Grande-Bretagne (royaume)

État historique (1701-1801)
(Redirigé depuis Royaume de Grande-Bretagne)
Royaume-Uni de
Grande-Bretagne
(en) United Kingdom of
Great Britain

 – 
(93 ans et 8 mois)

Drapeau
Drapeau
Blason
Armoiries royales
Devise
Hymne God Save the King/Queen (1780 – 1801, habituellement)
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation de la Grande-Bretagne en Europe.
Informations générales
Statut Monarchie constitutionnelle parlementaire
Capitale Londres
Langue(s) Anglais (officielle de facto), cornique, scots, gaélique écossais, norne, gallois
Monnaie Livre sterling
Démographie
Population (1801) 10 942 646
Gentilé Britannique
Superficie
Superficie (1801) 230 977 km2
Roi
17071714 Anne[Note 1]
17141727 George Ier
17271760 George II
17601801 George III[Note 2]

Entités précédentes :

La Grande-Bretagne (en anglais : Great Britain), officiellement appelé le Royaume-Uni de Grande-Bretagne (United Kingdom of Great Britain), est un ancien État souverain situé sur l'île de Grande-Bretagne, en Europe du Nord, qui a existé du au [1].

Le royaume est fondé par l'union en un seul État du royaume d'Écosse et du royaume d'Angleterre (qui comprenait le pays de Galles), par le traité d'Union de 1706 suivi par les actes d'Union. Les deux royaumes étaient déjà gouvernés par le même roi depuis l'Union des Couronnes en 1603. Le royaume englobe la Grande-Bretagne et ses îles périphériques, mais pas le royaume d'Irlande, qui est restée un domaine séparé relevant de la Couronne britannique nouvellement créée.

Le , les royaumes de Grande-Bretagne et d'Irlande sont unis pour former le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande.

NomModifier

La première occurrence de l'association des mots « Grande » et « Bretagne » pour désigner les îles britanniques se trouve en grec ancien, notamment utilisée par Ptolémée pour faire la distinction entre la Grande-Bretagne (grec ancien : Μεγάλη Βρεττανία) et l'Irlande (grec ancien : Μικρά Βρεττανία)[2].

L'utilisation actuelle du mot Great avant Britain provient du français, qui utilise le même mot « Bretagne » pour désigner à la fois l'île de Grande-Bretagne et la Bretagne. Le français fait donc la distinction entre les deux en appelant l'île « la Grande Bretagne », une distinction qui a été transférée en anglais[3].

Le traité d'Union et les actes d'Union qui s'ensuivent déclarent que les royaumes d'Angleterre et d'Écosse seront « unis en un royaume du nom de Grande-Bretagne » (United into One Kingdom by the Name of Great Britain). Les actes d'Union utilisent le nom « Royaume-Uni de Grande-Bretagne » (United Kingdom of Great Britain)[4]. Le nom du royaume devient officiellement « Grande-Bretagne » (Great Britain) plutôt que « Angleterre » ou « Écosse ». Le nom de l'île a été utilisé dans les nouvelles institutions officielles comme le Parlement de Grande-Bretagne (Parliament of Great Britain),[5],[6],[7],[8].

Le Parlement de Grande-Bretagne désignait l'État dans la législation par son nom officiel : le Royaume-Uni de Grande-Bretagne (United Kingdom of Great Britain). La législation du parlement utilisait la forme abrégée « Royaume-Uni », tout comme le Parlement d'Écosse et le Parlement d'Angleterre dans les actes d'Union en 1707[9],[10],[11]. Lorsque les parlements d'Angleterre et d'Écosse se sont abolis et ont formé le Parlement de Grande-Bretagne, ils sont convenus de former un nouvel État : le Royaume-Uni de Grande-Bretagne[12]. Les actes d'Union entrèrent en vigueur début mai 1707. Le nouveau législature fut convoqué à Westminster pour la première fois en octobre de la même année[13].

Le terme descriptif United Kingdom était même utilisé de manière formelle et informelle au XVIIIe siècle, soit pendant l'existence du royaume,[14],[15]. On retrouve les dénominations « Royaume-Uni de Grande-Bretagne » et « Royaume-Uni » sur plusieurs publications et documents législatifs,[16],[13],[17],[18],[19],[20].

« Grande-Bretagne » et « royaume de Grande-Bretagne » se disent respectivement dans les langues parlées dans le royaume :

  • Great Britain et Kingdom of Great Britain en anglais ;
  • Breten Veur et Rywvaneth Breten Veur en cornique ;
  • Great Breetain et Kinrick o Great Breetain en scots ;
  • Breatainn Mhòr et Rìoghachd na Breatainne Mòire en gaélique écossais ;
  • Prydain Fawr et Teyrnas Prydain Fawr en gallois.

FormationModifier

ContexteModifier

Union des CouronnesModifier

Vers un État uniqueModifier

TerritoireModifier

Relations avec l'IrlandeModifier

Empire colonialModifier

InstitutionsModifier

RoiModifier

ParlementModifier

PairieModifier

Relations internationalesModifier

Union avec l'IrlandeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Reine d'Angleterre et d'Écosse de 1702 à 1707.
  2. Roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande de 1801 à sa mort en 1820.

RéférencesModifier

  1. (en) Alexander Murdoch, « England, Scotland, and the Acts of Union (1707) », sur Oxford Dictionary of National Biography (DOI 10.1093/ref:odnb/9780198614128.001.0001/odnb-9780198614128-e-96282, consulté le ) : « On 1 May 1707 England and Scotland (since 1603 a union of crowns) became the 'United Kingdom of Great Britain'. The new united kingdom was to be represented by a 'union' flag and governed by a British parliament at Westminster and a shared head of state (with the contentious issue of monarchical succession now settled in favour of the protestant house of Hanover). »
  2. (en-GB) Richard Bradley, « The Offshore Islands », dans The Prehistory of Britain and Ireland, Cambridge University Press, coll. « Cambridge World Archaeology », , 2e éd. (1re éd. 2007) (ISBN 978-1-108-41992-5, lire en ligne), p. 1–29.
  3. François-Gille-Pierre Manet, Histoire de la petite Bretagne ou Bretagne armorique (1934), p. 74.
  4. Sources :
    (en) « The Treaty (act) of the Union of Parliament 1706 », Scots History Online (consulté le ) : « That the Succession to the Monarchy of the United Kingdom of Great Britain and of the Dominions thereunto belonging after Her Most Sacred Majesty, and in default of Issue of Her Majesty be, remain and continue to the Most Excellent Princess Sophia Electoress and Dutchess Dowager of Hanover, and the Heirs of Her body, being Protestants, [...] That the United Kingdom of Great Britain be Represented by one and the same Parliament, to be stiled the Parliament of Great Britain. »
    (en) « Union with England Act 1707 », sur Legislation.gov.uk, The National Archives (consulté le )
    (en) « Union with Scotland Act 1706 », sur Legislation.gov.uk, The National Archives (consulté le )
  5. « After the political union of England and Scotland in 1707, the nation's official name became 'Great Britain' », dans The American Pageant, Volume 1, Cengage Learning (2012).
  6. « From 1707 until 1801 Great Britain was the official designation of the kingdoms of England and Scotland », dans (en) Harold Melvin Stanford, The Standard Reference Work: For the Home, School and Library, Volume 3 (1921).
  7. « In 1707, on the union with Scotland, 'Great Britain' became the official name of the British Kingdom, and so continued until the union with Ireland in 1801 » dans (en) United States Congressional serial set, Issue 10; Issue 3265 (1895).
  8. (en) Jørgen Sevaldsen et Jens Rahbek Rasmussen, The State of the Union: Scotland, 1707-2007, Museum Tusculanum Press, (ISBN 978-87-635-0702-8, lire en ligne) :

    « Article one stated that the two kingdoms of Scotland and England were to be united into one kingdom called Great Britain. [...] Article two provided for the Hanoverian succession [...], and article three stated that the united kingdom of Great Britain was to be represented by a single parliament, the parliament of Great Britain. »

  9. (en) « Heritable Jurisdictions (Scotland) Act 1746 », sur legislation.gov.uk,  : « An Act for taking away and abolishing the Heretable Jurisdictions in Scotland; and for making Satisfaction to the Proprietors thereof; and for restoring such Jurisdictions to the Crown; and for making more effectual Provision for the Administration of Justice throughout that Part of the United Kingdom, by the King’s Courts and Judges there; [...] and for rendering the Union of the Two Kingdoms more complete. »
  10. (en) « Bank Notes (Scotland) Act 1765 », sur legislation.gov.uk,  : « WHEREAS a practice has prevailed in Scotland, of issuing notes, commonly called bank notes, for sums of money payable to the bearer on demand, or, in the option of the issuer or granter, payable at the end of six months, with a sum equal to the legal interest, from the demand to that time: And whereas notes, with such option as aforesaid have been and are circulated in that part of the United Kingdom to a great extent, and do pass, from hand to hand, as specie, whereby great inconveniences have arisen ».
  11. (en) « Scottish Episcopalians Act 1711 », sur legislation.gov.uk,  : « And whereas since the Establishment of the Presbyterian Government in Scotland some Laws have been made by the Parliament in Scotland against the Episcopal Clergy of that Part of the United Kingdom and particularly an Act passed in the Parliament held in the Year One thousand six hundred ninety five ».
  12. (en-GB) Alexander Murdoch, « The Creation of the United Kingdom of Great Britain in 1707 », sur The Historical Association, (consulté le ) : « Why did both the parliaments of Scotland and England vote themselves out of existence in 1707 in order to create a new 'United Kingdom of Great Britain'? »
  13. a et b (en-GB) « Act of Union 1707 », sur UK Parliament (consulté le ) : « The Acts of Union, passed by the English and Scottish Parliaments in 1707, led to the creation of the United Kingdom of Great Britain on 1 May of that year. The UK Parliament met for the first time in October 1707. »
  14. (en-GB) Bamber Gascoigne, « History of Great Britain (from 1707) », History World (consulté le )
  15. Burns 2009, p. xxi.
  16. (en-GB) Allan I. Macinnes, « British History in depth: Acts of Union: The creation of the United Kingdom », sur BBC History, (consulté le ) : « The most important consideration in the making of the United Kingdom in 1707 was the standpoint of England. » ... « Queen Anne played a proactive role in the making of the United Kingdom, not least because she was outraged by the endeavours of the Scottish estates to impose limitations on the prerogative powers of her eventual successor. »
  17. (en-GB) « England - Profile », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. (en-GB) Hannah Furness, « Scottish referendum: 50 fascinating facts you should know about Scotland », sur The Telegraph, (consulté le ) : « Scotland has been part of the United Kingdom for more than three hundred years »
  19. (en-GB) « Citizenship | Rise of Parliament | Uniting the Kingdom », sur National Archives (consulté le ) : « ... in 1707 Acts of Union were passed by the Parliaments of England and Scotland, forming the United Kingdom of Great Britain. »
  20. (en-GB) « What is the Union of the Parliament? », sur LTSCOTLAND.ORG.UK (consulté le ) : « ... it was not until 1707 that an official Treaty was drawn up to merge the two countries into a single state – a state which has since been known as the United Kingdom of Great Britain. »

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier