Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Saison WNBA 2017
Description de l'image defaut.svg.
Généralités
Sport Basket-ball
Édition 2017
Date
Participants 12 équipes
Site web officiel http://www.wnba.com/

Palmarès
Vainqueur Lynx du Minnesota
Finaliste Sparks de Los Angeles
Meilleure joueuse Sylvia Fowles (saison)
Sylvia Fowles (finales)

Navigation

La saison WNBA 2017 est la 21e saison de la Women's National Basketball Association (WNBA).

Sommaire

Principaux événementsModifier

  • 13 mai : ouverture de la saison régulière[1]

DraftModifier

La Draft WNBA 2017 se tient le . La cérémonie est organisée au Samsung 837 New York avec une diffusion télévisée sur ESPN2 pour le premier tour et ESPNU pour les suivants[2]. Kelsey Plum est retenue comme premier choix[3].

CalendrierModifier

CompétitionModifier

Saison régulièreModifier

Plusieurs joueuses quittent le championnat pour prendre part à l'Championnat d'Europe 2017 : Sancho Lyttle (du Dream pour l'Espagne), Alex Bentley (du Sun pour la Biélorussie), Emma Meesseman (des Mystics pour la Belgique), Epiphanny Prince (du Liberty pour la Russie) et Kia Vaughn (du Liberty pour la République tchèque); elles sont remplacées par Lindsay Allen et Chelsea Hopkins. Joueuse du Sky Courtney Vandersloot rejoint la Hongrie pour laquelle jouait précédemment sa coéquipière de Chicago Allie Quigley[4].

Plusieurs records sont battus : Diana Taurasi devient la meilleure marqueuse de l'histoire de la ligue et Sue Bird la meilleure passeuse. Jonquel Jones bat le record du nombre de rebonds captés sur la saison régulière détenu depuis 2010 par Tina Charles avec 403 prises contre 398 précédemment[5].

Engagements politiquesModifier

Après le meurtre d'une contre-manifestante protestant contre la Manifestation « Unite the Right » à Charlottesville, les joueuses de WNBA, qui avaient déjà défié la traditionnelle neutralité des ligues sportives sur les enjeux politiques après les violences policières de l'été 2016[6], s'engagent de nouveau. Symboliquement, les joueuses des deux équipes se tiennent par la main au lieu de se faire face pendant l'hymne américain et durant la minute de silence qui s'ensuit. La présidente de la ligue Lisa Borders apporte son soutien aux joueuses[7].

Après que le président américain Donald Trump s'en soit pris au geste du footballeur américain Colin Kaepernick, qu'il traite de « fils de pute » pour avoir posé un genou à terre pendant l'hymne américain afin de protester contre les violences policières[8], les joueuses des Sparks de Los Angeles sont rentrées aux vestiaires pendant l'hymne américain lors des Finales WNBA[9]. Ce geste est exécuté avec l'accord de la présidente de la ligue Lisa Borders, qui a indiqué qu'elle ne s'opposerait pas à ce que cette équipe championne en titre ne rende pas à la Maison-Blanche[10].

Audience de la ligueModifier

Lors de la saison régulière, la WNBA réunit ses plus fortes affluences (1 574 078 spectateurs, soit une moyenne de 7 716 par rencontre) depuis la saison WNBA 2011, avec une progression particulière pour les Sparks (11 350, +17,8 %, la plus forte depuis 2002), le Sun (+15,3 %) et le Lynx (10 407, +12,3%, la plus forte depuis la saison inaugurale de 1999). Son audience progresse sur les réseaux sociaux avec 14 millions de suivis (+15 %), dont plus d'un million de like de la page Facebook de la ligue. Le nombre de vues sur les réseaux atteint 679 millions (+59%) et les vues de vidéos atteignent 140 millions (+233%). Pour leur première année, les retransmissions de rencontres sur Twitter sont suivies par une moyenne de 613 000 personnes avec un pic de 1,1 million. Les ventes de matériel officiel progresse de 18 %. Pour la première fois, les équipes WNBA sont présentes dans un jeu vidéo, NBA Live 18 et 2,2 million d'enjeux sur le site de paris sportifs FanDuel[11].

Les play-offs WNBA ont rassemblé en moyenne 9 596 spectateurs (+10,1% par rapport aux 8 719 de l'an passé), le plus fort nombre depuis la saison 2010 (10 822). La ligue établit de nouveaux records sur les médias sociaux avec 246 millions de vues (+33,9 %), 47 millions de vues de video (+109,6 %) et 20 millions d’interactions (+161,2 %) par rapport à la saison 2016. Les ventes en ligne sur la plate-forme de la WNBA sont en croissance de 38 % sur l'année 2016. Les Finales sur NBA ABC, ESPN et ESPN2 sont les troisièmes finales les plus suivies sur ESPN avec 559 000 spectateurs de moyenne sur la série depuis 2003. Le match décisif diffusé par ESPN2 avec 902 000 spectateurs (streaming inclus) est devenu la rencontre des playoffs la plus suivie depuis le début de leur diffusion il y a 18 ans[12].

