Université de Reading

L'université de Reading (en anglais, University of Reading) a été fondée en 1892 au cours d'une période de développement rapide de la ville de Reading, en Angleterre. C'est une des Red brick university.

Université de Reading
University of Reading shield.png
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Type
Université publique
Nom officiel
University of Reading
Devise
Hinc lucem et pocula sacra
Membre de
ORCID (d), Jisc (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
14 090
Localisation
Ville
Pays
Géolocalisation sur la carte : Angleterre
(Voir situation sur carte : Angleterre)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Berkshire
(Voir situation sur carte : Berkshire)
Point carte.svg

HistoireModifier

L'université doit ses origines aux écoles d'Art et de Science établies à Reading en 1860 et 1870. En 1892, le College of Reading est fondé, en tant que dépendance de Christ Church, un college de l'université d'Oxford.

Le premier Président est le géographe Halford John Mackinder[1] Les écoles d'Arts et de Sciences sont transférées au nouveau college par la municipalité de Reading la même année[2]

La nouvelle université reçoit sa première subvention en 1901. Trois ans plus tard, la famille Palmer, de la célèbre biscuiterie Huntley & Palmers (en), lui offre un emplacement, sur la route de Londres. Le soutien continu de cette même famille permet l'ouverture du Wantage Hall en 1908, et de l'Institut de recherche de l'industrie laitière en 1912.

L'université fait une demande de charte royale en 1920, sans succès. Une seconde demande, en 1925, est réussie, et la charte est officiellement accordée le . Grâce à la charte, l'université devient l’Université de Reading, seule université à avoir été créée en Angleterre entre les deux guerres mondiales.

En 1947, l'université achète le parc de Whiteknights, qui devient son campus principal. En 1984, l'université initie une fusion avec le Bulmershe College, qui est effective en 1989.

Personnalités liées à l'universitéModifier

Lien externeModifier

Références et notesModifier

  1. T.A.B. Corley, « Childs, William Macbride (1869–1939), educationist », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press (consulté le ).
  2. « The University's History », University of Reading (consulté le ).