Ouvrir le menu principal

Boutières
Image illustrative de l’article Boutières
L'Eyrieux et les Boutières à Chalençon

Pays France
Subdivision administrative Auvergne-Rhône-Alpes
Villes principales Le Cheylard
Géologie Roches granitiques
Communes 36
Régions naturelles
voisines
Cévennes ardéchoises
Massif du Mézenc
Haut-Vivarais
Plateau de Vernoux
Vallée du Rhône
Régions et espaces connexes Monts du Vivarais
Moyen-Vivarais

Image illustrative de l’article Boutières
Localisation des Boutières
sur la carte du Massif central

Les Boutières sont une région montagneuse de France située à l'est du Massif central et dans le département de l'Ardèche. Elles font partie des monts du Vivarais.

C'est un pays âpre, aux paysages pittoresques composés de serres (montagnes allongées) et de vallées profondes.

GéographieModifier

Situation géographiqueModifier

Le pays des Boutières n'a pas de découpage fixe ni de frontières bien définies. Les trois délimitations géographiques les plus fréquentes sont les suivantes :

Dans le Canton du Cheylard Dans le Canton de Saint-Martin-de-Valamas Dans le Canton de Saint-Pierreville Dans le Canton de La Voulte-sur-Rhône Dans le Canton de Vernoux-en-Vivarais Dans le Canton de Privas

ToponymieModifier

GéologieModifier

ClimatModifier

Article détaillé : Climat du Coiron et des Boutières.

HistoireModifier

Période antiqueModifier

Si l'on en croit les limites ecclésiastiques, l'évêché médiéval de Valence débordait en Ardèche, incluant des territoires situés approximativement entre Eyrieux et Doux. Il est probable que la cité antique de Valence, et précédemment la tribu gauloise des Segovellaunes, ait possédé ce territoire. Toutefois, aucune découverte archéologique majeure n'y a jamais été découverte.

Le protestantismeModifier

Le protestantisme y est encore important. Il a fortement marqué l'histoire du pays. L'ensemble du pays des Boutières sera protestant au XVIe siècle. Les Guerres de Religion, la Contre-Réforme puis la Révocation de l'Édit de Nantes permettra au catholicisme de reconquérir de nombreux territoires.

CultureModifier

OccitanModifier

La région relève d'un parler « vivaro-alpin ». À l'heure actuelle quelques amateurs perpétuent l'utilisation de cette langue (cf. IEO). Des tournures d'occitan reviennent régulièrement dans les discussions.

Pour l'exemple, un agriculteur ne pourra vous parler de son activité, sans employer le mot chamba ou encore darbon (comprendre terrasse et taupe). Puis il terminera son exposé par adusia qui signifie au-revoir.

  • Particularismes lexicaux

Quelques tournures sont particulières, comme le terme « franc » qui signifie « entièrement ». Il est communément employé dans la région.

ÉconomieModifier

Les eaux minéralesModifier

On citera plusieurs sites de productions anciens ou encore en fonction :

Culture en terrassesModifier

L'organisation agricole des versants en culture en terrasses sont ici appelées des chambas.

La châtaigneraieModifier

L'arbre à pain est en effet une caractéristique forte de cet espace.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  • Les Boutières en Histoire : En librairie, N° 1 (2008) - N° 2 (2009) - N° 3 (2010) - N° 4 (2011) - N° 6 (2012) - N° 7 (2013) du Comité d'études et de recherches historiques des Boutières.
  • Les Boutières, supplément de Mémoire d'Ardèche et Temps Présent (MATP), 2005.

Notes et référencesModifier