Penny Mordaunt

femme politique britannique

Penny Mordaunt
Illustration.
Portrait officiel de Penny Mordaunt en 2019.
Fonctions
Ministre d'État au Commerce
En fonction depuis le
(11 mois et 3 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Greg Hands
Paymaster General

(1 an, 7 mois et 3 jours)
Premier ministre Boris Johnson
Gouvernement Johnson II
Prédécesseur Oliver Dowden
Successeur Michael Ellis
Secrétaire d'État à la Défense

(2 mois et 23 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Gavin Williamson
Successeur Ben Wallace
Ministre des Femmes et des Égalités

(1 an, 2 mois et 24 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Amber Rudd
Secrétaire d'État au Développement international

(1 an, 5 mois et 22 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Priti Patel
Successeur Rory Stewart
Ministre d'État aux Personnes handicapées

(1 an, 3 mois et 26 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May I et II
Prédécesseur Justin Tomlinson
Successeur Sarah Newton
Ministre d'État aux Forces Armées

(1 an, 2 mois et 3 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron II
Prédécesseur Mark François
Successeur Mike Penning
Députée britannique
En fonction depuis le
(12 ans, 3 mois et 12 jours)
Élection 6 mai 2010
Réélection 7 mai 2015
8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription Portsmouth North
Législature 55e, 56e, 57e et 58e
Prédécesseur Sarah McCarthy-Fry
Biographie
Nom de naissance Penelope Mary Mordaunt
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Torquay, Devon
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Père John Mordaunt
Mère Jennifer Snowden
Diplômée de Université de Reading
Religion anglicanisme

Penelope Marie Mordaunt, dite Penny Mordaunt, née le à Torquay dans le Devon, est une femme politique britannique.

Membre du Parti conservateur, elle est députée de la circonscription de Portsmouth North depuis 2010. Elle est ministre depuis 2015 dans les différents gouvernements conservateurs successifs, occupant différents postes, dont deux fois celui de ministre de la Défense.

Après l'annonce de la démission de Boris Johnson en 2022, elle se porte candidate à la direction du Parti conservateur. Donnée favorite des adhérents, elle finit troisième au cinquième tour du vote des députés.

Famille, jeunesse et étudesModifier

D'ascendance noble, fille de John Mordaunt (un ancien militaire parachutiste), elle doit son prénom au HMS Penelope, un croiseur de la Royal Navy de la Seconde Guerre mondiale. Ses deux frères, James son jumeau et Edward son cadet, et elle-même, descendent de Philip Snowden, le premier travailliste chancelier de l'Échiquier ; elle est aussi par sa grand-mère cousine de Dame Angela Lansbury[1]. Parmi ses ancêtres figurent également les baronnets Mordaunt et les comtes de Peterborough.

Elle étudie à l'école catholique d'Oaklands de Waterlooville (Hampshire), puis à l'école de théâtre de Victoryland[2], avant de poursuivre ses études en philosophie à l'université de Reading (y obtenant un B.A.)[3].

Sa mère est morte d'un cancer du sein alors qu'elle-même n'avait que 15 ans. Son frère jumeau ayant quitté l'école, Penny doit alors s'occuper de son jeune frère Edward. L'année suivante, son père est aussi atteint d'un cancer, dont il guérit. Ensuite, pour payer ses études, Penny Mordaunt devient assistante de l'illusionniste Ayling, président du Cercle magique, une organisation d'illusionnisme anglaise.

Début de carrièreModifier

Après avoir obtenu son diplôme, Penny Mordaunt commence une carrière dans le secteur de la communication. Elle est directrice de la communication de Kensington et de Chelsea, une société de Conseil, et de l'association des Transports de Marchandises. Elle est aussi directrice d'un fonds communautaire, qui, à l'issue d'une fusion, devient Big Lottery Fund. En 2006, elle devient directrice de l'association « Diabète Royaume-Uni »[4].

Elle attribue son intérêt pour la chose politique à ses expériences dans les hôpitaux et les orphelinats de Roumanie au cours de son année sabbatique, après la révolution roumaine de 1989[5].

Penny Mordaunt a travaillé avec plusieurs personnalités politiques. Pendant le mandat du Premier ministre John Major, elle a dirigé la branche jeunesse du Parti conservateur, et s'est occupée de la communication[De quoi ?] pendant deux ans, alors que William Hague était le leader du parti. En 2000, elle prend la tête de l'équipe de presse étrangère des journalistes suivant la campagne présidentielle américaine de George W. Bush[6],[7] ; elle a également travaillé sur la campagne de Bush en 2004[8]. Après les élections britanniques de 2005, elle dirige l'équipe de campagne de David Willetts pour la direction du Parti conservateur, à l'issue de laquelle il est battu[9].

En 2018, alors qu'elle s'exprime devant la Chambre des communes, elle devient la première membre du Cabinet gouvernemental à utiliser la langue des signes britannique[10].

À la Chambre et au gouvernementModifier

En , Penny Mordaunt est sélectionnée comme candidate du Parti conservateur pour la circonscription de Portsmouth-Nord en vue des élections générales de 2005. Elle perd face à la candidate travailliste Sarah McCarthy-Fry, de 1139 voix[11]. Elle est de nouveau retenue par le Parti conservateur en pour se présenter sur la même circonscription en vue des élections générales de 2010. Penny Mordaunt remporte alors le siège avec une majorité de 7289 voix.

En 2014, elle devient la deuxième femme, sous le règne d'Élisabeth II (la première fut Priscilla Buchan en 1957) à faire l'adresse en réponse (c'est à dire le message de remerciement des parlementaires) au discours du Trône[12].

Alors seule femme parlementaire membre de la Royal Naval Reserve (RNR), elle est nommée sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère des Communautés et du Gouvernement Local en [13],[14]. En , le Premier ministre David Cameron la nomme ministre d'État aux Forces armées, au sein du ministère de la Défense ; elle est la première femme à occuper ce poste[15]. En , la nouvelle Première ministre Theresa May la nomme ministre d'État au ministère du Travail et des Pensions. Elle est nommée secrétaire d'État au Développement international en , à la suite de la démission de Priti Patel[16], poste qu'elle quitte le . Elle devient enfin secrétaire d'État à la Défense et ministre des Femmes et des Égalités, jusqu'au .

Référendum sur le BrexitModifier

Elle a fait campagne pour le Brexit. Dans une interview donnée à la BBC en pendant la campagne du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE, Penny Mordaunt a nié que le Royaume-Uni ait un droit de veto sur l'adhésion de la Turquie à l'UE, en dépit de l'article 49 du traité sur l'Union européenne exigeant l'unanimité des 28 membres du Conseil européen pour permettre l'adhésion d'un État candidat, créant ainsi un droit de veto par un membre en désaccord. Le Premier ministre David Cameron a déclaré que son opinion était « complètement fausse » et Guy Verhofstadt, a qualifié sa déclaration de « méprisable ».

Candidate à la direction du Parti conservateur britannique en 2022Modifier

Le 10 juillet 2022, trois jours après l'annonce de la démission de Boris Johnson, Penny Mordaunt se déclare candidate à la direction du Parti conservateur. Elle est alors quasiment inconnue du grand public mais gagne rapidement en popularité, notamment auprès de la base militante, au point de devenir favorite en vue du vote final des adhérents conservateurs[17],[18].

Pour participer au vote des adhérents, elle doit cependant faire partie des deux candidats choisis par les députés tories. Le 13 juillet, lors du premier tour du vote des parlementaires, qui voit s'affronter huit candidats, elle arrive en deuxième position, derrière Rishi Sunak. Elle conserve cette place lors des deuxième, troisième et quatrième tours. En revanche, au cinquième tour, le 20 juillet, alors que Rishi Sunak arrive une nouvelle fois en tête (137 votes), Liz Truss, plus à droite qu'elle, la devance de justesse, par 113 suffrages contre 105. Penny Mordaunt est ainsi éliminée de la course à la direction du parti, ne pouvant briguer le vote des adhérents conservateurs[19].

Autres activitésModifier

Penny Mordaunt est une réserviste de la Marine royale (RNR), servant comme sous-lieutenant, au HMS King Alfred sur les îles Whale.

Elle est fellow de la Société royale des Arts, membre de la British Astronomical Association, et elle est impliquée dans de nombreux organismes de bienfaisance actifs dans la région de Portsmouth. Elle est également la marraine de l'association de la Victoria Cross ainsi qu'ambassadrice des scouts de Portsmouth.

En 2014, elle apparaît dans le programme de télé-réalité Splash!. Elle fait don de ses gains à des organismes de bienfaisance. Ses passe-temps incluent l'astronomie, la peinture, la danse et la musique[20].

Vie privéeModifier

Penny Mordaunt vit avec son compagnon, Ian Lyon, un chanteur classique et directeur d'entreprise, élu au conseil municipal de Portsmouth.

Résultats électorauxModifier

Direction du Parti conservateurModifier

Chambre des communesModifier

Élection Circonscription Parti Voix % Résultats
Générales de 2005 Portsmouth North Conservateur 14 273 37,8 Échec
Générales de 2010 Portsmouth North Conservateur 19 533 44,3 Élue
Générales de 2015 Portsmouth North Conservateur 21 343 47,0 Élue
Générales de 2017 Portsmouth North Conservateur 25 860 54,8 Élue
Générales de 2019 Portsmouth North Conservateur 28 172 61,4 Élue

RéférencesModifier

  1. Matthew Bell The Feral Beast: "Cecilia pins her hopes on the Pope", independent.co.uk, 24 March 2013
  2. Profile, conservatives.com; accessed 8 May 2015.
  3. "Penny Mordaunt profile", conservatives.com; accessed 8 May 2015.
  4. Profile: Life of the party – Penny Mordaunt, director of nations, regions and campaigns, Diabetes UK, PR Week, 5 mai 2006.
  5. "Howard's harem", thisislondon.co.uk, consulté le 8 mai 2015.
  6. The role of Women in McCain's presidential campaign, Woman's Hour, BBC Radio 4, 1 September 2008
  7. "Bush's black spin doctor backs Hague", Benedict Brogan, Daily Telegraph, 14 juin 2001.
  8. "Tara's top Tories", Tara Hamilton-Miller, New Statesman, 3 janvier 2008.
  9. Tory Leadership Watch: August, BBC, août 2005.
  10. « Cette secrétaire d'État utilise le langage des signes au parlement britannique, une première », sur youtube.com, Le Huffington Post,
  11. « Portsmouth News », thenews.co.uk
  12. Rowena Mason, « Penny Mordaunt brings the House down after Queen's speech », the Guardian
  13. Christopher Hope, « Pen portraits of the 10 Conservative women ministers who were promoted in the reshuffle », Daily Telegraph, (consulté le )
  14. Liam Kelly, « Brandon Lewis promoted to housing and planning minister in reshuffle », The Guardian, (consulté le )
  15. (en) David Cameron, « Penny Mordaunt first woman to become Armed Forces Minister », sur twitter.com, .
  16. « Penny Mordaunt replaces Priti Patel in cabinet reshuffle », BBC News,‎ (lire en ligne)
  17. https://www.lesechos.fr/monde/europe/rishi-sunak-et-liz-truss-saffronteront-dans-un-duel-final-pour-downing-street-1777726
  18. https://www.rtbf.be/article/qui-est-penny-mordaunt-la-favorite-surprise-qui-pourrait-succeder-a-boris-johnson-comme-premiere-ministre-du-royaume-uni-11031696
  19. Sunak gets 137 votes, Truss 113 and Mordaunt 105, sur theguardian.com du 20 juillet 2022 (consulté le 20 juillet 2022).
  20. (en) « Mordaunt, Rt Hon. Penelope Mary, (Rt Hon. Penny), (born 4 March 1973), PC 2017; MP (C) Portsmouth North, since 2010; Minister of State, Department for International Trade, since 2021 », sur WHO'S WHO & WHO WAS WHO (DOI 10.1093/ww/9780199540884.001.0001/ww-9780199540884-e-251190, consulté le )
  21. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le )

Liens externesModifier