Rudolf Holsti

politicien finlandais

Eino Rudolf Woldemar Holsti (né le à Jyväskylä – mort le à Palo Alto en Californie) est un homme politique, journaliste et diplomate finlandais[1],[2],[3].

Rudolf Holsti
Image dans Infobox.
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères
-
Ambassadeur de Finlande en Estonie (d)
-
Député
Circonscription occidentale de la province de Viipuri (d)
-
Ministre des Affaires étrangères
-
Député
Circonscription du Häme
-
Maître de conférences
Sociologie et université d'Helsinki
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
Palo AltoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Eino Rudolf Woldemar HolstiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Lycée Ressu (jusqu'en )
Université d'Helsinki (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Hellin Aliina Horelli (1906–1932)
Liisa Annikki Franssila (1932–)
Enfants
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Distinction

BiographieModifier

Rudolf Holsti est le fils du juge de district Frans Michael Severin Holsti (1847–1912) et d'Ilma Ihanelma Fredrika Schildt.

En 1901, il passe son baccalauréat au lycée Ressu d'Helsinki puis il étudie l'économie à l'université d'Helsinki, obtenant un master en 1908 et un doctorat en 1914. Rédigée en anglais, la thèse de doctorat de Rudolf Holsti était intitulée The Relation of War to the Origin of the State[a].

Rudolf Holsti a également étudié à Londres de 1909 à 1911 et de 1912 à 1913. Il est maître de conférences en sociologie à l'université d'Helsinki de 1914 à 1923[4],[5],[6].

Rudolf Holsti est rédacteur en chef du journal Hämetär à Hämeenlinna de 1903 à 1905, rédacteur en chef de Lahden Lehti à Lahti de 1906 à 1907 et rédacteur en chef de Helsingin Sanomat à Helsinki en 1905, travaillant avec son ami et camarade de classe Joel Lehtonen. En 1909–1911, il est le correspondant à Londres de Helsingin Sanomat et journaliste au département des affaires étrangères de Helsingin Sanomat en 1911–1917.

De 1906 à 1932, Rudolf Holsti est marié à Hellin Alina Horell, l'union se termine par un divorce. Il se remarie avec Liisa Annikki Franssila en 1932[4],[5]. Son fils Ole Holsti (1933-2020) est professeur à l'université Duke de 1974 à 1998 et Kalevi Holsti (né en 1935) est professeur à l'Université de la Colombie-Britannique[7],[8].

Rudolf Holst est nommé Docteur honoris causa de l'université Temple en 1938[4]. En 1940, Rudolf Holsti déménage avec ses fils Kalevi et Olavi aux États-Unis pour enseigner les cours d'été à l'université Stanford[9]. Aux États-Unis, Rudolf Holsti a également conseillé le président Herbert Hoover sur les questions de santé. Holsti est décédé le à l'hôpital de Palo Alto alors qu'il subissait une chirurgie pour une hernie.

Carrière politiqueModifier

En 1913–1918 il est député du Parlement finlandais représentant le Parti jeune finnois.

Rudolf Holsti est représentant au Sénat finlandais en 1917. Il est membre de la délégation qui, en 1917, informe officiellement les puissances occidentales de la déclaration d'indépendance de la Finlande et demande leur reconnaissance[4],[5],[9].

En 1919–1922 et en 1936–1938, il est ministre des Affaires étrangères des gouvernements Kaarlo Castrén, Vennola I, Erich et Vennola II.

De 1923 à 1927, il est ambassadeur de Finlande en Estonie.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. La Relation de la guerre avec l'origine de l'État.

RéférencesModifier

  1. (fi) Jukka-Pekka Pietiäinen, « Holsti, Rudolf », Helsinki, Société de littérature finnoise, (ISSN 1799-4349, consulté le ).
  2. (fi) « Rudolf Holsti: Kansanedustajana 02.02.1914 - 28.05.1918, 05.09.1922 - 10.04.1923 », sur eduskunta.fi, Eduskunta (consulté le ).
  3. (fi) « Ministry for Foreign Affairs of Finland - Ministers of Foreign Affairs », sur Valtioneuvosto.fi (consulté le ).
  4. a b c et d (fi) « Ylioppilasmatrikkeli 1901, matrikkelinumero 27157 », sur helsinki.fi (consulté le ).
  5. a b et c (fi) « Aikalaiskirja 1934 », sur runeberg.org, Projekt Runeberg (consulté le ).
  6. (fi) Alpo Rusi, « Alpo Rusi Rudolf Holsti – itsenäisen Suomen ulkopolitiikan arkkitehti » (Ulkoministeriön Engel-salissa 13.6.2018 pidetty esitelmä), (consulté le ).
  7. (en) « Kal Holsti », University of British Columbia (consulté le ).
  8. (en) « Ole Holsti, beloved professor emeritus, passed away », université Duke, (consulté le ).
  9. a et b (fi) « Pukkimäen asuntoalue Äänekoskella : Rudolf Holsti – kuka hän oli? », Ville de Äänekoski (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (fi) Jukka-Pekka Pietiäinen, Rudolf Holsti, Lehtimies, tiedemies, poliitikko 1881- 1919, Weilin+Göös, .
  • (fi) Rudolf Holsti, Aseellisesta rauhasta. Yhteiskunnallisia tutkielmia 1, Helsinki, Kustannusyhtiö Osmo, .
  • (en) Rudolf Holsti, Some Superstitious Customs and Beliefs in Primitive Warfare dans (Castrén 1912).
  • (en) Rudolf Holsti, The Relation of War to the Origin of the State, Helsinki, Académie finlandaise des sciences, coll. « Annales Academiae scientiarum Fennicae. Series B XIII, 1 », (lire en ligne).
  • (fi) Rudolf Holsti, Maailmansota : kuvitettu selonteko tapahtumista kansainvälisen sodan eri näyttämöillä 1914–1915, Helsinki, Kustannus oy, 1914–1915.
  • (fi) Rudolf Holsti, Mietteitä elämän arvoista, Hancock, Michigan, Suomi-opisto, .
  • (sv) Ola Castrén, Rolf Lagerborg (ed.), Festskrift tillegnad Edvard Westermarck i anledning av hans femtioårsdag den 20 november 1912, Helsinki, .

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :