Ouvrir le menu principal
Candace Parker, rookie de l'année et MVP 2008.

Le trophée de Rookie de l'année de la WNBA (titre officiel : WNBA Rookie of the Year Award) est une récompense annuelle de la ligue féminine de basket-ball de la Women's National Basketball Association (WNBA).

Il est décerné annuellement depuis la saison 1998 et récompense la meilleure rookie de la saison régulière. Le vainqueur est désigné par un panel de journalistes sportifs à travers les États-Unis, chaque votant désignant trois joueuses. Chaque première place vaut cinq points, une deuxième place vaut trois points et une troisième place vaut un point. La ou les joueuses avec le plus grand nombre de points remporte le trophée.

Sommaire

LauréatesModifier

Détails des votesModifier

Performances remarquablesModifier

En 1998 (Suzie McConnell Serio, Rockers de Cleveland) et 1999 (Yolanda Griffith, Monarchs de Sacramento) reçoivent le titre de Newcomer of the year, qui est décerné aux joueuses expérimentés ayant joué précédemment dans d'autres ligues professionnelles et faisant leurs débuts en WNBA, en parallèle au titre de Rookie de l'année[4].

 
Lors de sa saison rookie, Maya Moore aide le Lynx à remporter le titre.

Les lauréates de 2003, Cheryl Ford et de 2011 Maya Moore sont les seules joueuses à avoir remporté le titre de rookie de l'année et un titre de championne WNBA la même saison.

Lynx, Mystics, Sparks, Sun, Storm et Sky sont les franchises dont les joueuses ont remporté deux fois cette distinction.

Onze fois en dix-neuf saisons, la numéro 1 de la draft WNBA est nommée Rookie de l'année.

La lauréate de 2008, Candace Parker est devenue la première joueuse à remporter tous les suffrages lors d'une saison et est également devenue la première joueuse à être nommée rookie de l'année et MVP lors de la même saison. En NBA, seuls Wilt Chamberlain et Wes Unseld ont réussi cette performance.

En 2014, Chiney Ogwumike est élue Rookie de l'année ans après sa sœur Nneka, ce qui est une première dans l'histoire de la ligue[1].

Breanna Stewart brise lors de son année rookie avec Seattle le record général du nombre de rebonds défensifs captés lors d'une saison régulière détenu jusque-là par Lisa Leslie depuis 2004[5].

En 2017, la quatrième choix de la draft Alisha Gray des Wings de Dallas est élue avec 30 voix sur 40. C'est la seconde fois que la franchise remporte le trophée après le sacre de Cheryl Ford en 2003, la ranchise étant alors nommée Shock de Détroit[3].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « WNBA Rookie of the Year Award » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b « Chiney Ogwumike Named 2014 WNBA Rookie of Year », WNBA, (consulté le 28 août 2014)
  2. (en) « Storm’s Jewell Loyd Named 2015 WNBA Rookie of the Year Presented By Samsung », WNBA, (consulté le 25 septembre 2015)
  3. a et b (en) « Dallas’ Allisha Gray Named 2017 WNBA Rookie Of The Year », wnba.com, (consulté le 21 septembre 2017)
  4. (en) « Rookie of the Year », WNBA (consulté le 16 août 2014)
  5. (en) John Altavilla, « Breanna Stewart WNBA's Top Rookie; Sun's Ogwumike Comeback Player Of Year », courant.com, (consulté le 20 septembre 2016)

Liens internesModifier

Lien externeModifier