Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Lutterberg.
Bataille de Lutzelberg (1758)

Informations générales
Date
Lieu Lutterberg
(actuellement Staufenberg en Allemagne)
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau du royaume de France Royaume de France
Drapeau de l'Électorat de Saxe Électorat de Saxe
Drapeau de l'Électorat de Hanovre Électorat de Hanovre
Drapeau de Hesse-Cassel Hesse-Cassel
Commandants
Charles de Rohan
François de Chevert
Victor-François de Broglie
Général Ludwig von Oberg
Johann Casimir von Isenburg-Birstein (de).
Forces en présence
42 000 hommes14 000 hommes
Pertes
600 morts ou blessés3 000 à 4 000 morts ou blessés
800 prisonniers

Guerre de Sept Ans

Batailles

Europe

Amérique du Nord
Guerre de la Conquête (1754-1763)

Antilles

Asie
Troisième guerre carnatique (1757-1763)

Afrique de l'Ouest
Coordonnées 51° 21′ 00″ nord, 9° 35′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Bataille de Lutzelberg (1758)

La bataille de Lutzelberg ou de Lutterberg (en allemande) est un épisode de la guerre de Sept Ans qui eut lieu le 10 octobre 1758, quand les armées française et saxonne battent les armées de Hesse-Cassel et de Hanovre.

Sommaire

ContexteModifier

En 1758, Charles de Rohan, prince de Soubise, reçoit le commandement d'une armée avec laquelle il espère effacer l'affront de la bataille de Rossbach. Le 23 juillet, il remporte la bataille de Sondershausen contre les Hessois, les Hanovriens et les Anglais. Il entreprend ensuite la conquête de la Hesse.

DéroulementModifier

Soubise attaque d'abord au centre mais il est refoulé. Il lance donc une offensive sur le flanc et, après un furieux corps à corps, parvient à refouler ses ennemis.

ConséquencesModifier

La saison étant déjà bien avancée, Charles de Rohan ne peut exploiter davantage la victoire et prend ses quartiers d'hiver à Francfort-sur-le-Main.

Bien que le mérite de la victoire revienne plus particulièrement à François de Chevert, 9 jours après la bataille, le prince de Soubise reçoit son bâton de maréchal. François de Chevert est récompensé par le roi de Pologne qui lui décerne l’ordre de l'Aigle blanc.

Notes et référencesModifier

Sources et bibliographieModifier