ClassementsModifier

 
Sylvia Fowles et le Lynx réussissent le meilleur début de saison.

V = victoires, D = défaites, PCT = pourcentage de victoires, GB = retard (en nombre de matchs).

Classement final[13]
Équipe (E/O) V D PCT. GB Conférence Domicile Extérieur
Lynx du Minnesota Ouest 27 7 79,4 % - 13-3 15-2 12-5
Sparks de Los Angeles Ouest 26 8 76,5 % 1 12-4 16-1 12-7
Sun du Connecticut Est 22 12 64,7 % 5 11-5 13-4 9-8
Liberty de New York Est 21 13 61,8 % 6 10-6 12-5 9-8
Mercury de Phoenix Est 18 16 52,9 % 9 7-9 9-8 9-8
Mystics de Washington Est 18 16 52,9 % 9 12-4 11-6 7-10
Wings de Dallas Ouest 16 18 47,1 % 11 7-9 10-7 6-11
Storm de Seattle Est 15 19 44,1 % 12 8-8 10-7 5-12
Sky de Chicago Est 12 22 35,3 % 15 6-10 4-13 8-9
Dream d'Atlanta Ouest 12 22 35,3 % 15 5-11 9-8 3-14
Fever de l'Indiana Ouest 9 25 26,5 % 18 4-12 6-11 3-14
Stars de San Antonio Ouest 8 26 23,5 % 19 1-15 6-11 2-15
Qualifié pour les playoffs

Depuis la saison 2016, le classement final est ordonné sans distinction de conférence.

PlayoffsModifier

Tableau récapitulatifModifier

  Premier tour
(1 match)
Deuxième tour
(1 match)
Demi-finales
(série au meilleur des 5 matchs)
Finales
(série au meilleur des 5 matchs)
                                     
6  Mystics de Washington 86  
7  Wings de Dallas 76  
  5  Mercury de Phoenix 88  
    4  Sun du Connecticut 83  
      
        
  5  Mercury de Phoenix 0  
  2  Sparks de Los Angeles 3  
        
        
        
            
      
        
  2  Sparks de Los Angeles 2
  1  Lynx du Minnesota 3
        
        
        
            
      
        
  1  Lynx du Minnesota 3  
  6  Mystics de Washington 0    
        
        
  3  Liberty de New York 68       
    6  Mystics de Washington 82         
5  Mercury de Phoenix 79
8  Storm de Seattle 69  

Premier tourModifier

Deuxième tourModifier

Demi-finalesModifier

Statistiques et récompensesModifier

Leaders de la saison régulièreModifier

Leaders sur la saison
Catégorie Joueuse Équipe Statistiques
Points par match Brittney Griner Mercury de Phoenix 21,9
Rebonds par match Jonquel Jones Sun du Connecticut 11,9
Passes décisives par match Courtney Vandersloot Sky de Chicago 8,1
Interceptions par match Alana Beard Sparks de Los Angeles 2,1
Contres par match Brittney Griner Mercury de Phoenix 2,5
% aux tirs Sylvia Fowles Lynx du Minnesota 65,5 %
% aux lancers francs Elena Delle Donne Mystics de Washington 95,3 %
% à 3 points Chelsea Gray Sparks de Los Angeles 48,2 %

Récompenses individuellesModifier

trophée Joueuse Équipe
Meilleure joueuse de la saison   Sylvia Fowles[14] Lynx du Minnesota
MVP des Finales   Sylvia Fowles Lynx du Minnesota
Rookie de l'année   Alisha Gray[15] Wings de Dallas
Meilleure défenseure de la saison   Alana Beard[16] Sparks de Los Angeles
Meilleure sixième femme de la WNBA   Sugar Rodgers Liberty de New York
Meilleure progression des joueuses WNBA   Jonquel Jones Sun du Connecticut
Entraîneur de l'année   Curt Miller Sun du Connecticut
Dirigeant de l'année   Curt Miller Sun du Connecticut
Trophée Kim Perrot de la sportivité

Récompenses collectivesModifier

La WNBA désigne également deux meilleures équipes de la ligue, deux meilleures équipes défensives et l'équipe des débutantes.

