Cyprien Tansi

Cyprien Tansi
Image illustrative de l’article Cyprien Tansi
Prêtre, Cistercien-trappiste, bienheureux
Naissance septembre 1903
Aguleri (en), protectorat du Nigeria du Sud
Décès   (60 ans)
Leicester, Angleterre
Nom de naissance Michael Iwene Tansi
Nationalité Flag of Nigeria.svg Nigériane
Ordre religieux Ordre cistercien de la Stricte Observance
Béatification  Onitsha Nigeria
par Jean-Paul II
Vénéré par l'Église catholique
Fête 20 janvier

Cyprien Tansi, né Iwene Tansi en 1903 à Aguleri (en) (protectorat du Nigeria du Sud) et mort le à Leicester (Angleterre), était un moine et prêtre trappiste nigérian. Il est le premier bienheureux du Nigeria et le premier prêtre béatifié d'Afrique (en dehors des saints et martyrs africains des débuts du christianisme).

VieModifier

Iwene Tansi est né en 1903 à Aguleri (en) dans le protectorat du Nigeria du Sud dans une famille de religion animiste. Lui-même se convertit au contact des missionnaires, et est baptisé à 9 ans: il reçoit le prénom de 'Michael'. D'emblée, il parle de l'Évangile aux autres enfants, témoignant avec enthousiasme de sa foi.

Il travaille comme professeur et catéchiste avant d'entrer au petit séminaire. Il est ordonné prêtre en 1937.

Nommé curé à Onitsha, il s'occupe tout particulièrement des jeunes, mais aussi de la dignité des femmes et de la préparation au mariage. Assidu à la prière et à l'adoration du Saint Sacrement, prônant sans se lasser la réconciliation et l'amour entre les différentes ethnies, encourageant la lecture de la Parole de Dieu et la pratique de la communion fréquente, son ministère sera très fécond et très apprécié.

Toutefois, il ressentait un appel croissant à la vie monastique. Il se porte volontaire, avec les encouragements de son évêque, pour se former afin d'implanter ultérieurement la vie monastique au Nigeria. En 1950, il part en Angleterre au monastère trappiste du Mont Saint Bernard, à Leicester. Là, il reçut le nom de Cyprien.

En 1953 il prononce ses premiers vœux, mais il ne put pas retourner dans son pays afin d'y implanter une communauté monastique comme il en avait l'intention (il en avait été nommé maître des novices), sa santé était défaillante.

En effet, en 1962, la communauté de Mount Saint Bernard avait décidé de créer une fondation en Afrique, mais, à cause des troubles politiques au Nigeria les moines envoyés ont dû se replier vers le Cameroun dans la ville de Bamenda.

Le Père Tansi meurt peu après, le 20 janvier 1964 d'une rupture d'anévrisme. À ses funérailles qui eurent lieu en Angleterre assistaient plusieurs prêtres nigérians, dont le futur cardinal Arinze, qui avait été baptisé à l'âge de 11 ans par le Bienheureux.

En 1986 la dépouille du Père Tansi a été ramenée au Nigeria.

BéatificationModifier

La grande réputation de sainteté du Père Tansi grandit au Nigeria même après son départ pour l'Angleterre. Beaucoup de témoignages de grâces reçues par son intercessions furent relevés. Sa cause en béatification a d'abord ouverte dans le diocèse de Nottingham avant d'être transférée à l'Archidiocèse d'Onitsha, en 1986.

Le Père Tansi a été béatifié le 22 mars [1]1998 à Onitsha, sa ville natale, par le Pape Jean-Paul II devant une foule de plusieurs milliers de personnes.

Le Pape y prononça les mots du rituel de béatification : « Accédant à la requête de nos frères, Albert Obiefuna, archevêque de Onitsha et président de la conférence épiscopale du Nigeria, des nombreux frères de l'évêché, des croyants, et de la famille monastique cistercienne, après consultation pour la Cause des Saints, par mon autorité apostolique, je déclare que le Vénérable serviteur de Dieu, Cyprian Michael Iwene Tansi sera à présent invoqué comme Vénérable, sa fête sera célébrée tous les ans, le 20 janvier, date de son entrée dans la vie éternelle, selon la loi de l'Église. Au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit. »

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • Osservatore Romano: 1998 n.13 p.3-4
  • Documentation Catholique: 1998 n.8 p.364-367

BibliographieModifier

Les ouvrages se rapportant à la vie du Bienheureux Cyprien Tansi sont tous écrits en anglais.

  • (en) A New Life of Father Cyprian Michael Iwene Tansi - P. Gregory Wareing - 1994.
  • (en) Footprints of Father Tansi: The Tomb is not his Goal - Veronica Onyedika Chidi Umegakwe - Awhum, Nigeria: Our Lady of Calvary Monastery - 1993.
  • (en) The life of Cyprian Michael Iwene Tansi - Elisabeth Isichei - Kalamazoo, USA - Cistercian Studies Series 43, 1980 and 2000.
  • (en) Some Thoughts about Blessed Cyprian Tansi - Dom John Moakler - 2000.

Liens externesModifier