Ragnhild Haga

fondeuse norvégienne licensiée au Heming IL

Ragnhild Haga
Image illustrative de l’article Ragnhild Haga
Ragnhild Haga en 2018.
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active 2009-
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Nationalité Norvège
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Holter
Partenaire Øyvind Gløersen (d)
Club Åsen IL
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 0 0
Coupe du monde (épreuves) 0 2 4

Ragnhild Haga, née le à Holter, est une fondeuse norvégienne, licenciée au Åsen IL. Lors des Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, elle devient championne olympique sur le dix kilomètres libre puis remporte le titre du relais, avec Ingvild Flugstad Østberg, Astrid Uhrenholdt Jacobsen et Marit Bjørgen.

CarrièreModifier

Débuts internationauxModifier

Ragnhild Haga dispute sa première course de Coupe du monde lors de la saison 2009-2010 à Oslo lors du trente kilomètres classique. Lors de cette saison, elle participe aux championnats du monde junior à Hinterzarten où elle termine neuvième du cinq kilomètres et 17e de la poursuite. Lors de l'édition suivante, à Otepää, elle remporte le titre du cinq kilomètres[1] puis la médaille de bronze du sprint[2], avant de remporter une deuxième médaille sur le relais 4 × 3,3 kilomètres, associée à Martine Ek Hagen, Heidi Weng et Kari Oeyre Slind[3].

La saison suivante, elle obtient son premier podium en coupe du monde en terminant troisième du relais à Nové Město na Moravě avec la deuxième équipe norvégienne. Le même mois, elle dispute les mondiaux des moins de 23 ans à Erzurum où elle termine treizième du dix kilomètres classique puis neuvième du skiathlon. La saison suivante, elle dispute principalement les circuits de la Scandinavian Cup et FIS. Elle participe aux mondiaux des moins de 23 ans à Liberec, terminant cinquième du sprint classique remporté par la Russe Elena Soboleva[4]. Elle s'impose sur le dix kilomètres[5] puis sur le skiathlon[6]. Lors de l'édition 2014 des mondiaux des moins de 23 ans, à Val di Fiemme, elle termine 21e du sprint, quatrième du dix kilomètres classique. Elle remporte finalement la médaille d'argent du skiathlon, battue par Martine Ek Hagen[7].

Révélation en 2015Modifier

Au début de la saison 2014-2015, elle réalise sa meilleure performance dans l'élite en finissant sixième du Nordic Opening. Début , elle se classe troisième du prologue du Tour de ski, derrière Marit Bjørgen et Heidi Weng[8]. Elle obtient ensuite une cinquième place lors d'un quinze kilomètres libre[9]. Elle franchit finalement la ligne d'arrivée finale au sommet de l'Alpe Cermis en quatrième position, derrière Marit Bjørgen, Therese Johaug et Heidi Weng[10]. Elle est sélectionnée pour les championnats du monde 2015 de Falun où elle termine 29e du dix kilomètres libre, la seule épreuve qu'elle dispute. Elle obtient encore unTop 10 en fin de saison, avec une sixième place lors du trente kilomètres libre d'Oslo[11]. Elle finit cinquième du classement général de la coupe du monde.

Lors de la saison suivante, elle s'illustre lors de la première épreuve de la coupe du monde 2015-2016, sur le Nordic Opening à Ruka, où elle termine troisième du sprint remporté par la Norvégienne Maiken Caspersen Falla devant la Suédoise Stina Nilsson[12]. Lors du tour de ski, elle obtient ses meilleurs résultats à Oberstdorf, quatrième d'un dix kilomètres classique, puis de nouveau quatrième lors de la course suivante à Toblach sur un cinq kilomètres libre. Elle termine finalement la compétition à la sixième place. Elle obtient ensuite une huitième place du trente kilomètres d'Oslo, une sixième place d'un dix kilomètres libre à Falun avant de participer au Ski Tour Canada où elle abandonne après deux épreuves.

Lors de la coupe du monde suivante, elle termine dixième du Nordic Opening disputé à Lillehammer, épreuve oùelle obtient une huitième place lors d'un cinq kilomètres libre. Septième à Davos sur un quinze kilomètres libre, elle remporte une victoire en coupe du monde avec le relais norvégien, associée à Marit Bjørgen, Ingvild Flugstad Østberg et Heidi Weng[13]. Elle abandonne lors du tour de ski après le cinq kilomètres libre de Toblach oùelle obtient son meilleur résultat de la compétition avec une 17e place. Lors des mondiaux 2017 de Lahti, elle ne participe qu'à une seule épreuve, le trente kilomètres, disputé en style libre, où elle termine à la quatrième place, derrière trois compatriotes, Marit Bjørgen, Heidi Weng et Astrid Uhrenholdt Jacobsen[14].

2018 : le sacre olympiqueModifier

Elle commence sa saison de coupe du monde par une troisième place du Ruka triple, derrière Charlotte Kalla et Marit Bjørgen, épreuve où elle réalise le meilleur temps de la dernière course, une poursuite[15]. La semaine suivante, elle obtient un nouveau podium à Lillehammer lors du skathlon, course de nouveau remportée par Kalla, Heidi Weng prenant la deuxième place[16]. À Davos, elle termine deuxième du dix kilomètres libre remporté par Østberg[17]. Elle confirme en terminant de nouveau deuxième, lors du dix kilomètres libre de Toblach[18]. Comme de nombreuses concurrentes, elle renonce à disputer le tour de ski, assurant se consacrer à ses objectifs, dont le dix kilomètres des Jeux olympiques[19]. Lors de la dernière course avant ceux-ci, elle obtient une nouveau podium en terminant troisième du dix kilomètres de Seefeld remporté par Jessica Diggins devant Heidi Weng[20].

Lors de ces Jeux olympiques de 2018 à PyeongChang, elle remporte la médaille d'or du dix kilomètres, disputé en style libre, devançant de 20 s 3 la Suédoise Charlotte Kalla[21]. Alignée en troisième position lors du relais, après Ingvild Flugstad Østberg et Astrid Uhrenholdt Jacobsen, elle comble le retard sur la Suède et la l'équipe OAR[N 1], Marit Bjørgen s'imposant sur ce dernier relais face à Stina Nilsson pour remporter le titre, la deuxième médaille d'or pour Haga[22].

 
Haga, ici en tête, lors championnats du monde 2019.

Lors de la saison 2018-2019, elle termine à la neuvième place du Nordic Opening et remporte une victoire avec la Norvège dans le relais de Beitostølen. Lors des championnats du monde de Seefeld, elle ne dispute que le trente kilomètres, terminant à la dixième place.

FamilleModifier

Originaire de Nannestad, elle est la sœur du fondeur Magne Haga et la nièce du fondeur Anders Bakken[23], qui a participé aux Jeux olympiques en 1980. Son partenaire est le fondeur Øyvind Gløersen.

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition Sprint 10 km Poursuite
2 × 7,5 km
30 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
JO 2018
  PyeongChang
      15e 12e  

Légende :

  •   : pas d'épreuve
  • — : Non disputée par la skieuse

Championnats du mondeModifier

Résultats aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 15 km
30 km
Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 5 km
Mondiaux 2015
  Falun
  29e  
Mondiaux 2017
  Lahti
    4e
Mondiaux 2019
  Seefeld
    10e
Mondiaux 2021
  Oberstdorf
  7e  

Légende :

  •   : pas d'épreuve
  • — : Épreuve non disputée par Ragnhild Haga

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 5e en 2015.
  • 6 podiums individuels : 2 deuxièmes places et 4 troisièmes places.
  • 3 podium en relais : 2 victoires et 1 troisième place.

Palmarès à l'issue de la saison 2018-2019

Tour de skiModifier

  • 4e en 2015.
  • 1 podium d'étape.

Autres courses par étapesModifier

  • Nordic Opening : 2 podiums d'étape, dont 1 victoire (poursuite de Ruka en ).
  • Finales : 1 podium d'étape.

Palmarès à l'issue de la saison 2018-2019

Classements détaillésModifier

Saison / Épreuve Général Distance Sprint Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2011 108e 7 73e 7 - -
2013 78e 31 57e 27 - - 29e
2015 5e 750 5e 402 32e 68 4e   6e
2016 13e 774 10e 470 25e 100 6e Abandon 12e
2017 19e 421 15e 287 38e 38 Abandon 12e 12e
2018 9e 808 8e 588 - - 4e 3e
2019 27e 278 16e 192 44e 28 9e

Championnats du monde juniors et moins de 23 ansModifier

Ragnhild Haga participe à deux éditions des championnats du monde junior en 2010 et 2011. Elle remporte deux médailles d'or, sur le cinq kilomètres libre et le relais 2 × 3,3 kilomètres de l'édition 2011 d'Otepää où elle remporte également la médaille de bronze du sprint.

