Portail:Lanaudière/Municipalité

La rue Notre-Dame, au centre-ville, dans le temps des Fêtes

Joliette est une ville du Québec située dans la municipalité régionale de comté de Joliette et de la région administrative de Lanaudière. Elle est le chef-lieu de ces deux dernières.

L'histoire de la construction de Joliette remonte au temps de Barthélemy Joliette, époux de Marie-Charlotte De Lanaudière, qui devient en 1823 développeur de la seigneurie de Lavaltrie, anciennement tenue par les seigneurs de Lanaudière. Il fera construire des moulins à scie et à cardes sur les bords de la rivière L'Assomption. Il fera aussi construire un imposant manoir en pierre et d'autres moulins sur le site actuel de l'école Les Mélèzes.

MunicipalitésModifier

1 Charlemagne est une ville située dans la MRC de L'Assomption. Sa devise est : « Mon nom est ma couronne ».

Charlemagne doit son origine à l'établissement du moulin à papier McLean vers 1870 par la compagnie L'Assomption Lumber.

Comme premier service public, l'année 1889 vit apparaître le téléphone à Charlemagne. Un seul abonné, bien sûr : la compagne du moulin, mais c'était un début; d'autre viendront s'ajouter, dont un bureau de poste à partir de 1892.

La municipalité fut constituée en 1906 alors que la paroisse de Charlemagne se détacha des territoires de Lachenaie et de Saint-Paul-L'Ermite, aujourd'hui Le Gardeur. On dénomma d'abord la municipalité Laurier puis Charlemagne en 1907 en l'honneur de Romuald-Charlemagne Laurier (1852-1906), lequel fut député fédéral de la circonscription de L'Assomption et le demi-frère de Sir Wilfrid Laurier, premier ministre du Canada à l'époque.

Le statut de ville remonte à 1969.

Le recensement de 2011 y dénombre 5 853 habitants.

Céline Dion y est né.

2

Saint-Esprit est une municipalité située dans la MRC de Montcalm. Elle compte quelque 2 000 Spiritois(se).

La municipalité est située au carrefour de l'autoroute 25 et des routes 125 et 158, à environ 45 km de Montréal.

Municipalité agricole, elle possède une superficie cultivable de 4 796 ha et une agriculture mixte comprenant la production porcine, laitière, céréalière, la culture maraîchère et l'acériculture. Elle est d'ailleurs considérée comme la capitale des érablières dans la région de Lanaudière.

3

Saint-Lin–Laurentides est une municipalité québécoise située dans la MRC de Montcalm, dans la région. Le recensement de 2011 y dénombre 17 463 habitants.

La ville a été créée en mars 2000. Elle est née de la fusion de la municipalité de Saint-Lin (1836) et de Ville des Laurentides (1883). La ville est nommée en l'honneur de Saint Lin, qui fut le deuxième pape.

Sir Wilfrid Laurier, le premier francophone à occuper le poste de premier ministre du Canada, y est né. Il est d'ailleurs possible de visiter le Lieu historique national du Canada de Sir-Wilfrid-Laurier.

4

Saint-Jean-de-Matha est une municipalité située dans la MRC de la Matawinie. Elle est nommée en l'honneur de Jean de Matha, fondateur des trinitaires

Le recensement de 2011 y dénombre 4 335 habitants, soit 4,4 % de plus que celui de 2006.

C'est le lieu où, Louis Cyr, l'homme le plus fort au monde du XIXe et du début du XXe siècle, s'en ira vivre, de 1906, jusqu'à sa mort en 1912.

Construite entre 2007 et 2009, l'Abbaye Val Notre-Dame (pères trappistes, anciennement installés à Oka) est située est située au pied de la Montagne-Coupée.

5

Mascouche est une ville située dans la MRC Les Moulins. Le recensement de 2006 y dénombre 33 764 Mascouchois. En 2006, Mascouche était la 30e ville en importance au Québec par sa population.

Située à quelques kilomètres à peine au nord-est de Montréal, la ville de Mascouche est traversée par la rivière du même nom. Elle est voisine des villes de Repentigny, Terrebonne, L'Épiphanie et Saint-Roch-de-l'Achigan.

