Culture du Nigeria

La culture du Nigeria, pays d'Afrique de l'Ouest, est l'ensemble des pratiques culturelles de ses 200 000 000 d'habitants, pour l'essentiel issues des nombreuses civilisations qui se sont succédé.

Masque Edo du XVIe siècle

Les plus anciennes traces de peuplement au Nigeria remontent à la préhistoire. La culture de Nok, qui remonte au premier millénaire avant l'ère chrétienne, laisse les plus anciennes statues connues en Afrique subsaharienne.

Peuples, langues, culturesModifier

LanguesModifier

Environ cinq cents langues sont parlées dans le pays, correspondant à autant de groupes ethniques. Trente langues endogènes sont enseignées dans le système scolaire. Trois langues ont le statut de langues majeures : le haoussa, l’igbo et le yoruba, correspondant aux trois ethnies les représentées, les Haoussas (22 %), les Yorubas et les Igbos (18 %).

Langue officielle durant la colonisation, l'anglais conserve ce statut favorable à l’unité linguistique du pays. Le français est une langue étrangère enseignée.

PeuplesModifier

Les principaux groupes ethniques du Nigéria sont : Anlo, Ewe, Annang, Atyap, Bariba, Berom, Buduma, Chamba, Defaka, Dendi, Djerma, Ebira, Edo, Efik, Eket, Ekoi, Eleme, Esan, Etsakor, Fon, Fula, Goemai, Gwari, Hausa, Ibibio, Idoma, Igala, Igbo, Ijaw, Isoko, Itsekiri, Iwellemmedan, Jukun, Kamuku, Kanuri, Kilba, Kirdi, Kofyar, Kotoko, Kuteb, Longuda, Mafa, Mumuye, Nupe, Ogoni, Saro, Tarok, Teda, Tiv, Urhobo, Yoruba.

TraditionsModifier

ReligionsModifier

SymbolesModifier

Folklore et MythologieModifier

 
Statuette d'orisha yoruba au musée africain de Lyon.
Origine : Abeokuta, au Nigéria

CroyancesModifier

PratiquesModifier

Les pratiques sociales, rituels et événements festifs relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Bien qu'en 2015, une loi fédérale nigériane interdit l'excision, cette mutilation génitale continue d'être pratiquée[6].

FêtesModifier

Vie socialeModifier

Groupes humainsModifier

 
Femme haoussa vendant des herbes médicinales sur un marché.

FamilleModifier

NomsModifier

SociétéModifier

ÉducationModifier

DroitModifier

ListesModifier

ÉtatModifier

Arts de la tableModifier

 
Tilapia grillé servi avec du banku
 
Riz wolof (Ghana)
 
Soupe de poisson à l'huile de palme et au Gari

Cuisine(s)Modifier

  • Cuisine nigériane
  • Céréales : riz, millet, sorgho
  • Tubercules : igname, manioc, patate douce
  • Fruits et légumes : banane, banane plantain, gombo, tomate, oignon, aubergine, ananas, pastèque, fruit de l'arbre à pain
  • Viandes : poulet, bœuf, mouton, chèvre, porc (chez les chrétiens seulement)
  • Poissons : poisson-chat, tilapia

Les produits de base sont le maïs, le mil, le sorgho, le riz, le gari (ou farine de manioc) et l'igname. La majorité des préparations emploient du piment, du sel, de l'oignon, de la tomate, du gombo, de l'huile de palme ou d'arachide

Boisson(s)Modifier

Boissons non alcoolisées : jus de gingembre, d'hibiscus (zobo en haoussa), de divers fruits, kunu (boisson obtenue par macération de céréales germées), etc.

Boissons alcoolisées : bière, vin de palme.

SantéModifier

Jeux populairesModifier

  • Divertissements au Nigeria
  • Jeux au Nigeria : Awalé, Yoté
  • Sports populaires au Nigeria : football, basket-ball, volley-ball, plongée, pêche, athlétisme, cyclisme...

SportsModifier

Arts martiauxModifier

MédiasModifier

En 2016, le classement mondial sur la liberté de la presse établi chaque année par Reporters sans frontières situe le Nigeria au 116e rang sur 180 pays[12]. Pays le plus peuplé d'Afrique, il compte une centaine de médias indépendants. Mais, dans un climat général de violence banalisée et d'impunité, exacerbé par les violences de Boko Haram dans le nord-est, les journalistes critiques sont la cible des autorités locales, de la police, parfois aussi de la population[13].

Presse écriteModifier

RadioModifier

TélévisionModifier

Internet (.ng)Modifier

LittératureModifier

ÉcrivainsModifier

Parmi les écrivains et poètes nigérians reconnus internationalement, se signalent particulièrement :

Arts et artisanatsModifier

L'art du Nigéria fait partie des travaux les plus importants de l'art africain. Grâce aux échanges commerciaux avec l'Europe occidentale depuis la fin du XVe siècle, l'aboutissement économique, culturel et artistique du Nigéria fait du royaume un symbole de grandeur de l'art et de la culture africaine jusqu'au XXe siècle[19].

