Ouvrir le menu principal

Les deux principales religions au Nigeria sont le christianisme et l'islam.

Sommaire

Vue d'ensembleModifier

Le nord du pays est principalement peuplé d'Haoussas, qui sont majoritairement de confession musulmane. Les autres grands groupes ethniques de cette partie du pays sont les Nupe, Tiv, et les Kanuri. Les Yorubas sont l'ethnie dominante du sud du pays, ils sont chrétiens pour plus de la moitié, musulmans pour environ un quart, le reste suivant généralement une religion ancestrale. Enfin le sud-est du pays est dominé par les Igbos majoritairement chrétiens.

La répartition globale des religions au Nigeria est la suivante[1] :

Religion Année Pourcentage de la population[1] Nombre d'adeptes[2]
Christianisme 2010 49,3 % 77 894 000
Islam 2010 48,8 % 77 104 000
Autres 2010 1,9 % 3 002 000

ChristianismeModifier

 
Mgr Mamza, évêque de Yola
 
Cathédrale du Christ de Lagos

Environ 74 % des chrétiens sont protestants ou évangéliques et 25 % sont catholiques[3].

Les catholiques nigérians sont répartis entre sept archidiocèses.

IslamModifier

Article détaillé : Islam au Nigeria.

Tensions religieusesModifier

Depuis plusieurs années, le Nigeria est le théâtre de tensions religieuses entre musulmans et chrétiens. La secte islamiste Boko Haram, qui a pour objectif de faire appliquer strictement la charia dans tout le pays[4], a mené de nombreuses attaques, essentiellement dans le nord du Nigeria, qui ont fait des milliers de morts depuis la mi-2009[5].

Les populations musulmanes sont également les victimes de massacres, comme au mois de juillet et août 2009 où 1 000 personnes, principalement musulmanes, ont été tuées, lors d'affrontements entre l'armée et Boko Haram[6],[7].

Ces conflits étant selon le spécialiste Laurent Fourchard à relier à un problème territorial et économique (le Nigéria étant un pays pétrolier dirigé par Goodluck Jonathan lors d'une élection controversée[8]). Ainsi les discriminations et les certificats d'"indigénéité " retirés par le gouvernement local de l'époque dirigé par l'évangélique Jos du PDP, parti gouvernemental aux Haoussas, habitants musulmans des Hauts Plateaux[9].

RéférencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :