée en semaine avec un bus toutes les trente minutes aux heures de pointe et toutes les heures aux heures creuses. Un service est créé le samedi à raison d'un bus toutes les trente minutes[6]. À cette même date, l'itinéraire de la ligne 43 est modifié à la suite de l'arrivée de véhicules de plus grande capacité sur la ligne[7].

Le , les lignes 44, 45 et 46 sont modifiées comme indiqué ci-dessous :

  • la ligne 44 est prolongée jusqu'à la gare de Plaisir - Grignon et abandonne son itinéraire jusqu'à Plaisir — Valibout. Dans le sens de Versailles à Plaisir, trois courses sont ajoutées en semaine et deux le samedi permettant ainsi l'élargissement de l'amplitude horaire[8] ;
  • la ligne 45 est restructurée en abandonnant son antenne vers la gare de Saint-Nom-la-Bretèche - Forêt de Marly. Une nouvelle antenne est créée vers Villepreux — Village afin de mieux desservir Villepreux. Ainsi, le quartier des Hauts-du-Moulin est desservi grâce à l'arrêt Gymnase. Le terminus de la gare de Villepreux - Les Clayes est reporté à la gare routière nord[9] ;
  • la ligne 46 est supprimée et reprise par une modification d'itinéraire de la ligne 45[10].

Le , les lignes 40 et 44 sont prolongées jusqu'à Gare routière de Versailles-Chantiers[11].

Le , afin de mieux desservir le quartier des Hauts-du-Moulin à Villepreux, deux nouveaux arrêts sont créés sur la ligne 45 (Thomas Pesquet et Vaugirard)[12].

Le , les lignes 42, 44 et 45 rejoignent le réseau de bus de Saint-Quentin-en-Yvelines dans le cadre de l'ouverture à la concurrence des autobus franciliens.

Le , les lignes 40, 43 et 51 rejoignent le réseau de bus Grand Versailles dans le cadre de l'ouverture à la concurrence des autobus franciliens.

Le la ligne FA rejoint à son tour le réseau de bus Centre et Sud Yvelines.

Galerie de photographies

modifier

Matériel roulant

modifier

Autocars

modifier
Détail des autocars au [13]
Constructeur Modèle Nombre Numéros de parc Période de mise en service Affectation Observation
Renault V.I Ares 1 S45 Réserve
Irisbus Crossway 3 S64-S65 et S67 Entre et Réserve
Setra S 415 ÜL 9 S68-S69 ; S77 ; S79-S82 ; S92 ; S94 Entre et -
Setra S 416 ÜL Business 1 S93 Tourisme

Bus standards

modifier
Détail des autobus standards au [13]
Constructeur Modèle Nombre Numéros de parc Période de mise en service Affectation Observation
Mercedes-Benz Citaro C2 9 S87-S91 ; S95-S96, S107-S108 Entre et -
Setra S 415 NF 11 S70-S76 ; S85-S86 et S600-S601 Entre et  ; - Certains véhicules sont des véhicules d'occasion
Heuliez Bus GX 337 Hybride 2 S102-S103 -

Midibus

modifier
Détail des midibus au [13]
Constructeur Modèle Nombre Numéros de parc Période de mise en service Affectation Observation
Heuliez Bus GX 137 7 S97-S101 et S105-S106 - - Certaines unités portent la livrée Île-de-France Mobilités (n° S105-S106).

Identité visuelle

modifier

Notes et références

modifier
  1. Sirene, (base de données) 
  2. « Les cars de la Stavo prennent un nouveau départ », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  3. Desserte du Lycée Franco-Allemand - Horaires 2012/2013, sur le site saint-quentin-en-yvelines.fr (lien récupéré sur web.archive.org), consulté le 21 mai 2016.
  4. Le STIF vote le renfort d'offre de 26 lignes de bus, page 1, communiqué du 11 février 2015, sur le site stif.org, consulté le 14 février 2015.
  5. STIF — Le STIF vote le renfort d'offre de 37 lignes de bus, page 9, communiqué du 10 décembre 2014, sur le site stif.org, consulté le 14 février 2015.
  6. À partir du 2 janvier 2018 — Notre ligne de conduite : Répondre à vos besoins, sur le site stavo.fr, consulté le 20 avril 2018.
  7. Ligne 43 — Informations clients, sur le site stavo.fr, consulté le 20 avril 2018.
  8. Fiche Ligne 44 - Septembre 2018, sur le site arcgis.agglo-sqy.fr, consulté le 20 avril 2018.
  9. Fiche Ligne 45 - Septembre 2018, sur le site arcgis.agglo-sqy.fr, consulté le 20 avril 2018.
  10. Fiche Ligne 46 - Septembre 2018, sur le site arcgis.agglo-sqy.fr, consulté le 20 avril 2018.
  11. « Nouveau terminus « Gare routière de Versailles-Chantiers » (quai K pour la ligne 40 et quai J pour la ligne 44) » [PDF], sur stavo.fr (consulté le ).
  12. « Bus 45 : Du nouveau sur votre ligne », sur stavo.fr, (consulté le ) : « +2 nouveaux arrêts : • Thomas Pesquet, • Vaugirard ».
  13. a b et c « État de parc du réseau STAVO », sur transports-info.wixsite.com (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Bibliographie

modifier
  • France Passion des Transports Urbains (FPTU) : Île-de-France - Tome 3, Réseaux Urbains, , 146 p. (lire en ligne)

Liens externes

modifier