Avec l'autoroute 640 au sud et l'autoroute 25 qui la traverse en plein centre, Mascouche bénéficie beaucoup de l'intersection de ces deux artères majeures. Les commerces sont principalement concentrés sur la Montée Masson et sur une partie de la Sainte-Marie.

6

Crabtree est une municipalité du Québec située dans la MRC de Joliette. Le recensement de 2006 y dénombre 3 441 habitants.

Crabtree est traversée par la route 158. La rivière Ouareau, dans laquelle se jette la rivière Rouge, est utilisée pour faire fonctionner un moulin à papier.

La municipalité doit son nom à Edwin Crabtree qui y a ouvert en 1905 un moulin à scie et à pulpe. Le moulin porte aujourd'hui le nom « Les Papiers Scott Ltée ». Il génère plus de 600 emplois.

On trouve aussi à Crabtree des fermes de production laitière.

Dans le parc du Trou de la fée, on peut explorer une grotte souterraine de plusieurs kilomètres.

7

Lavaltrie est la ville la plus populeuse de la MRC D'Autray. Le recensement de 2006 y dénombre 12 120 habitants.

Lavaltrie se situe sur les bords du fleuve Saint-Laurent, à l'est de Saint-Sulpice et à 20 km au sud de Joliette.

La route 138 traverse la ville, la route 131 la relie à Joliette. L'autoroute 40, parallèle au fleuve, la relie à Montréal et Québec.

En 1672, Jean Talon a concédé la seigneurie à Séraphin Margane de Lavaltrie (1644-1699). Le premier maire de Lavaltrie, après l'abolition du régime seigneurial est Jean-Baptiste Hétu.

En 1927, la ville se divise en deux territoires distincts (paroisse et village). Le 16 mai 2001, la Paroisse et le Village ont fusionné pour former la Ville de Lavaltrie.

8

Rawdon est une ville située dans la MRC de Matawinie, aux abords de la rivière Ouareau. Le recensement de 2006 y dénombre 10 058 habitants.

Fondé le , Rawdon est d'abord un canton (township). Constituée à l'origine d'une population majoritairement irlandaise, elle vit sa population francophone croître. Auparavant, des Algonquins occupaient le territoire.

Après la Première Guerre mondiale, des gens d'un peu partout vinrent s'installer à Rawdon ; l'on vit notamment des familles russes, hongroises, polonaises, ukrainiennes, tchécoslovaques puis allemandes.

9 Mascouche est une ville située dans la MRC Les Moulins. Le recensement de 2006 y dénombre 33 764 Mascouchois. En 2006, Mascouche était la 30e ville en importance au Québec par sa population.

Située à quelques kilomètres à peine au nord-est de Montréal, la ville de Mascouche est traversée par la rivière du même nom. Elle est voisine des villes de Repentigny, Terrebonne, L'Épiphanie et Saint-Roch-de-l'Achigan.

Avec l'autoroute 640 au sud et l'autoroute 25 qui la traverse en plein centre, Mascouche bénéficie beaucoup de l'intersection de ces deux artères majeures. Les commerces sont principalement concentrés sur la Montée Masson et sur une partie de la Sainte-Marie.

On retrouve à Mascouche l'aéroport non-contrôlé (sans tour de contrôle) le plus achalandé de l'Est du Canada, avec plus de 60 000 mouvements d'avions par an.

10

Saint-Michel-des-Saints est une municipalité située dans la MRC de la Matawinie. Le recensement de 2006 y dénombre 2 713 Saint-Michelois.

Le village de Saint-Michel-des-Saints a été fondé par le curé Léandre Brassard en 1863. Il avait fait une première excursion, parti le 2 septembre 1862, avec son frère, Louis-Moïse et le curé Provost. Étaient aussi présents Louis Vézina, Louis Pigeon et Jean-Baptiste Lepage. Ils remontèrent la rivière L'Assomption jusqu'à sa source, puis se lancèrent sur la rivière Matawin pour se rendre jusqu'au lac des Pins, à un lieu nommé la ferme Guilmour. On décide cependant de revenir camper à la chute Roberval, à 4 minutes seulement du lac des Pins. C'est là que le curé Brassard allait fonder son village.

Pour ce qui est de l'évolution démographique, le village qui comptait 136 habitants en 1866 en comptera 848 en 1904, 1902 en 1950. Aujourd'hui, la population dépasse les 2500 personnes.

Ce n'est que récemment que l'industrie touristique se développe sérieusement par la construction de plusieurs auberges et sites d'hébergement pour les visiteurs, motoneigistes et autres amateurs de plein air.

11

Saint-Charles-Borromée est une municipalité située dans la MRC de Joliette. Elle est nommée en l'honneur de l'évêque Charles Borromée. Le recensement de 2006 y dénombre 12 030 habitants, soit 12,8% de plus qu'en 2001.

En 1832, Barthélemy Joliette fit bâtir une scierie et un moulin à farine sur le bord de la rivière L'Assomption. Un peu plus tard, il fut suivi par des pionniers venus de Saint-Ambroise-de-Kildare et de Sainte-Mélanie qui ont commencé à défricher l'endroit. Ce fut donc en 1840 que l'on vit la fondation de la paroisse de Saint-Charles-Borromée. L'érection canonique se fit en 1843.

Deux ans plus tard, c'est la création de Saint-Charles-Borromée-du-Village-D'Industrie, paroisse à l'origine de Joliette qui décida de se séparer du reste de la ville en 1864 et qui, au départ, se nommait : L'Industrie. Après avoir cessé d'exister en 1847 pour faire partie du territoire du comté de Berthier, la municipalité de paroisse de Saint-Charles-Borromée fut créée en 1855. En 1864, lorsque Joliette fut érigée, Saint-Charles-Borromée fut amputée d'une grande partie de son territoire et par le fait même, de la partie la plus urbaine de la ville. Malgré tout, le territoire de Saint-Charles-Borromée couvrait tout-de-même une très grande zone.

12

Repentigny est une ville située dans la MRC de L'Assomption. Sise à l'embouchure de la rivière L'Assomption sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, elle est la 12e ville en importance au Québec selon sa population.

D'importants carrefours routiers (40 et 640, 40 et 20, 640 et 25, 15, 13) en lien avec les grands centres comme Montréal ou Québec assurent à Repentigny une situation géographique privilégiée.

Repentigny se trouve à l'extrémité est de l'Île de Montréal, à laquelle elle est reliée par les ponts Le Gardeur et Charles-De Gaulle.

La nouvelle ville de Repentigny a été créée le 1er juin 2002. Elle est issue du regroupement des villes de Le Gardeur et de Repentigny. Fondée en 1670 par Jean-Baptiste Le Gardeur, Repentigny est l'une des plus vieilles villes de la grande région montréalaise.

13

L'Assomption est le chef-lieu de la MRC de L'Assomption. Le recensement de 2006 y dénombre 16 738 habitants.

Son nom, qui fait référence à l'Assomption de Marie, lui vient de la rivière L'Assomption en bordure de laquelle elle se trouve. La partie centrale de la ville se trouve sur une presqu'île tracée par les méandres de la rivière.

La ville est traversée par l'autoroute 40 et par les routes 339, 341, 343 et 344. Elle est également desservie par les trains du Canadien National ainsi que par le Chemin de Fer Québec-Gatineau.

La ville, surnommée le « Portage » au XVIIe siècle, accueille ses premiers défricheurs en 1717, encouragés par les seigneurs du lieu : les Ecclésiastiques du séminaire de Saint-Sulpice de Montréal. C'est en 1724 que Pierre Lesueur, premier curé, fonde la paroisse de Saint-Pierre-du-Portage qui deviendra plus tard L'Assomption.

14

Berthierville est située dans la MRC D'Autray. Le recensement de 2006 y dénombre 4 007 habitants.

Elle est la ville d'origine du pilote de Formule 1 Gilles Villeneuve et son fils, Jacques Villeneuve. Berthierville possède d'ailleurs un musée, un aréna, une statue de bronze et une avenue principale à son nom. Joannie Rochette a pris ses cours de patinage artistique à l'aréna de Berthierville.