Épreuve / Édition Sprint km Poursuite
2 × 5 km
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2010
Hinterzarten  
    9e 17e
Mondiaux 2011
Otepää  
        9e  

Elle participe à trois éditions des championnats des moins de 23 ans[N 2], d'abord en 2012 à Erzurum, puis en 2013 à Liberec où elle obtient deux médailles d'or, sur le dix kilomètres et sur le skiathlon, et en 2014 à Val di Fiemme où elle obtient une médaille d'argent sur le skiathlon.

Épreuve / Édition Sprint 10 km Skiathlon
2 × 7,5 km
libre classique libre classique
Mondiaux 2012
Erzurum  
13e     9e
Mondiaux 2013
Liberec  
  5e      
Mondiaux 2014
Val di Fiemme  
21e     4e  

Championnats de NorvègeModifier

  • Championne du trente kilomètres libre en 2018.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Après le rapport Schmid, le CIO décide d'exclure le Comité olympique russe des Jeux de 2018, autorisant toutefois certains sportifs à concourir en tant qu'« Athlètes olympiques de Russie (OAR) ».
  2. Les championnats du monde des moins de 23 ans se déroulent dans le cadre des Championnats du monde junior.

RéférencesModifier

  1. Mirko Hominal, « Quadruplé Norvégien à Otepaa », sur ski-nordique.net, .
  2. Mirko Hominal, « Jour de chance pour Lucia Anger », sur ski-nordique.net, .
  3. « relais juniors dames : Les Norvégiennes championnes en relais depuis 2005 », sur dauphinordique.com, .
  4. Mirko Hominal, « Elena Soboleva, graine de star », sur ski-nordique.net, .
  5. Mirko Hominal, « Une nouvelle "S'Haga" Norvégienne », sur ski-nordique.net, .
  6. (en) Audrey Mangan, « Ustiugov and Haga Repeat Titles in Skiathlon at U23 Worlds », sur fasterskier.com, .
  7. Mirko Hominal, « Le doublé pour Martine Ek Hagen », sur ski-nordique.net, .
  8. Jean-Moise Dubourg, « Prologue (F) : Bjoergen devant, quadruplé norvégien », sur sport365.fr, .
  9. Mirko Hominal, « Marit Bjoergen seule au monde », sur ski-nordique.net, .
  10. « TDS – Marit Bjoergen tient enfin son Tour de ski », sur nordicmag.info, 11 janier 2015.
  11. Mirko Hominal, « Comme chez elles ! », sur ski-nordique.net, .
  12. Mirko Hominal, « Falla s'offre le sprint de Ruka », sur ski-nordique.net, .
  13. Mirko Hominal, « La Clusaz : Les Norvégiennes en promenade », sur ski-nordique.net, .
  14. Mirko Hominal, « "Fire dobbelt Norsk" sur le 30km de Lahti », sur ski-nordique.net, .
  15. « Une grande Charlotte Kalla s’offre le Ruka Triple », sur nordicmag.info, .
  16. « Charlotte Kalla remporte le skiathlon de Lillehammer et consolide son avance », sur lequipe.fr, .
  17. Mirko Hominal, « Davos : Oestberg surprend les favorites », sur ski-nordique.net, .
  18. « Charlotte Kalla remporte le 10 km libre à Toblach », sur lequipe.fr, ;
  19. Mirko Hominal, « Haga forfait pour le Tour de Ski », sur ski-nordique.net, .
  20. Mirko Hominal, « Seefeld : Un exploit signé Diggins », sur ski-nordique.net, .
  21. « JO 2018 - Ski de fond : Haga détrône Kalla sur le 10 km », sur francetvinfo.fr, .
  22. Mirko Hominal, « Les fondeuses Norvégiennes en or », sur ski-nordique.net, .
  23. (no) Ragnhild Haga tok gullet: – Ren utklassing!, sur tv2.no, le 15 février 2019

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :