Ouvrir le menu principal
Le nord-occitan, en jaune sur cette carte

Le nord-occitan est un ensemble supradialectal de l'occitan, qui regroupe l'auvergnat, le limousin et le vivaro-alpin[1],[2],[3]. Son aire s'étend du Limousin (et l'est de la Charente) au Piémont, en passant par l'Auvergne et le Dauphiné, et inclut aussi une colonie vaudoise en Calabre, Guardia Piemontese.

Sommaire

CaractérisationModifier

La phonétique du nord-occitan se distingue notamment de celle des autres dialectes occitans par la palatalisation en cha et ja des ca et ga latins. Cette palatalisation ne touche pas les parlers gavots des Alpes-Maritimes, considérés comme du "vivaroalpin en -ca". Globalement, l'ensemble du nord-occitan mêle traits conservateurs et innovations notamment dans la morphologie.

Variation interneModifier

Le Nord-occitan est généralement classé en trois dialectes, l’auvergnat, le limousin et le vivaro-alpin. S’y ajoutent des zones interférentielles avec les langues voisines : le Croissant, avec le français-langue d’oïl ; le romanais, avec le francoprovençal ; le "parler gris", avec le piémontais.

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Marie Klinkenberg, Des langues romanes. Introduction aux études de linguistique romane, De Boeck, 2e édition, 1999,
  2. La langue se divise en trois grandes aires dialectales : le nord-occitan (limousin, auvergnat, vivaro-alpin), l'occitan moyen, qui est le plus proche de la langue médiévale (languedocien et provençal au sens restreint), et le gascon (à l'ouest de la Garonne). in Encyclopédie Larousse
  3. La zone continentale du nord de l’Occitanie, appelée nord-occitan (limousin, auvergnat, provençal alpin), se distingue notamment par des évolutions phonétiques poussées (palatalisation du ca et du ga latin, par exemple : gallus > jal pour désigner le coq). in Encarta « Copie archivée » (version du 3 octobre 2009 sur l'Internet Archive)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier