Religion au Nigeria

Les deux principales religions au Nigeria sont le christianisme et l'islam. Le Nigeria est un pays membre de l'Organisation de la coopération islamique.


Vue d'ensembleModifier

Le nord du pays est principalement peuplé d'Haoussas, qui sont majoritairement de confession musulmane. Les autres grands groupes ethniques de cette partie du pays sont les Nupe, Tiv, et les Kanuri. Les Yorubas sont l'ethnie dominante du sud du pays, ils sont musulmans pour plus de la moitié, chrétiens pour environ un quart, le reste suivant généralement une religion ancestrale. Enfin le sud-est du pays est dominé par les Igbos majoritairement chrétiens. Il y a aussi de nombreux Agnostiques, concentrés surtout au centre, et au sud du pays, et ils sont enregistrés dans la catégorie "Autres" dans les statistiques. Les Athées sont plus rares, mais ils sont présents au Nigeria. Il y a aussi des Baha'is et des Ahmadis (l'Ahmadisme représente 3 % des Musulmans du Nigeria en 2018) , deux courants dissidents de l'Islam qui ne sont généralement pas considérés comme des Musulmans par les autres Musulmans.

La répartition globale des religions au Nigeria est la suivante[1] :

Religion Année Pourcentage de la population[1] Nombre d'adeptes
Christianisme 2019 40 % 63 200 000
Islam 2019 50 % 79 000 000
Autres 2019 10 % 15 800 000

ChristianismeModifier

 
Cathédrale anglicane du Christ de Lagos

Environ 74 % des chrétiens sont protestants ou évangéliques et 25 % sont catholiques[2].

CatholicismeModifier

Les catholiques nigérians sont répartis entre sept archidiocèses.

Christianisme évangéliqueModifier

L'influence des Églises évangéliques sur la vie politique et culturelle du Nigeria est si importante que certains chercheurs présentent le pays comme une « République pentecôtiste ». Nombre d'hommes d'affaires et de hauts fonctionnaires sont issus de ce courant, tandis que l'affiliation religieuse devient un critère déterminant lors des recrutements au sein de l'appareil de l’État. En période électorales, les candidats, y compris musulmans, courtisent ces églises. Olusegun Obasanjo s'était tout particulièrement appuyé sur l'électorat évangélique pour revenir au pouvoir en 1999. Cette pénétration par les Églises évangéliques de toutes les sphères du pouvoir s'est poursuivit sous les présidences de Umaru Yar'Adua (2007-2010), de Goodluck Jonathan (2010-2015) et de Muhammadu Buhari (depuis 2015)[3].

La Convention baptiste nigériane, une dénomination chrétienne évangélique baptiste, est fondée en 1914 [4]. En 2016, elle compterait 13,000 églises et 7,000,000 membres [5].

L’Église apostolique du Nigeria, une dénomination chrétienne évangélique pentecôtiste, affiliée à l’Église apostolique, est fondée à Ijebu Ode par Joseph Shadare en 1918 [6].

L’Église chrétienne des rachetés de Dieu, une dénomination chrétienne évangélique pentecôtiste, est fondée en 1952 par Josiah Olufemi Akindayomi [7]. En 2008, elle comptait 14,000 églises et 5 millions de membre au Nigeria [8].

Le Conseil général des Assemblées de Dieu Nigeria, une dénomination chrétienne évangélique pentecôtiste, a été fondé en 1964 [9] En 2019, il comptait 16,300 églises et 3,6 millions de membres [10].

En 1973, l’Église biblique de la vie profonde, une dénomination chrétienne évangélique pentecôtiste est fondée par William Kumuyi [11]. En 2017, l’église compterait 1 million de membres dans 60 pays[12].

 
Culte à Faith Tabernacle, affiliée à Living Faith Church Worldwide, en 2005, à Lagos, au Nigéria

Living Faith Church Worldwide, une dénomination chrétienne évangélique néo-charismatique, est fondée en 1983 avec quatre membres et le pasteur David Oyedepo[13]. En 2014, elle comptait 6 millions de membres dans 147 pays[14].

L’Église biblique Parole de vie, une dénomination chrétienne évangélique pentecôtiste, est fondée par le pasteur Ayo Oritsejafor en 1987 à Warri [15].

Les Ministères du salut, une dénomination chrétienne évangélique néo-charismatique, sont fondés en 1997 par David Ibiyeomie et un groupe de moins de 30 croyants[16],[17]. En 2017, l’église compterait 5 millions de membres au Nigéria et dans le monde [17].

IslamModifier

Persécutions religieusesModifier

Depuis plusieurs années, le Nigeria est le théâtre de tensions religieuses entre musulmans et chrétiens. La secte islamiste Boko Haram, qui a pour objectif de faire appliquer strictement la charia dans tout le pays[18], a mené de nombreuses attaques, essentiellement dans le nord du Nigeria, qui ont fait des milliers de morts depuis la mi-2009[19].

Les populations musulmanes sont également les victimes de massacres, comme au mois de juillet et où 1 000 personnes, principalement musulmanes, ont été tuées, lors d'affrontements entre l'armée et Boko Haram[20],[21].

Ces conflits étant selon le spécialiste Laurent Fourchard à relier à un problème territorial et économique (le Nigéria étant un pays pétrolier dirigé par Goodluck Jonathan lors d'une élection controversée[22]). Ainsi les discriminations et les certificats d'"indigénéité " retirés par le gouvernement local de l'époque dirigé par l'évangélique Jos du PDP, parti gouvernemental aux Haoussas, habitants musulmans des Hauts Plateaux[23].

RéférencesModifier

  1. a et b (en)Nigerian infopedia
  2. (en)The Pew Forum - Christian Population as Percentages of All Christians by Country
  3. Anouk Batard, « La « République pentecôtiste » du Nigeria », sur Le Monde diplomatique,
  4. Femi Adelegan, Nigeria's Leading Lights of the Gospel: Revolutionaries in Worldwide Christianity, WestBow Press, USA, 2013, p. 10
  5. Baptist World Alliance, Statistics, bwanet.org, USA, consulté le 12 mai 2018
  6. Allan Anderson, An Introduction to Pentecostalism: Global Charismatic Christianity, Cambridge University Press, UK, 2013, p. 130
  7. Nimi Wariboko, Nigerian Pentecostalism, Boydell & Brewer, USA, 2014, p. 57
  8. Stephen M. Cherry, Helen Rose Ebaugh, Global Religious Movements Across Borders: Sacred Service, Routledge, USA, 2016, p. 35
  9. Richard Burgess, Nigeria's Christian Revolution, Wipf and Stock Publishers, USA, 2008, p. 71
  10. General Council of the Assemblies of God Nigeria, ABOUT AG NIGERIA, aognigeria.org, Nigeria, consulté le 14 décembre 2019
  11. Peter Clarke, Encyclopedia of New Religious Movements, Routledge, USA, 2004, p. 156
  12. Inemesit Udodiong, 5 admirable things about this church, pulse.ng, Nigeria, 14 juin 2017
  13. Martin Lindhardt, Pentecostalism in Africa: Presence and Impact of Pneumatic Christianity in Postcolonial Societies, BRILL, Netherlands, 2014, page 115
  14. Popoola Babalola, Winners Chapel has 6m members in 147 countries – Oyedepo, theeagleonline.com.ng, Nigeria, 27 décembre 2014
  15. Inemesit Udodiong, 5 interesting things you may not know about Word of Life Bible Church, pulse.ng, Nigeria, 6 juillet 2018
  16. Bayo Balogun, ‘A Man That Has Lost Character Has Lost All’, pmnewsnigeria.com, Nigeria, 5 juin 2013
  17. a et b (en) Amabipi Martins, « Salvation Ministries: 20 Years On Fast Lane », thetidenewsonline.com,‎ (lire en ligne).
  18. (en) « Dozens killed in Nigeria clashes », AlJazeera, (consulté le )
  19. « Dimanche endeuillé pour les chrétiens du Nigeria », sur www.la-croix.com,
  20. « Nigéria : Plus de 700 morts », sur rjryopougon.ivoire-blog.com
  21. « Video shows Nigeria 'executions' », sur www.aljazeera.com
  22. « Nigeria: Muhammadu Buhari conteste les résultats de la présidentielle - RFI »
  23. « "Parler d'affrontements interethniques n'est pas suffisant" - France 24 »,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :