Ouvrir le menu principal

Sarcenas

commune française du département de l'Isère

Sarcenas
Sarcenas
Sarcenas (au centre) et Le Sappey-en-Chartreuse (au fond).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Grenoble
Canton Grenoble-2
Intercommunalité Grenoble-Alpes Métropole
Maire
Mandat
Jean Lovera (en)
2014-2020
Code postal 38700
Code commune 38472
Démographie
Population
municipale
191 hab. (2016 en diminution de 4,98 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 16′ 29″ nord, 5° 45′ 31″ est
Altitude 1 100 m
Min. 892 m
Max. 2 079 m
Superficie 7,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Sarcenas

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Sarcenas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sarcenas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sarcenas
Liens
Site web www.sarcenas.com

Sarcenas est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Sarcenais. La commune de Sarcenas se situe dans le parc naturel régional de Chartreuse.

GéographieModifier

 
Le sommet de col de Porte.

Sarcenas se situe dans le balcon sud du massif de la chartreuse. Le village se compose de hameaux situés sur les versants du territoire communal. Le point culminant de la commune est le sommet de Chamechaude (2 082 m). Cette montagne est le symbole du village de Sarcenas mais également de la Chartreuse car il est le point culminant du massif.

Lieux-dits et écartsModifier

Communes limitrophesModifier

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Paul Garin    
2014 En cours Jean Lovera SE Architecte
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2016, la commune comptait 191 habitants[Note 1], en diminution de 4,98 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
10614014913213111010311198
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
86938489981001209191
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
817370848082817762
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
69809098128141160197196
2016 - - - - - - - -
191--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

SportsModifier

  • Une station de ski au col de Porte : ski de fond et ski alpin[5].
  • Randonnées.

ÉconomieModifier

Le commune fait partie de l'aire géographique de production et transformation du « Bois de Chartreuse », la première AOC de la filière Bois en France[6],[7].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine religieuxModifier

  • L'église Saint-Barthélemy, du XIIe siècle[5].

Patrimoine civilModifier

  • Mairie.
  • La commune regroupe également de nombreuses fontaines situées dans la hameaux.
  • Le château de Sarcenas, du XVIIIe siècle, reconverti en auberge[5]

Patrimoine culturelModifier

  • Une salle des fêtes.

Patrimoine naturelModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Le père de Stendhal, Chérubin Beyle y avait une propriété acheté après la Révolution ; auberge aujourd'hui.
  • Le père Genevrier Henri, Curé de Sarcenas au début du XXe siècle, acteur et auteur d'un texte sur les débuts du ski dans sa paroisse « Le prône du Curé de Sarcenas sur les sports d'hiver » Grenoble, imprimerie Brotel, 1908.

JumelagesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. a b et c Eric Tasset, Châteaux forts de l'Isère : Grenoble et le Nord de son arrondissement, Grenoble, éditions de Belledonne, (ISBN 2911148665), p. 531
  6. Information Presse du 5 novembre 2018 : Le Bois de Chartreuse obtient la première AOC Bois en France. Une première dans la filière bois !, site officiel du Bois de Chartreuse.
  7. Cahier des charges de l’appellation d’origine « Bois de Chartreuse », homologué par l’arrêté du 23 octobre 2018 publié au JORF du 31 octobre 2018, Bulletin officiel du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, n° 2018-46 (.PDF).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier