Ouvrir le menu principal

L'industrie du spectacle ou industrie du divertissement (ou, par anglicisme, show business ou show-biz), recouvre l’ensemble de l'industrie du divertissement.

Sommaire

PrésentationModifier

L'expression « show business » remonte aux années 1930 et a été ensuite diffusée par les médias et la littérature. Si le mot est passé un peu de mode, l’immense poids économique et populaire qu’il recouvre n’a jamais été aussi présent.

Par extension, l'industrie du spectacle désigne l’ensemble de ceux qui gravitent dans cet environnement, qu’ils se nomment vedettes, idoles ou célébrités.

D'une façon générale, l’expression « industrie du spectacle » recouvre l’ensemble des secteurs du divertissement, mais plus particulièrement :

CaractéristiquesModifier

Capitales de l'industrie du spectacleModifier

Plusieurs villes sont considérées comme les capitales d'un domaine particulier du divertissement. Los Angeles (Hollywood), Bombay (Bollywood) et Cannes pour l'industrie du film, New York (Broadway) et Londres pour les arts de la scène et le music-hall, Las Vegas pour la musique de variétés, Moscou et Pékin pour le cirque et finalement Saint-Tropez, Malibu ou les Bermudes pour les résidences des célébrités.

Lieux mythiquesModifier

Certains lieux célèbrent l'industrie du spectacle, comme L'Olympia et L'Étoile à Paris, le Kodak Theatre (Oscars) à Los Angeles, Memphis, Les Caves du Roy à Saint-Tropez, Times Square à New York, MGM à Las Vegas et le Walk of Fame à Los Angeles.

CélébritésModifier

Les stars de cinéma (Tom Cruise, Brad Pitt, Angelina Jolie, Denzel Washington, etc.), les chanteurs et chanteuses (Michael Jackson, Madonna, Britney Spears, Beyoncé, etc.), mais aussi dans des domaines aussi divers que la télévision, la mode ou le sport (Paris Hilton, Naomi Campbell, David Beckham, etc.).

  • Liste des cent plus gros revenus des célébrités de l'industrie du spectacle en 2006 (source Forbes)

Empires économiquesModifier

  • Marché de la musique : environ 17 milliards d'Euros[1].
  • Marché du cinéma (2005) : environ 18 milliards d'Euros[2].

MédiasModifier

Il s'agit de la presse people.

MétiersModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier