Saint-Martin-de-Valamas

commune française du département de l'Ardèche

Saint-Martin-de-Valamas
Saint-Martin-de-Valamas
La mairie.
Blason de Saint-Martin-de-Valamas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ardèche
Arrondissement Tournon-sur-Rhône
Intercommunalité Communauté de communes Val'Eyrieux
Maire
Mandat
Yves Le Bon
2020-2026
Code postal 07310
Code commune 07269
Démographie
Gentilé Saint-Martinois
Population
municipale
1 102 hab. (2018 en diminution de 5,89 % par rapport à 2013)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 56′ 17″ nord, 4° 22′ 10″ est
Altitude Min. 470 m
Max. 1 050 m
Superficie 19,98 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Le Cheylard
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Haut-Eyrieux
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Voir sur la carte administrative de Auvergne-Rhône-Alpes
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Valamas
Géolocalisation sur la carte : Ardèche
Voir sur la carte topographique de l'Ardèche
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Valamas
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Valamas
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-de-Valamas

Saint-Martin-de-Valamas est une commune française située dans le département de l'Ardèche, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

GéographieModifier

Communes limitrophesModifier

Saint-Martin-de-Valamas est limitrophe de sept communes[1], toutes situées dans le département de l'Ardèche et réparties géographiquement de la manière suivante :

  Saint-Julien-Boutières  
Chanéac N Saint-Jean-Roure
O    Saint-Martin-de-Valamas    E
S
Arcens Mariac Accons, Jaunac

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Saint-Martin-de-Valamas est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Le Cheylard, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 20 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1952 mars 1977 Jean Debard DVD puis RI Commerçant
Suppléant de Pierre Cornet de 1967 à 1968
Conseiller général de 1973 à 1992
mars 1977 juin 1995 Régis Fayard RI puis UDF Négociant
Suppléant de Pierre Cornet de 1968 à 1978
juin 1995 22 mars 2008 Roland Veuillens DVG Agent général d'assurances
Conseiller général de 1998 à 2010
22 mars 2008 29 mars 2014 Yves Le Bon DVD Ingénieur Agronome
29 mars 2014 mai 2020 Simon Chapus DVG Retraité
mai 2020 En cours
(au 16 octobre 2020)
Yves Le Bon DVD Retraité

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

 
Saint-Martin-de-Valamas depuis le château de Rochebonne.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2018, la commune comptait 1 102 habitants[Note 3], en diminution de 5,89 % par rapport à 2013 (Ardèche : +2,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 1102 0852 0122 0071 8931 9801 9731 9632 097
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0642 0471 8522 1872 1492 4022 5062 4572 521
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 6602 6202 6702 4562 3892 3792 1631 8961 771
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 7421 6251 6401 5161 3861 2991 2841 2811 279
2013 2018 - - - - - - -
1 1711 102-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

ÉvènementsModifier

  • Le Festival du bijou présente les bijoux fabriqués par les industriels locaux.
  • Salon du livre et de la carte postale (fin septembre et début octobre; http://salondulivre.07310.free.fr).
  • Fête du fin gras du Mézenc (juin).
  • Foire biologique (août).
  • Festival de dessin à la Nouvelle Manufacture (fin juillet).

ÉconomieModifier

Un point de transmission en fibre optique d'importance nationale de France Télécom est présent ici[10].

Restaurant et barsModifier

  • Bar La Place.
  • Bar des Pêcheurs.
  • Restaurant La Grimange.
  • Restaurant Le Montagnard.

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Les ruines du château de Rochebonne. Ce château fort fut érigé aux XIe et XIIIe siècles. Il offre une vue panoramique sur la chaîne des Boutières ainsi que sur Saint-Martin-de-Valamas et sur la vallée de l'Eyrieux. Pour vous rendre au château de Rochebonne, au départ du centre de Saint-Martin-de-Valamas, il vous faut prendre la rue du Garail en direction de Saint-Agrève (D 120). Puis vous suivez la rue jusqu'à l'intersection de la D 278 où vous continuer la D 120 en direction de Saint-Agrève. Vous bifurquerez sur la D 478 en direction de Saint-Jean-Roure puis vous continuerez sur cette route jusqu'au château de Rochebonne.
  • Le plan d'eau de Saint-Martin-de-Valamas est un endroit de baignade durant l'été avec un maître nageur.
  • La rue des Puces était la route principal jusqu'en 1881. Elle se situe en plein milieu de l'ancien village. C'est une rue qui existe encore mais maintenant la D 120 contourne le village car la pente était très raide.
  • La place et son église est situé au-dessus de la D 120 qui traverse le village.

Personnalités liées à la communeModifier

  • Romain Cornut (1815-1874), natif de la commune, homme de lettres français.
  • Martine Valmas, femme de lettre français

HéraldiqueModifier

  Blason
De gueules à l'agneau pascal d'argent ; au chef d'or chargé de trois pommes de pin de sinople[11].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Galerie photosModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), « Communes - Géoportail », sur http://www.geoportail.gouv.fr, (consulté le 31 juillet 2014)
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 6 novembre 2020)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  10. Ortel Réseau
  11. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées armorialdefrance