Ouvrir le menu principal

Breanna Stewart

joueuse de basket-ball américaine

Breanna Stewart
Image illustrative de l’article Breanna Stewart
Breanna Stewart en 2018.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (24 ans)
Syracuse
Taille 1,94 m (6 4)
Surnom Stewie[1]
Situation en club
Club actuel Storm de Seattle
Numéro 30
Poste Ailière
Carrière universitaire ou amateur
?-2012
2012-2016
Cicero – North Syracuse HS
Huskies du Connecticut
Draft WNBA
Année 2016
Position 1re
Franchise Storm de Seattle
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2016
2017
2018

2016-2017
2017-2018
2018-2019
Storm de Seattle
Storm de Seattle
Storm de Seattle

Shanghai Octopus
Shanghai Octopus
Dynamo Koursk
18,3
19,9
21,8[2]

?
28,1
?
Sélection en équipe nationale **
2014-Drapeau : États-Unis États-Unis

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.
** Points marqués pour l’équipe nationale en match officiel.

Breanna Stewart, née le à Syracuse , en New York aux États-Unis, est une joueuse américaine de basket-ball. Quadruple championne NCAA avec les Huskies du Connecticut pour les années 2013 à 2016, elle joue depuis 2016 au Storm de Seattle.

Sommaire

FormationModifier

Pour sa première saison NCAA aux Huskies, elle remporte le titre NCAA en 2013 et est nommée meilleure joueuse (Most Outstanding Player) du Final Four[1]. Elle est la première freshman en 26 ans de compétition à recevoir le titre de MOP[3].

En 2013-2014, elle remporte un second titre NCAA, les Huskies étant invaincus en 40 rencontres, et est de nouveau choisie MOP[4].

En 2014-2015 et de nouveau en 2015-2016, elle remporte le titre de MOP et les Huskies deux titres de champion en finissant la saison invaincus, Stewart enregistrant 151 victoires pour seulement 5 défaites en quatre saisons[3]. Durant son année senior, elle enregistre 19,4 points avec une adresse de 57,9 % aux tirs (42,6 % à trois points), 8,7 rebonds, 4,0 passes décisives et 3,4 contres[3].

Sa coach en WNBA Jenny Boucek loue sa lucidité et son éthique de travail, comme le confirme son ancienne équipière aux Huskies Kiah Stokes: « Je ne crois pas qu'on réalise combien elle est appliquée à l'école. Elle était toujours la première dans la salle. Première arrivée et une des dernières parties. Exercices supplémentaires, travail physique supplémentaire, elle essayait toujours de s'améliorer »[5].

WNBAModifier

Elle est élue rookie du mois de mai 2016. Après cinq rencontres, elle mène parmi les rookies aux points (17,4), aux rebonds (8,8) et aux contres (2,0) et se classe deuxième aux passes décisives (2,4)[6]. Fin juin 2016, elle inscrit pas moins de 38 points (12/16 aux tirs et 11/13 aux lancers francs) d'une victoire face au Dream d'Atlanta, ce qui est la troisième marque historique d'une rookie derrière les 39 points d'Odyssey Sims le 22 juillet 2014 contre les Stars de San Antonio et les 40 points de Candace Parker après prolongation contre les Comets de Houston le 9 juillet 2008, mais aussi la seconde marque historique d'une joueuse du Storm après les 47 unités de Lauren Jackson en 2007[7]. En juin, elle est la meilleure rookie aux points (19,5), aux rebonds (9,5), aux contres (2,0) ainsi que deuxième aux passes décisives (3,6), ce qui lui vaut très logiquement d'être élue rookie du mois de juin[8]. En juillet, elle est de nouveau rookie du mois, menant parmi eux aux points (20,0), aux rebonds (9,3), aux passes décisives (4,0) et aux contres (2,3), avec notamment 32 points, 11 rebonds et 5 passes décisives dans une défaite face au Fever de l'Indiana[9].

Le 12 septembre, elle remporte pour la première fois le titre de meilleure joueuse de la semaine avec trois victoires et une première qualification du Storm en playoffs depuis 2013. Durant cette semaine, elle est la troisième marqueuse de la conférence Est avec 20,0 points (avec une adresse de 50,0 % dont 46,7 % à trois points) et aux rebonds avec 9,0 prises par rencontre, quatrième aux contres (1,67)[10]. Elle conclut son année avec un dernier trophée de rookie de mois, les remportant ainsi tous. Elle finit sa saison rookie en étant le sixième joueuse de la ligue aux points (18,3), deuxième aux rebonds (9,3) et troisième aux contres (1,9)[11]. Première aux rebonds défensifs avec 8,1 prises par rencontre pour un total de 277 rebonds, surpassant le record établi en 2004 par Lisa Leslie alors que le Storm obtient le septième meilleur bilan de la saison et signe ainsi son retour en play-offs après deux années d'absence[12]. Dans l'histoire des rookies depuis 1998, ses 18,3 points sont le troisième total, le 9,3 rebonds le quatrième, ses 3,4 passes décisives le quatrième ex-aequo, ses 1,8 contres le deuxième ex-aequo et son adresse de 45,7 % la huitième[12]. Très logiquement, elle est élue rookie de l'année 2016 devant son ancienne coéquipière Moriah Jefferson[13].

