Sauveterre-de-Comminges

commune française du département de la Haute-Garonne

Sauveterre-de-Comminges
Sauveterre-de-Comminges
La mairie située dans le hameau de Bruncan.
Blason de Sauveterre-de-Comminges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Saint-Gaudens
Intercommunalité Communauté de communes Pyrénées Haut Garonnaises
Maire
Mandat
Philippe Prat
2020-2026
Code postal 31510
Code commune 31535
Démographie
Gentilé Sauveterriens ou Sauveterrois
Population
municipale
658 hab. (2018 en diminution de 5,73 % par rapport à 2013)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 02′ 03″ nord, 0° 40′ 07″ est
Altitude Min. 407 m
Max. 1 031 m
Superficie 30,52 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Saint-Gaudens
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bagnères-de-Luchon
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Sauveterre-de-Comminges
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Sauveterre-de-Comminges
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sauveterre-de-Comminges
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sauveterre-de-Comminges

Sauveterre-de-Comminges est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie au pied des Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Sauveterriens ou Sauveterrois.

GéographieModifier

Commune de l'aire urbaine de Saint-Gaudens située au pied des Pyrénées dans le Comminges, en Nébouzan, à 10 km au sud-ouest de Saint-Gaudens.

Communes limitrophesModifier

Sauveterre-de-Comminges est limitrophe de douze autres communes.

 
Carte de la commune de Sauveterre-de-Comminges et de ses proches communes.

Hameaux et lieux-ditsModifier

La commune comprend 11 hameaux : Bruncan, Ilhan, Gège, Gesset, Lezan, Reston, Lôo, Boucou, le Barry, Garnère et Bagen. Le Barry est sur une colline centrale, les autres hameaux sont répartis autour[1].

HydrographieModifier

Géologie et reliefModifier

La superficie de la commune est de 3 052 hectares ; son altitude varie de 407 à 1 031 mètres[2].

Voies de communication et transportsModifier

Accès avec l'autobus des lignes régulières de transport interurbain réseau Arc-en-ciel (anciennement SEMVAT).

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Sauveterre-de-Comminges est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[3],[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Saint-Gaudens, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 85 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[6],[7].

Occupation des solsModifier

 
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (64,5 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (64,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (63,4 %), zones agricoles hétérogènes (22,8 %), prairies (12,7 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (1,1 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

ToponymieModifier

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 500 et 1 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de quinze[9],[10].

Rattachements administratifs et électorauxModifier

Commune faisant partie de la huitième circonscription de la Haute-Garonne, de la communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises et du canton de Bagnères-de-Luchon (avant le redécoupage départemental de 2014, Sauveterre-de-Comminges faisait partie de l'ex-canton de Barbazan).

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2008 Jean Dilhan    
mars 2008 2014 Jean-Michel Linette    
2014 En cours Philippe Prat    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[12].

En 2018, la commune comptait 658 habitants[Note 3], en diminution de 5,73 % par rapport à 2013 (Haute-Garonne : +6,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8711 8341 9671 9942 2562 3122 2902 3542 225
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0112 0231 9701 9131 8441 6931 5981 6411 556
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4031 3731 2901 0241 011907888912826
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
726745771654730720724720642
2018 - - - - - - - -
658--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[15] 1975[15] 1982[15] 1990[15] 1999[15] 2006[16] 2009[17] 2013[18]
Rang de la commune dans le département 337 318 279 260 249 238 244 228
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589
 
L'école maternelle et élémentaire

ÉconomieModifier

L'économie de la commune est basée sur l'agriculture. Sur le hameau de Bruncan se trouve un salon de coiffure, une aire de camping-car.

EnseignementModifier

Sauveterre-de-Comminges fait partie de l'académie de Toulouse.

L'école maternelle et élémentaire est située sur le hameau de Bruncan, pour l'année 2018-2019 l'école a 76 élèves[19].

Culture et festivitésModifier

 
La salle des fêtes situé sur le hameau de Bruncan
  • Un marché de producteur locaux de déroule tous les dimanche matin[20].
  • Depuis 1998 la Fête de la pomme[21] est organisée par l'association Salva Terra de Sauveterre-de-Comminges[22] au mois d'octobre à la salle des fêtes.

Activités sportivesModifier

Randonnée pédestre, chasse, pétanque,

Écologie et recyclageModifier

Protection environnementaleModifier

Le site Natura 2000 Chaînons calcaires du Piémont Commingeois est classé en zone spéciale de conservation depuis 2007, avec une superficie de 6 198 hectares il s'étend sur une partie de la commune de Sauveterre-de-Comminges[23].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

La commune compte 5 églises.

Hameau de BagenModifier

  • Château de la famille Sainte-Gême où est né le Baron Henri de Sainte-Gême.
  • Chapelle du château construit en 1840.
  • Statue de la Vierge à l'enfant de 1632.
  • Encastré dans le mur d'une grange, un chrisme sculpté sur une boule de marbre. Sur le cube de marbre, il est inscrit en latin ː IESV - SALVATOR. MVNDI. MISERERE. NOSTRI.

Hameau de BruncanModifier

  • Mairie
  • Agence postale communale
  • Église
  • Aire de camping car
  • Marché le dimanche matin
  • Maison à colombages
  • Salle des fêtes
  • École maternelle et élémentaire

Hameau de GarnèreModifier

  • Monument aux morts

Hameau de GegeModifier

Hameau de LézanModifier

Hameau du BarryModifier

Lieudit BoucouModifier

Hameau de LôoModifier

Hameau du BarryModifier

Hameau de GessetModifier

  • Chapelle

GalerieModifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Son blasonnement est : D'argent au lion contourné de gueules.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Notes et cartesModifier

  • Notes
  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.
  • Cartes
  1. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 14 avril 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.

RéférencesModifier

  1. a et b Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  4. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 14 avril 2021)
  9. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  10. « Résultats des élections municipales et communautaires 2014 », sur interieur.gouv.fr (consulté le 16 septembre 2020).
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  15. a b c d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016).
  16. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  17. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  18. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016).
  19. « Annuaire : présentation des écoles, collèges, lycées, etc. », sur Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (consulté le 25 septembre 2019).
  20. « Les marchés du Comminges - lieux et jours - Vivre en Comminges », sur www.vivreencomminges.org (consulté le 25 septembre 2019).
  21. « Sauveterre-de-Comminges. La Fête de la pomme a soufflé ses 20 bougies », sur ladepeche.fr (consulté le 25 septembre 2019).
  22. Salva Terra Salva terra Mairie 31510 Sauveterre-de-Comminges, « Salva terra association Inventaire restauration Sauveterre-de-Comminges », sur Gralon (consulté le 25 septembre 2019).
  23. Museum national d'Histoire naturelle, « INPN - FSD Natura 2000 - FR7300885 - Chaînons calcaires du Piémont Commingeois - Description », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 25 novembre 2018).