Living Faith Church Worldwide

Living Faith Church Worldwide
Acronyme LFCWW
Mouvement Christianisme évangélique
Courant Mouvement charismatique évangélique
Siège Lagos, Nigéria
Territoire Mondial
Dirigeant David Oyedepo
Principal Institut de théologie Word of Faith Bible Institute
Fondation 1983
Membres 6 millions
Site web faithtabernacle.org.ng

Living Faith Church Worldwide (littéralement, l'Église mondiale de la foi vivante, aussi connue sous le nom Winners Chapel ou la Chapelle des Vainqueurs dans certains pays francophones), est une dénomination chrétienne évangélique charismatique. Son dirigeant principal est David Oyedepo depuis 1983. Son siège, à Ota en banlieue de Lagos au Nigéria, est une mégaéglise et réunit 50 000 personnes chaque dimanche.

HistoireModifier

Les débuts de l'organisation remontent à , David Oyedepo, âgé de 26 ans, diplômé en architecture et docteur en développement humain, a une vision pour son ministère[1],[2],[3]. L'église est ainsi fondée en 1983 avec quatre membres[4]. En 2014, elle comptait 6 millions de membres dans 147 pays[5]. En 2015, Faith Tabernacle réunit 50 000 personnes à Lagos[6].

CroyancesModifier

La dénomination a une confession de foi charismatique [7], [8]. La dénomination croit ainsi aux guérisons avec imposition des mains lors des cultes, notamment celles de David Oyedepo[9].

Faith TabernacleModifier

 
Culte à Faith Tabernacle, affiliée à Living Faith Church Worldwide, avec ses 50 400 sièges, à Lagos, au Nigeria

Le siège international de l'église est appelé "Faith Tabernacle"[9]. Il s'étend sur environ 70 hectares (280 000 m2) et est construit à l'intérieur du complexe d'église appelée Canaanland, d'une taille de plus de 10 500 hectares (42 km2), à Ota, une banlieue de Lagos. Le bâtiment a nécessité 12 mois de travaux[10]. La dédicace de l'édifice a eu lieu en [11]. Il a été considéré comme le bâtiment d'église le plus grand du monde de 1999 à 2008. Il a une capacité d'accueil de 50 400 personnes[12]. Cannanland a été acheté en 1998 et avait initialement 560 hectares (2,3 km2). Actuellement, le terrain compte plus de 10 500 hectares (42 km2) et il faut marcher 120 km pour en faire le contour [13].

Dominion Publishing HouseModifier

La maison d'édition Dominion Publishing House, affiliée au réseau d'églises, été fondée le [14].

ÉducationModifier

Plusieurs établissements d'enseignement élémentaires et secondaires sont liés à l'église [15]. En 1986, le Word of Faith Bible Institute, un institut de théologie, est établi[16]. La Covenant University, une université, est fondée en 2002, près de Lagos[17]. Puis la Landmark University à Omu-Aran (près de Ogbomoso) en 2011[18].

Critiques et controversesModifier

En 2001, un pasteur nigérian d'une église membre au Togo s'est emporté lors d'une prédication en raison d'un prêt d'argent réclamé par des fidèles et a qualifié les Togolais de "paresseux"[19]. La prédication a été enregistrée et diffusée sur une radio privée, ce qui a amené une polémique nationale et conduit à son expulsion du pays.

En 2011, la fortune du fondateur de la dénomination, David Oyedepo, estimée à 150 millions de dollars et son style de vie luxueux, dont un avion Gulfstream V acheté en 2009 pour 30 millions de dollars et qui est venu s'ajouter à trois autres avions privés, ont été perçus comme un signe de la commercialisation de la foi par le journaliste Mfonobong Nseh[20],[21]. En 2012, le pasteur Tunde Bakare a condamné la théologie de la prospérité de David Oyedepo, qui serait contraire aux enseignements du Christ [22].

En 2013, après la mort d'une fille de 9 ans lors d'une séance d'exorcisme dans une église de Winners' Chapel à Bamenda, Cameroun, le président Paul Biya a demandé la fermeture de 100 églises pentecôtistes du pays, dans le but d’éviter de telle dérive et de régulariser les églises qui n’étaient pas enregistrées [23].

En 2014, l'économiste Bismarck Rewane a reproché la faible transparence financière des dirigeants des plus grandes églises du Nigéria, dont la Living Faith Church [24]. Le pasteur David Oyedepo a répondu que les dons permettaient notamment de construire des écoles et d'aider les pauvres.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. Inemesit Udodiong, 10 things you need to know about Nigeria’s richest pastor, pulse.ng, Nigeria, 19 février 2018
  2. Pieter Coertzen, M Christiaan Green, Len Hansen, Law and Religion in Africa: The quest for the common good in pluralistic societies, African Sun Media, South Africa, 2015, p. 310
  3. Pieter Coertzen, M Christiaan Green, Len Hansen, Law and Religion in Africa: The quest for the common good in pluralistic societies, African Sun Media, South Africa, 2015, page 310
  4. Martin Lindhardt, Pentecostalism in Africa: Presence and Impact of Pneumatic Christianity in Postcolonial Societies, BRILL, Netherlands, 2014, page 115
  5. Popoola Babalola, Winners Chapel has 6m members in 147 countries – Oyedepo, theeagleonline.com.ng, Nigeria, 27 décembre 2014
  6. Warren Bird, World Megachurches, leadnet.org, États-Unis, consulté le 30 octobre 2016
  7. Living Faith Church Worldwide, 12 PILLARS, faithtabernacle.org.ng, Nigéria, consulté le 15 février 2020
  8. Cecil M. Robeck, Jr, Amos Yong, The Cambridge Companion to Pentecostalism, Cambridge University Press, UK, 2014, p. 40
  9. a et b Barnaby Phillips, Church of the 50,000 faithful, news.bbc.co.uk, UK, 30 novembre 1999
  10. Vinson Synan, J. Kwabena Asamoah-Gyadu, Amos Yong, Global Renewal Christianity: Spirit-Empowered Movements: Past, Present and Future, Charisma Media, USA, 2016, page 28
  11. Israel O. Olofinjana, 20 Pentecostal Pioneers in Nigeria: Their Lives, Their Legacies, Xlibris Corporation, USA, 2011, page 127
  12. Candy Gunther Brown, Global Pentecostal and Charismatic Healing, Oxford University Press, UK, 2011, page 253
  13. Nigeria News, Living Faith World Outreach aka Winners Chapel, onlinenigeria.com, 7 mai 2012
  14. Faith Tabernacle, Dominion Publishing House, faithtabernacle.org.ng, Nigéria, consulté le 30 octobre 2016
  15. Faith Tabernacle, Education, faithtabernacle.org.ng, Nigéria, consulté le 30 octobre 2016
  16. Faith Tabernacle, Wofbi, faithtabernacle.org.ng, Nigéria, consulté le 30 octobre 2016
  17. Covenant University, Our History, covenantuniversity.edu.ng, Nigéria, consulté le 30 octobre 2016
  18. Martin Lindhardt, Pentecostalism in Africa: Presence and Impact of Pneumatic Christianity in Postcolonial Societies, BRILL, Netherlands, 2014, page 126
  19. J. Noret, Le pentecôtisme au Togo: éléments d'histoire et développement, Autrepart 31 (2004), p. 75-92, page 86
  20. Mfonobong Nsehe, The Five Richest Pastors in Nigeria, Forbes 07 juin 2011.
  21. Mfonobong Nsehe, Wealthy Nigerians, Pastors Spend $225 million on Private Jets, Forbes 17 mai 2011.
  22. Pmnewsnigeria, Pastor David Oyedepo Plc, pmnewsnigeria.com, Nigeria, 2 avril 2012
  23. Tapang Ivo Tanku, Cameroon's president orders Pentecostal churches closed, cnn.com, USA, 14 aout 2013
  24. Tim Cocks, Insight - Nigeria's 'megachurches': a hidden pillar of Africa's top economy, reuters.com, UK, 12 octobre 2014