trophée Joueuses, équipe, points
Meilleur cinq de la WNBA[17].
Sylvia Fowles (Lynx du Minnesota), 195 points
Tina Charles (Liberty de New York), 166 points
Skylar Diggins-Smith (Wings de Dallas), 151 points
Candace Parker (Sparks de Los Angeles), 137 points
Maya Moore (Lynx du Minnesota), 127 points
Second meilleur cinq de la WNBA[17]
Nneka Ogwumike (Sparks de Los Angeles), 135 points
Jonquel Jones (Sun du Connecticut), 106 points
Chelsea Gray (Sparks de Los Angeles), 100 points
Brittney Griner (Mercury de Phoenix), 91 points
Diana Taurasi (Mercury de Phoenix), 71 points
Meilleur cinq défensif de la WNBA[18].
Alana Beard (Sparks de Los Angeles), 55 points
Sylvia Fowles (Lynx du Minnesota), 49 points
Nneka Ogwumike (Sparks de Los Angeles), 49 points
Jasmine Thomas (Sun du Connecticut), 49 points
Tina Charles (Liberty de New York), 22 points
Second cinq défensif de la WNBA[18]
Brittney Griner (Mercury de Phoenix), 41 points
Alyssa Thomas (Sun du Connecticut), 21 points
Rebekkah Brunson (Lynx du Minnesota), 20 points
Maya Moore (Lynx du Minnesota), 16 points
Briann January (Fever de l'Indiana), 13 points
Meilleur cinq des rookies de la WNBA[19]
Alisha Gray (Wings de Dallas)
Kelsey Plum (Stars de San Antonio)
Kaela Davis (Wings de Dallas)
Brittney Sykes (Dream d'Atlanta)
Shatori Walker-Kimbrough (Mystics de Washington)

RécompensesModifier

La WNBA désigne au cours de la saison régulière des récompenses individuelles, comme la meilleure joueuse de la semaine ou la meilleure joueuse du mois.

Chaque semaine, la WNBA élit la meilleure joueuse dans chacune des deux conférences.

Joueuse de semaine pour chaque conférence
Semaine Conférence Est Conférence Ouest
Joueuse Franchise Joueuse Franchise
14 au 21 mai[20]   Layshia Clarendon Dream d'Atlanta   Sylvia Fowles Lynx du Minnesota
22 au 28 mai [20]   Epiphanny Prince Liberty de New York   Sylvia Fowles (2) Lynx du Minnesota
29 mai au 4 juin [20]   Tina Charles Liberty de New York   Diana Taurasi Mercury de Phoenix
5 au 11 juin[20]   Tina Charles (2) Liberty de New York   Sylvia Fowles (3) Lynx du Minnesota
12 au 18 juin [20]   Jonquel Jones Sun du Connecticut   Candace Parker Sparks de Los Angeles
19 au 25 juin[20]   Alyssa Thomas Sun du Connecticut   Skylar Diggins-Smith Wings de Dallas
26 juin au 2 juillet   Jasmine Thomas Sun du Connecticut   Candace Parker (2) Sparks de Los Angeles
2 au 10 juillet   Alyssa Thomas (2) Sun du Connecticut   Brittney Griner Mercury de Phoenix
11 au 16 juillet   Stefanie Dolson Sky de Chicago   Breanna Stewart Storm de Seattle
16 au 23 juillet   Tina Charles (3) Liberty de New York   Sylvia Fowles (4) Lynx du Minnesota
23 au 30 juillet   Tina Charles (4) Liberty de New York   Candace Parker (3) Sparks de Los Angeles
31 juillet au 7 août[21]   Courtney Vandersloot Sky de Chicago   Glory Johnson Wings de Dallas
7 au 14 août   Jonquel Jones (2) Sun du Connecticut   Sylvia Fowles (5) Lynx du Minnesota
14 au 21 août   Tina Charles (5) Liberty de New York   Breanna Stewart (2) Storm de Seattle
21 au 28 août   Tina Charles (6) Liberty de New York   Candace Parker (4) Sparks de Los Angeles
29 août au 3 septembre   Tina Charles (7) Liberty de New York   Brittney Griner (2) Mercury de Phoenix

Chaque mois depuis la saison 2010[22], la WNBA élit la meilleure joueuse dans chacune des deux conférences.

Joueuse du mois pour chaque conférence
Mois Conférence Est Conférence Ouest
Joueuse Franchise Joueuse Franchise
mai   Tiffany Hayes Dream d'Atlanta   Sylvia Fowles (1) Lynx du Minnesota
juin   Jonquel Jones Sun du Connecticut   Sylvia Fowles (2) Lynx du Minnesota
juillet   Tina Charles Liberty de New York   Sylvia Fowles (3) Lynx du Minnesota
août[23]   Tina Charles (2) Liberty de New York   Candace Parker Sparks de Los Angeles

De même, chaque mois, la WNBA élit la meilleure rookie (débutante ou recrue) de la ligue.

Rookie du mois
Mois Joueuse Franchise
mai   Alisha Gray Wings de Dallas
juin   Alisha Gray Wings de Dallas
juillet   Brittney Sykes[24] Dream d'Atlanta
août   Brittney Sykes[25] Dream d'Atlanta

Depuis 2017[26], la WNBA élit chaque mois le meilleur entraîneur de la ligue.