Lors la saison WNBA 2017, elle inscrit 20 points ou plus à douze reprises consécutives égalant le record de Diana Taurasi, stoppé le lors de la défaite 84-71 face au Sun du Connecticut[14],[15].

Lors de la saison WNBA 2018, elle est élue le meilleure joueuse de la semaine pour la 4e fois de sa carrière. Le Storm enregistre deux succès sur cette période, où Breanna Stewart est meilleure marqueuse de la conférence avec 26,5 points inscrits, tout en se classant cinquième de la conférence Est aux rebonds (8,0), quatrième à l'adresse (69,6 %), deuxième aux interceptions (2,0)[16]. Elle est nommée meilleure joueuse de la Conférence Ouest du mois de juillet 2018[17]. Elle est nommée meilleure joueuse de la saison, ramenant à Seattle une récompensée obtenue trois fois par le passé par Lauren Jackson avec 33 voix sur 39 qui la placent en première position. Alors que le Storm obtient le meilleur bilan de la ligue en saison régulière (26 succès pour 8 défaites), elle inscrit en moyenne 21,8 points (2e de la ligue), 8,4 rebonds (3e), 1,44 contre (7e) et 1,35 interception (8e)[18]. Elle porte son adresse aux tirs à 52,9 % (10e de la WNBA) avec aussi 41,5 % (8e) pour être las eule joueuse classée dans le top 10 à la fois pour le nombre de paniers réussis à la fois à deux points (209, 6e) et à trois points (61, 9e)[19]. Le Storm remporte le titre WNBA en trois manches et Stewart est élue meilleure joueuse des finales[20]

ÉtrangerModifier

En juin 2016, elle conclut son premier contrat à l'étranger pour la Chine avec le Shanghai Octopus[21].

Pour 2017-2018, elle joue de nouveau en Chine avec Shanghaï[22] avec des statistiques de 28,1 points et 11,8 rebdodns par rencontre. Mais pour 2018-2019, elle rejoint le club russe du Dynamo Koursk[23].

Le pendant la finale d'EuroLigue avec son club russe du Dynamo Kursk et UMMC Iekaterinburg, elle est victime d'une rupture du tendon d'Achille lors d'un contact avec Brittney Griner qui la prive de la saison WNBA 2019[24].

Équipe nationaleModifier

 
Avec Ariel Massengale au Mondial U19 de 2011.

À l'âge de 14 ans, elle est sélectionnée en équipe des 16 ans et moins. Bien que la plus jeune de l'équipe, elle figure dans le cinq majeur de l'équipe qui remporte la médaille d'or du Championnat des Amériques à Mexico, ce qui qualifie l'équipe pour le Mondial U17 en France[25].

Avec l'équipe des 17 ans et moins, elle débute les huit rencontres, avec notamment 30 points face au Japon. Elle inscrit en moyenne 12,8 points par rencontre. Invaincue, l'équipe remporte la médaille d'or[26],[27].

En 2011, elle est sélectionnée dans l'équipe des 19 ans et moins pour le Mondial U19 au Chili[28]. Avec 11,2 points, elle est la meilleure marqueuse de son équipe, ce qui lui vaut, avec sa coéquipière Ariel Massengale, d'être sélectionnée dans le cinq idéal de la compétition. Elle est également sélectionnée pour les PanAm Games, étant la première lycéenne depuis Nancy Lieberman en 1975 sélectionnée pour cette compétition. Elle est meilleure scoreuse (15,4 points), rebondeuse et contreuse de son équipe, qui n'obtient qu'une septième place[29].

En 2012, elle est sélectionnée dans l'équipe des 18 ans et moins avec ses futures coéquipières à Connecticut Moriah Jefferson et Morgan Tuck[30]. Elle est désignée meilleure joueuse de la compétition et remporte une nouvelle médaille d'or[31].

À l'été 2013, elle remporte la médaille d'or du Mondial U19[32], compétition dont elle est nommée meilleure joueuse[33].

Elle est la seule joueuse universitaire à figurer dans la présélection américaine pour le championnat du monde 2014 et dispute le tournoi de Paris[34] puis est retenue dans la sélection finale[35] qui remporte la médaille d'or[3].

En 2015, elle remporte un troisième titre NCAA consécutif avec les Huskies [36]. Si son nom est évoqué comme un probable premier choix de la draft WNBA 2016, l'ancienne star Sheryl Swoopes dit d'elle : « Je pense vraiment qu'elle doit prendre du muscle pour jouer en WNBA. Je le dis parce que j'y étais. À tort ou à raison, elle va porter une cible sur son dos chaque soir. Les autres vont vouloir prouver qu'elle n'est pas celle que l'on dit, mais je pense qu'elle sera une très bonne professionnelle[37]. »

En 2016, elle obtient avec les Huskies un quatrième titre consécutif[38], devenant également la première joueuse à remporter quatre fois consécutives le titre de Most Outstanding Player[39].

Elle fait partie des douze sélectionnées pour le tournoi olympique de 2016[40] qui remporte l'or olympique à Rio.

Elle est membre de la sélection américaine qui remporte la Coupe du monde 2018 en enchaînant six rencontres sans défaite en Espagne. Face à l'Australie en finale, elle inscrit 10 points et 5 rebonds. Avec des moyennes de 16,3 points et 6,3 rebonds, elle est élue meilleure joueuse du tournoi[41].

Vie privéeModifier

En 2017, elle révèle pendant le mouvement #MeToo avoir été victime de violences sexuelles dans son enfance[42].

PalmarèsModifier

ClubModifier

Équipe nationaleModifier

Distinctions personnellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en) « UConn destroys Louisville, 93-60, for record-tying eighth NCAA title », examiner.com, (consulté le 10 avril 2013)
  2. (en) « Breanna Stewart », WNBA (consulté le 29 avril 2019)
  3. a b c d e et f « Breanna Stewart Named Best Female Athlete At 2016 ESPY Awards », wnba.com, (consulté le 15 juillet 2016)
  4. Richard Deitsch, « Stefanie Dolson, Breanna Stewart shine as UConn crushes Notre Dame  », sportsillustrated.cnn.com (consulté le 18 avril 2014)
  5. (en) « Rookie Report: Breanna Stewart “Finding Her Way To Flourish” », WNBA, (consulté le 9 juillet 2016)
  6. (en) « Breanna Stewart Named Rookie of the Month Presented By Samsung », WNBA, (consulté le 3 juin 2016)
  7. (en) Jack Maloney, « Inside Breanna Stewart’s Historic 38-Point Game », WNBA, (consulté le 2 juillet 2016)
  8. (en) « Storm’s Stewart Named Rookie Of The Month For Second Consecutive Month », WNBA, (consulté le 9 juillet 2016)
  9. (en) « Breanna Stewart Named WNBA Rookie of the Month Presented by Samsung », WNBA, (consulté le 26 juillet 2016)
  10. (en) « New York’s Charles, Seattle’s Stewart Named Players of The Week », WNBA, (consulté le 12 septembre 2016)
  11. (en) « Breanna Stewart Sweeps WNBA Rookie of the Month Awards for 2016 Season », WNBA, (consulté le 20 septembre 2016)
  12. a et b (en) Carly Grenfell, « Breanna Stewart taking the Storm by storm », swishappeal.com, (consulté le 20 septembre 2016)
  13. a et b (en) John Altavilla, « Breanna Stewart WNBA's Top Rookie; Sun's Ogwumike Comeback Player Of Year », courant.com, (consulté le 20 septembre 2016)
  14. (en) « Williams scores career-high 27, Sun beat Storm 84-71 », wnba.com, (consulté le 9 août 2017)
  15. (en) Justin Lester, « What’s Trending: WNBA in NBA Live, Stars’ Win Streak, Stewie Makes History », wnba.com, (consulté le 9 août 2017)
  16. (en) « Elena Delle Donne, Breanna Stewart Named Players of the Week », wnba.com, (consulté le 20 juin 2018)
  17. (en) « Atlanta’s Hayes, Seattle’s Stewart Named WNBA Players Of The Month », wnba.com, (consulté le 2 août 2018)
  18. a et b (en) « Seattle’s Breanna Stewart Named 2018 Most Valuable Player », wnba.com, (consulté le 26 août 2018)
  19. (en) Brian Martin, « Stewart Wins MVP As She Leads Storm Resurgence », wnba.com, (consulté le 26 août 2018)
  20. a et b (en) Brian martin, « MVP Breanna Stewart Returns To Winning Ways », wnba.com, (consulté le 15 septembre 2018)
  21. (en) « WNBA 1st draft pick Stewart joins WCBA's Shanghai », xinhuanet.com, (consulté le 16 juin 2016)
  22. (en) « WNBA Players Playing Overseas », wnba.com (consulté le 29 avril 2018)
  23. Thibaut Lasser, « Breanna STEWART vers le Dynamo Koursk », postup.fr, (consulté le 22 juin 2018)
  24. (en) « Storm’s Breanna Stewart suffered a ruptured right Achilles tendon, out for 2019 season », hoopfeed.com, 17avril 2019 (consulté le 30 avril 2019)
  25. « First FIBA Americas U16 Championship For Women - 2009 », USA Basketball (consulté le 17 décembre 2011)
  26. « 2010 FIBA U17 World Championship for Women », USA Basketball (consulté le 17 décembre 2011)
  27. « Official Basketball Box Score », USA Basketball (consulté le 17 décembre 2011)
  28. « Breanna's diary: Winding down in Colorado Springs and preparing for the long plane ride to Chile », The Post-Standard, 16 juilley 2011
  29. « Basketball: Women's Placings 7-8 Match 13 » [archive du ], sur Guadalajara2011.org.mx
  30. « 2012 USA Basketball Women’s U18 National Team Selected », USA Basketball
  31. « USA Basketball Women's U18 Team Golden After Erasing Double-Digit Deficit To Eclipse Brazil 71-47 », USA Basketball
  32. a et b « Mondial U19 (F) : La France vice-championne du Monde », Catch & Shoot, (consulté le 29 juillet 2013)
  33. a et b « Mondial U19 (F) : Olivia Epoupa dans le cinq de la compétition, Stewart MVP », catch & Shoot, (consulté le 29 juillet 2013)
  34. « Thirteen finalists remain for 2014 USA Basketball World Championship Team roster », hoopfeed.com, (consulté le 21 septembre 2014)
  35. « Jantel Lavender final cut for Americans as they name their roster », Love Women's Basketball, (consulté le 24 septembre 2014)
  36. « Third consecutive NCAA title for UConn, 10th overall for Geno », Love Women's Basketball, (consulté le 8 avril 2015)
  37. (en) Adena Andrews, « Q&A with Sheryl Swoopes: WNBA legend talks state of the game », ESPN (consulté le 5 octobre 2015)
  38. a et b Arnaud Gelb, « NCAA : les filles de UConn dans l’histoire », basketusa.com, (consulté le 6 avril 2016)
  39. a et b (en) « Mission Accomplished: History-making four-peat for UConnn, Huskies beat Syracuse 82-51 for national title », hoopfeed.com, (consulté le 6 avril 2016)
  40. (en) USA Basketball, « 2016 U.S. Olympic Women’s Basketball Team Announcement – Quotes », wnba.com, (consulté le 27 avril 2016)
  41. a b et c (en) USA basketball, « USA Downs Australia To Claim 3rd Straight FIBA World Cup Gold », WNBA, (consulté le 8 octobre 2018)
  42. (en) Julie Foudy, « Breanna Stewart opens up about her story of sexual abuse », espn.com, (consulté le 26 juin 2018)
  43. (en) Brian Martin, « Dan Hughes Gets His Elusive Championship », wnba.com, (consulté le 16 septembre 2018)
  44. Vincent Thiollière, « INVINCIBLE TEAM USA », bebasket.fr, (consulté le 21 août 2016)
  45. « USA take down Spain in Turkey 2014 Final to retain world title  », FIBA, (consulté le 8 octobre 2014)
  46. a b c d et e « Breanna Stewart », Huskies (consulté le 11 avril 2013)
  47. (en) Tim Booth, « Moore leads West past East 130-121 in WNBA All-Star Game », wnba.com, (consulté le 24 juillet 2017)
  48. (en) « 2018 WNBA All-Stars Announced; Elena Delle Donne, Candace Parker To Serve As Player-Captains », wnba.com, (consulté le 18 juillet 2018)
  49. (en) « Sylvia Fowles, Nneka Ogwumike Headline 2016 WNBA All-Defensive Team », WNBA, (consulté le 1er octobre 2016)
  50. (en) « 2016 All-WNBA First and Second Teams Announced », wnba.com, (consulté le 16 octobre 2016)
  51. (en) « 2018 All-WNBA Teams Announced: MVP Stewart Headlines First Team, Taurasi Selected for Record 13th Time », wnba.com, (consulté le 14 septembre 2018)

Liens externesModifier