Prise de Gorée (1758)

Prise de Gorée
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue de l'attaque sur Gorée par Dominique Serres
Informations générales
Date Décembre 1758
Lieu île de Gorée
Issue Victoire britannique
Prise de la ville
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de FranceDrapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Commandants
Augustus Keppel

Guerre de Sept Ans

Batailles

Europe

Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Antilles

Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Afrique de l'Ouest
Coordonnées 14° 40′ 01″ nord, 17° 23′ 54″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Afrique
(Voir situation sur carte : Afrique)
Prise de Gorée
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
(Voir situation sur carte : Sénégal)
Prise de Gorée

La prise de Gorée a lieu en lorsqu'une expédition navale britannique commandée par Augustus Keppel prend possession de l'île de Gorée — alors sous souveraineté française située au large des côtes du Sénégal dans le cadre de la guerre de Sept Ans[1].

Gorée et ses fortifications

Une première tentative avec un effectif de 14 navires échoue en avril, mais à la suite de l'attaque du l'île capitule au premier jour du combat car la garnison se trouve affaiblie du fait d'une mutinerie qui s'était soldée par la fusillade de treize meneurs[2].

L'île est occupée par les Britanniques jusqu'en 1763 date à laquelle elle est restituée à la France dans le cadre du Traité de Paris. Bien que le traité stipulât : « S.M. Britannique restituera à la France l'île de Gorée dans l'état où elle était quand elle a été conquise », elle fut remise le au capitaine Larcher de Grandjean dans un état de ruine totale. Le gouverneur anglais n'ayant entrepris aucune reconstruction des fortifications entièrement détruites lors de la prise, ni du village réduit en cendre en 1761 et dont il ne restait que trois maisons[3].

RéférencesModifier

BibliographieModifier

Liens internesModifier