Arts graphiquesModifier

DesignModifier

  • Designers nigérians

TextilesModifier

CuirModifier

 
Confection de sacs en cuir dans l'État de Kano.

PapierModifier

BoisModifier

MétalModifier

Poterie, céramique, faïenceModifier

 
Haoussa évidant des calebasses (kwarya).

Verrerie d'artModifier

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerieModifier

EspaceModifier

Arts visuelsModifier

L´art nigérian est très célèbre pour ses sculptures en bois (fétiche, masque). Ses masques servent lors de cérémonies rituelles coutumières, mais également lors de représentations de pièces de théâtre.

Notons une plaquette en ivoire datant du XVIe siècle qui illustre un combat entre deux navigateur blancs sur un vaisseau. Il s´agit probablement d´un combat entre négriers britannique et portugais. Les deux blancs sont représentés avec des cheveux excessivement long.

Parmi les artistes contemporains, l'anglo-nigérian Yinka Shonibare s'est construit une réputation internationale.

DessinModifier

Bande dessinéeModifier

PeintureModifier

SculptureModifier

ArchitectureModifier

  • Architectes nigérians
  • Architecture traditionnelle
  • Architecture contemporaine[46],[47],[48]

PhotographieModifier

Marché de l'artModifier

Avec une vie artistique dynamique et l'effervescente du monde l'art ce pays a se constitue comme un des phares de l'art moderne et contemporain en Afrique.

La publication annuelle Global Africa Art Market Report en donne des analyses.

Arts du spectacleModifier

Musique(s)Modifier

Musique traditionnelleModifier

Musique moderneModifier

Parmi les principaux musiciens nigérians on peut citer :

Musique contemporaineModifier

Danse(s)Modifier

 
Danseurs Ohafia lors de funérailles à Enugu.

ThéâtreModifier

Autres scènes : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitationModifier

Les arts mineurs de scène, arts de la rue, arts forains, cirque, théâtre de rue, spectacles de rue, arts pluridisciplinaires, performances manquent encore de documentation pour le pays …

Pour le domaine de la marionnette, la référence est : Arts de la marionnette au Nigeria, sur le site de l'Union internationale de la marionnette UNIMA).

CinémaModifier

AutresModifier

TourismeModifier

PatrimoineModifier

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) n'a rien inscrit pour ce pays dans son registre international Mémoire du monde (au 15/01/2016).

Musées et autres institutionsModifier

Liste du Patrimoine mondialModifier

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial au Nigeria.

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanitéModifier

 
Masque Ijele

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 15/01/2016) :

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Toyin Falola, Culture and customs of Nigeria, Greenwood Press, Westport, Conn., 2001, XVIII-202 p. (ISBN 0-313-31338-5)

DiscographieModifier

  • (en) Drums of the Yoruba of Nigeria, Smithsonian Folkways recordings, Washington, D.C., 1953
  • (en) Music of the Jos Plateau and other regions of Nigeria (collec. Stanley Diamond), Smithsonian Folkways recordings, Washington, D.C., 1965
  • (en) Music of the Idoma of Nigeria, Smithsonian Folkways recordings, Washington, D.C., 1969
  • (en) Music from the villages of Northeastern Nigeria (enreg. Paul Newman), Smithsonian Folkways recordings, Washington, D.C., 1971
  • Nigeria : Griots Hausa (collec. Charles Duvelle), Universal Division Mercury, Antony, 2001

FilmographieModifier

  • (en) Sons of the moon: the Ngas of central Nigeria, film documentaire de Frank Speed et Deirdre LaPin, The Royal Anthropological Institute, Londres, 1984, 25 min (filmé en 1974-1975)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. « Famille des langues mandées «  Sorosoro », sur sorosoro.org (consulté le ).
  2. (en) « Statistics by Country, by Catholic Population [Catholic-Hierarchy] », sur catholic-hierarchy.org (consulté le ).
  3. http://www.persecution.org/suffering/countryinfodetail.php?countrycode=10
  4. AT2016, « Mythologie yoruba », sur mythologica.fr (consulté le )
  5. Françoise UGOCHUKWU, « LA TRANSMISSION DE L’HERITAGE ORAL AU NIGERIA - Ethiopiques - Revue negro-africaine de littérature et de philosophie. », sur ethiopiques.refer.sn, (consulté le )
  6. « Le Nigéria interdit enfin l'excision », sur Au féminin, (consulté le )
  7. (en) « The Nigerian Feminist Movement : Lessons from "Women in Nigeria", WIN on JSTOR », sur JSTOR (consulté le ).
  8. a et b Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, « Nigéria- Sécurité », sur France Diplomatie : : Ministère des Affaires étrangères et du Développement international (consulté le )
  9. Gouvernement du Canada, Affaires mondiales Canada, « Conseils et avertissements pour Ghana », sur Voyage.gc.ca (consulté le )
  10. Shalley, « 7 arts martiaux pratiqués en Afrique. », sur Le blog du Griot (consulté le )
  11. « International Alliance Of Martial Art Schools », sur www.raynerslanetkd.com (consulté le )
  12. Reporters sans frontières : Les données du classement de la liberté de la presse 2016 [1]
  13. Reporters sans frontières : Nigeria
  14. (en) PoemHunter, « Chidi Anthony Opara - Chidi Anthony Opara Biography - Poem Hunter », sur poemhunter.com (consulté le ).
  15. (en) « Ogaga Ifowodo », sur PEN America, (consulté le ).
  16. (en) « Maik Nwosu : My Influences are a Collage of the Crossroads - AfricanWriter.com », sur AfricanWriter.com, (consulté le ).
  17. (en) « Faculty and Staff - English Department », sur English Department (consulté le ).
  18. (en) « My e-Conversation with Obi Nwakanma », sur festivaldepoesiademedellin.org (consulté le ).
  19. Barbara Plankensteiner, Museum für Völkerkunde, Musée du quai Branly et Ethnologisches Museum Berlin, Benin kings and rituals : court arts from Nigeria, Snoeck, (ISBN 978-3-85497-114-6, 3-85497-114-1 et 90-5349-626-2, OCLC 133755245, lire en ligne)
  20. Roger Maveau, « L'incroyable vitalité de la mode nigériane ! », sur lepoint.fr, (consulté le ).
  21. (en) « Les 100+ meilleures images de Mode nigériane / mode nigériane, mode, mode africaine », sur Pinterest (consulté le ).
  22. « Nigeria : la mode africaine célébrée à Lagos / Africanews », sur Africanews, (consulté le ).
  23. « Artisanat au Niger : des ambitions et des potentialités importantes pour aller à la reconquête du marché international », Nigerdiaspora,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. « Le masque au Nigéria et au Bénin », sur www.artisanat-africain.com (consulté le )
  25. « Masque africain Yorouba du Nigeria 03 », sur Arts-Ethniques.com (consulté le )
  26. Pierre-Alexandre Monin, « MUMUYE. SCULPTURES DU NIGERIA. LA FIGURE HUMAINE RÉINVENTÉE FRANK HERREMAN, CONSTANTIN PETRIDIS CINQ CONTINENTS Arts Premiers », sur librairie-descours.com (consulté le ).
  27. « Les BRONZES du Nigeria et du Cameroun », sur african-concept.com (consulté le ).
  28. (en) « Nigerian sculptures. », sur pro.magnumphotos.com (consulté le )
  29. (en) « HISTORY OF AFRICAN ART », sur www.historyworld.net (consulté le )
  30. « Petite approche sur les terres cuites de la vallée de Longola – Nigéria »
  31. « Poterie Nok, Nigéria », sur artkhade.com (consulté le )
  32. « Poterie cavalier et son cheval - Region de Bida - Nigeria - Objet n°405 - Galerie Bruno Mignot », sur Galerie Bruno Mignot (consulté le )
  33. « Les splendides bijoux de mariage en corail des Edo », sur Les Cahiers de l'Afrique (consulté le )
  34. https://smocontemporaryart.com/artists/
  35. Saïd Aït-Hatrit, « A la découverte de la peinture contemporaine nigériane », sur www.afrik.com (consulté le )
  36. « Oresegun Olumide, le peintre nigérian aux doigts d'or », Ecce Africa,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. https://auctionata.com/en/o/40011/augustine-okoye-painting-envyness-man-around-1970
  38. (en) « Bio », sur Tunde Odunlade, (consulté le ).
  39. (en) « Nigerian Artist, Tunde Odunlade, Shows His Gratitude To The Consular Officer That Approved His Visa 30 Years Ago / Zikoko! », sur Zikoko!, (consulté le ).
  40. https://smocontemporaryart.com/artists/43-ngozi-omeje/biography/
  41. https://artaxis.org/artist/ngozi-omeje-ezema/
  42. https://africa.si.edu/exhibits/oshogbo/akanji_B.htm
  43. « Artists », sur gafraart.com (consulté le ).
  44. (en) « Bruce Onobrakpeya - Modern African Art », sur Modern African Art (consulté le ).
  45. http://www.africansuccess.org/visuFiche.php?lang=fr&id=359
  46. « Au Nigeria, les architectes en quête de légitimité », sur lecourrierdelarchitecte.com (consulté le )
  47. « NLÉ décroche le Lion d'Argent », sur www.detailsdarchitecture.com (consulté le )
  48. http://www.nigerianinstituteofarchitects.org/
  49. (en) « Home / Theatre for a Change », sur Theatre for a Change (consulté le ).
  50. « Institut canadien du service extérieur », sur AMC (consulté le ).
  51. « Le système de divination Ifa », sur www.unesco.org (consulté le )
  52. « Le patrimoine oral Gèlèdé », sur www.unesco.org (consulté le )
  53. « Le masque Ijele », sur www.unesco.org (consulté le )
  54. « UNESCO - Le Festival international de la culture et de la pêche d'Argungu », sur unesco.org (consulté le ).