Entraîneur du mois
Mois Joueuse Franchise
mai   Cheryl Reeve[26] Lynx du Minnesota
juin   Brian Agler[26] Sparks de Los Angeles
juillet   Curt Miller[26] Sun du Connecticut
août   Bill Laimbeer[27] Liberty de New York

Notes et référencesModifier

  1. (en) « The 2017 WNBA season tips off Saturday, May 13, 2017 », hoopfeed.com, (consulté le 1er décembre 2016)
  2. (en-US) « WNBA Draft 2017 Presented By State Farm to Be Held on April 13 in New York - WNBA.com - Official Site of the WNBA », WNBA.com - Official Site of the WNBA,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « WNBA Draft 2017 - WNBA.com - Official Site of the WNBA », WNBA.com - Official Site of the WNBA,‎ (lire en ligne)
  4. Thibaut Lasser, « WNBA : Ce qui va changer pendant l’Euro 2017 », postup.fr, (consulté le 18 juin 2017)
  5. (en) Lindsey Horsting, « Jonquel Jones Sets WNBA Single-Season Rebound Record », wnba.com, (consulté le 4 septembre 2017)
  6. Syra Sylla, « Les joueuses WNBA répondent à la ligue avec le hashtag #WeWillNotBeSilenced », ladyhoop.com, (consulté le 24 juillet 2016)
  7. (en) Autumn Johnson, « After Charlottesville violence, WNBA teams unite during National Anthem », swishappeal.com, (consulté le 10 septembre 2017)
  8. Youmni Kezzouf, « « Genou à terre », le monde du sport américain s’oppose à Donald Trump », lemonde.fr, (consulté le 1er octobre 2017)
  9. (en) Jill Painter Lopez, « Lynx force decisive Game 5 with 80-69 win over Sparks », wnba.com, (consulté le 4 octobre 2017)
  10. Syra Sylla, « Sandrine Gruda et les Sparks boycottent l’hymne américain », ladyhoop.com, (consulté le 1er octobre 2017)
  11. (en) « WNBA Scores Highest Attendance In Six Years During Record-Breaking Season », wnba.com, (consulté le 10 septembre 2017)
  12. (en) « Dramatic WNBA Finals Leads League To Highest Postseason Attendance In Seven Years », wnba.com, (consulté le 10 octobre 2017)
  13. (en) « Standings », wnba.com (consulté le 6 septembre 2017)
  14. (en) « Lynx dominate Atlanta in fourth quarter for 20th win », wnba.com, (consulté le 15 septembre 2017)
  15. (en) « Dallas’ Allisha Gray Named 2017 WNBA Rookie Of The Year », wnba.com, (consulté le 21 septembre 2017)
  16. (en) « Los Angeles’ Alana Beard Named 2017 WNBA Defensive Player of the Year », wnba.com, (consulté le 13 septembre 2017)
  17. a et b (en) « 2017 MVP Sylvia Fowles Headlines 2017 All-WNBA First Team », wnba.com, (consulté le 30 septembre 2017)
  18. a et b (en) « Defensive Player of the Year Alana Beard Headlines 2017 WNBA All-Defensive Team », wnba.com, (consulté le 13 septembre 2017)
  19. (en) « WNBA Rookie of the Year Allisha Gray of the Dallas Wings leads the 2017 WNBA All-Rookie Team », hoopfeed.com, (consulté le 10 octobre 2017)
  20. a, b, c, d, e et f (en) « WNBA Players of the Week for games played June 19-25: Alyssa Thomas (Connecticut Sun) and Skylar Diggins-Smith (Dallas Wings) », hoopfeed.com, (consulté le 25 juillet 2017)
  21. (en) « Chicago’s Vandersloot, Dallas’ Johnson Named WNBA Players Of The Week », wnba.com, (consulté le 9 août 2017)
  22. (en) « Charles, Moore Named WNBA Players of the Month Presented by Samsung », WNBA, (consulté le 9 septembre 2017)
  23. (en) « New York’s Charles, Los Angeles’ Parker Named WNBA Players of the Month », WNBA, (consulté le 9 septembre 2017)
  24. (en) « Atlanta Dream’s Brittney Sykes is the WNBA Rookie of the Month for games played in July 2017 », hoopfeed.com (consulté le 5 août 2017)
  25. (en) « Atlanta’s Sykes Named WNBA Rookie Of The Month », hoopfeed.com, (consulté le 6 septembre 2017)
  26. a, b, c et d (en) « Curt Miller Named WNBA Coach of the Month », wnba.com, (consulté le 6 août 2017)
  27. (en) « New York’s Laimbeer Named WNBA Coach Of The Month », wnba.com, (consulté le 6 septembre 2017)

Lien externeModifier