Berthierville accueille chaque année la Foire rurale de Berthierville et le Festival Tout pour la musique se déroulant au mois d'août.

Berthierville est aussi un arrêt majeur sur l'autoroute 40 entre Montréal et Québec. À ce titre, on peut la considérer comme étant une ville touristique, compte tenu de l'importance des revenus tirés du tourisme de passage et sa descente de bateau très populaire qui donne accès au fleuve Saint-Laurent, aux îles de Berthier et au lac Saint-Pierre.

15

Saint-Donat, située dans la MRC de la Matawinie dans les Laurentides, est à environ 140 km au nord-ouest de Montréal. Le recensement de 2006 y dénombre 4 300 habitants.

Le territoire de Saint-Donat est très vaste et possède de nombreux lacs, dont le lac Archambault et le lac Ouareau. On retrouve dans le village de nombreux restaurants et tout autour de nombreux hôtels, auberges ou gîtes du passant. On y retrouve aussi une mine de silice.

Les activités de plein-air sont nombreuses à Saint-Donat. L'hiver, les sentiers de motoneige, de ski de fond et de raquette, en partance du centre du village, vont dans toutes les directions. Le village possède aussi son centre sportif (avec aréna) pour y pratiquer le patin ou jouer au hockey. En été, les lacs sont tous très occupés et ce par de nombreux sportifs pratiquant la natation, la voile, la planche à voile ou d'autres loisirs reliés à l'eau.

16

Saint-Roch-de-l'Achigan est une municipalité du Québec située dans la MRC de Montcalm dans Lanaudière. Au début des Basses-Laurentides, elle se trouve à 40 kilomètres au nord de Montréal via l’autoroute 25.

Saint-Roch-de-l'Achigan est une petite paroisse de Lanaudière dont 80 % de son territoire de près de 79 km carrés est consacré à l'agriculture. La population était de 4 450 personnes en 2006. Le 14 octobre 2006, Saint-Roch-de-l'Achigan changea son statut de municipalité de paroisse pour celui de municipalité.

17

Terrebonne est une ville du Québec de la banlieue nord de Montréal située dans la MRC Les Moulins dans Lanaudière. Entre 1986 et 2006, sa population s'est accrue de 24 864 à 94 703 habitants (Notamment grâce à la fusion avec les villes de Lachenaie et de La Plaine le 22 août 2001). Son nom vient de la seigneurie de Terrebonne, ainsi baptisée en raison de la fertilité de ses terres.

C'est en 1673 que la seigneurie de Terrebonne fut concédée pour la première fois à un notable français, André Daulier-Deslandes, secrétaire général de la Compagnie des Indes Occidentales. Il ne vint jamais habiter ses terres. En 1720, c'est l'abbé Louis Lepage de Sainte-Claire qui en devient le seigneur.

18

Joliette est une ville du Québec située dans la municipalité régionale de comté de Joliette et de la région administrative de Lanaudière. Elle est le chef-lieu de ces deux dernières.

L'histoire de la construction de Joliette remonte au temps de Barthélemy Joliette, époux de Marie-Charlotte De Lanaudière, qui devient en 1823 développeur de la seigneurie de Lavaltrie, anciennement tenue par les seigneurs de Lanaudière. Il fera construire des moulins à scie et à cardes sur les bords de la rivière L'Assomption. Il fera aussi construire un imposant manoir en pierre et d'autres moulins sur le site actuel de l'école Les Mélèzes.

19 Portail:Lanaudière/Municipalité/19
20 Portail:Lanaudière/Municipalité/20
21 Portail:Lanaudière/Municipalité/21
22 Portail:Lanaudière/Municipalité/22
23 Portail:Lanaudière/Municipalité/23
24 Portail:Lanaudière/Municipalité/24
25 Portail:Lanaudière/Municipalité/25
26 Portail:Lanaudière/Municipalité/26
27 Portail:Lanaudière/Municipalité/27
28 Portail:Lanaudière/Municipalité/28
29 Portail:Lanaudière/Municipalité/29
30 Portail:Lanaudière/Municipalité/30