Reinhard Marx

cardinal de l'Église catholique romaine

Reinhard Marx
Image illustrative de l’article Reinhard Marx
Reinhard Marx
Biographie
Naissance (68 ans)
Geseke (Allemagne)
Ordination sacerdotale par Mgr Johannes Joachim Degenhardt
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal

par le pape Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de San Corbiniano
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par Mgr Johannes Joachim Degenhardt
Dernier titre ou fonction Archevêque de Munich et Freising
Archevêque de Munich et Freising
Depuis le
Évêque de Trèves
Évêque titulaire de Petina
Évêque auxiliaire de Paderborn
Autres fonctions
Fonction religieuse

Blason
« Ubi spiritus Domini ibi libertas »
« Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté »
(2 Co 3,17)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Reinhard Marx, né le à Geseke, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie est un cardinal catholique allemand, archevêque de Munich et Freising depuis 2007, président de la Commission des épiscopats de la communauté européenne de 2012 à 2018 et président de la Conférence épiscopale allemande de 2014 à 2020.

BiographieModifier

Il est ordonné prêtre pour le diocèse de Paderborn le par Mgr Johannes Joachim Degenhardt. Il obtient un doctorat en théologie en 1989.

Le , Jean-Paul II le nomme évêque auxiliaire de Paderborn avec le titre d'évêque titulaire (ou in partibus) de Petina. Il est consacré le suivant par l'évêque qui l'avait déjà ordonné 17 ans plus tôt.

Le il est transféré à Trèves le plus vieux siège épiscopal allemand avant d'être nommé archevêque de Munich et Freising le par Benoît XVI, qui a lui-même occupé ce siège de 1977 à 1982. Il y succède au cardinal Friedrich Wetter qui se retire à près de 80 ans.

Il est créé cardinal par Benoît XVI lors du consistoire du 20 novembre 2010. Il reçoit alors le titre de cardinal-prêtre de San Corbiniano. Il est alors le plus jeune membre du collège des cardinaux[1],[2] jusqu'au consistoire du .

Il participe au conclave de 2013 qui élit le pape François. Le , le nouveau pape constitue un groupe de neuf prélats issus de tous les continents, chargés de l'épauler dans la réforme de la Curie romaine et la révision de la constitution apostolique Pastor Bonus. Pour l'Europe, c'est le cardinal Marx qui est choisi, ainsi que Marcello Semeraro, évêque d'Albano[3]. Le , il est nommé membre et coordinateur du Conseil pour l'économie[4].

Le , il est nommé président de la Conférence épiscopale allemande[5].

En juin 2021, le cardinal Reinhard Marx a remis sa démission d'archevêque de Munich au pape François en dénonçant les abus sexuels commis par des membres de l'Église.[6],[7]. Le 10 juin, le pape tout en le remerciant par lettre de sa démarche, refuse sa démission et l'encourage à persévérer dans la réforme contre les abus[8].

Devise et armesModifier

Devise épiscopaleModifier

Sa devise épiscopale est tirée de la seconde lettre de saint Paul aux Corinthiens (chapitre 3, verset 17): « Ubi spiritus Domini ibi libertas » (ou en français « Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté »).

Évêque auxiliaire de PaderbornModifier

 
Blason de Mgr Marx évêque de Paderborn

Description du blason :

  1. De gueules à la croix d'or des archevêques de Paderborn
  2. D'or à un double aigle sur une croix noire rappelant Saint Clément Komende à Dortmund[9]
  3. Le blason d'Arolsen où il a reçu sa première charge de vicaire
  4. D'azur à une croix blanche, l'emblème de sa ville natale : Geseke

Évêque de TrêvesModifier

 
Blason de Mgr Marx, évêque de Trêves

Description du blason : D'argent à la croix rouge de gueules (les armoiries du diocèse de Trèves), porté d'Azur, un lion d'or avec des ailes et une tête humaine tenant une bible ouverte, avec les lettres grecques alpha et oméga.

Archevêque de MunichModifier

DistinctionsModifier

Ouvrages de Reinhard MarxModifier

  • Ist Kirche anders? Abhandlungen zur Sozialethik, Paderborn, 1990
  • Ihr seid der Brief Christi. Priestersein im Zeugnis von Therese von Lisieux, Johannes XXIII und Romano Guardini, (écrit avec Peter Schallenberg), Paderborn, 1999
  • Christliche Sozialethik : Konturen - Prinzipien - Handlungsfelder, (écrit avec Helge Wulsdorf), Paderborn, 2002
  • Wir haben Christi Sinn. Heilige als Vorbilder priesterlicher Spiritualität, (écrit avec Peter Schallenberg), Paderborn, 2002
  • Gerechtigkeit ist möglich. Zwischenrufe zur Lage des Sozialstaats, (écrit avec Bernhard Nacke), Freiburg, 2004
  • Gerechtigkeit vor Gottes Angesicht. Worte, die weiterführen, Freiburg, 2006
  • Das Kapital. Eine Streitschrift. Unter Mitarbeit von Arnd Küppers, München, 2008

Notes et référencesModifier

  1. Les nouveaux cardinaux, La Croix, 20 octobre 2010
  2. Benoît XVI crée de nouveaux cardinaux, Frédéric Mounier, La Croix, 20 octobre 2010
  3. Jean Mercier, Le pape François lance la réforme de la Curie, La Vie, 13 avril 2013
  4. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Comunicato della sala stampa della santa sede », sur press.vatican.va, (consulté le )
  5. Radio vatican, « La Cardinal Marx à la tête des évêques allemands », sur radiovaticana.va, (consulté le )
  6. Église catholique: un éminent cardinal démissionne en dénonçant «la catastrophe des abus sexuels». RFI, 4 juin 2021.
  7. « Le cardinal Marx publie sa lettre de démission adressée au Pape - Vatican News », sur www.vaticannews.va, (consulté le )
  8. (en) The associated press, « Pope rejects German cardinal's resignation, urges reform », sur abcnews.go.com, (consulté le )
  9. à l'origine, une branche des chevaliers teutoniques, maintenant institut social de l'archidiocèse ou Mgr Marx était depuis 1989
  10. « À l’Institut catholique de Paris, la leçon doctorale du cardinal Marx » sur la-croix.com, 19 novembre 2019 (consulté le 6 octobre 2020)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :