Bataille de Warburg

bataille de la guerre de Sept Ans
Bataille de Warburg
Description de l'image Schlacht von Warburg.jpg.
Informations générales
Date
Lieu Warburg
(Allemagne actuelle)
Issue Défaite française
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de FranceDrapeau de l'Électorat de Hanovre Électorat de Brunswick-Lunebourg
Blason du Landgraviat de Hesse-Cassel Landgraviat de Hesse-Cassel
Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Commandants
Louis de Félix d'OllièresFerdinand de Brunswick-Lunebourg
Forces en présence
130 000 hommes disponibles
20 000 hommes engagés
62 000 hommes disponibles
16 000 hommes engagés
Pertes
4 203 morts ou blessés
8 canons perdus
1 200 morts ou blessés

Guerre de Sept Ans

Batailles

Europe

Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Antilles

Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Afrique de l'Ouest
Coordonnées 51° 29′ 50″ nord, 9° 07′ 44″ est
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
(Voir situation sur carte : Allemagne)
Bataille de Warburg

La bataille de Warburg est un épisode de la guerre de Sept Ans qui eut lieu le entre l'armée française de Louis de Félix d'Ollières et les armées coalisée de Brunswick, de Hesse-Cassel de Hanovre et du Royaume de Grande-Bretagne, commandées par le prince Ferdinand de Brunswick. La bataille s'est soldée par une défaite française.

DéroulementModifier

Les forces en présence sont équilibrées, mais le chevalier du Muy commet une lourde faute de lecture du terrain en n'occupant pas un point haut à la gauche de son dispositif qui s'avèrera être un élément clef de la bataille.

L'artillerie des coalisées, mieux positionnée, ainsi que les manœuvres hardies du prince héritier Charles-Guillaume-Ferdinand leur permettent de prendre l'avantage. Contraint à la retraite, du Muy ne parvient pas à utiliser sa cavalerie judicieusement. Ainsi les français subissent-ils de lourdes pertes lors du passage de la rivière qui est franchie à gué.

BilanModifier

Les pertes françaises s'élèvent à 4203, en incluant blessés, tués, prisonniers et noyés, ainsi que 8 canons[1]. Les coalisés perdent quant à eux près de 1200 hommes.

La défaite est sévère pour les armées de Louis XV, toutefois les coalisés ne se lancent pas à la poursuite des Français, qui avaient déjà fait passer leurs équipages en arrière de la rivière Diemel et parvinrent à se réorganiser derrière cette ligne.

ConséquencesModifier

Les pertes sont lourdes (1/4 ou 1/5 de l'effectif du corps de Du Muy) et affaiblissent quelque peu le potentiel de combat des armées françaises, tout en redonnant encore un peu de moral après la défaite de Corbach, mais elle ne permet pas d'inverser le cours de la campagne.

Bien au contraire, le jour même de la bataille, la ville de Cassel est prise par les Français, ce qui constitue une perte que les bénéfices de cette victoire ne permettent pas de compenser. La ville de Münden est prise également dans les jours qui suivent.

FictionModifier

La bataille de Warburg est évoquée dans un épisode du roman Mémoires de Barry Lyndon de William Makepeace Thackeray (1844) et dans une scène du film homonyme de Stanley Kubrick, Barry Lyndon (1975).

Notes et référencesModifier

  1. Waddington Richard, La Guerre de Sept Ans - Tome IV, Paris, Fimin-Didot et Cie, 1899 à 1914, 632 p., p. 225 et 226