Ouvrir le menu principal

Paul Cottin

érudit et bibliothécaire français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cottin.
Ne doit pas être confondu avec Paul Joseph Cottin.
Paul Cottin
François Paul Cottin.jpg
Fonction
Conservateur des bibliothèques
Bibliothèque de l'Arsenal
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Fratrie
Auguste-Armand Cottin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Blanche Deshayes de Cambronne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Parentèle
Prosper Keller (beau-frère)
François-Augustin Cottin (d) (oncle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Société d'histoire contemporaine (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction
Prix Thérouanne (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Paul Cottin (, Boussy-Saint-Antoine - ) est un érudit et bibliothécaire français.

Sommaire

BiographieModifier

FamilleModifier

La famille Cottin, est une des plus anciennes famille de La Chapelle (actuellement à Paris), où on la trouve depuis le XVIe siècle.

Fils d'un notaire parisien et neveu du conseiller d'État du Second Empire, François Augustin Cottin dont la fille épousa l'académicien Frédéric Masson[1], il est le père de l'ingénieur aéronautique, Claude de Cambronne, d'André Cottin et de la comtesse Marie-Thérèse Cottin-Lacroix de Vimeur de Rochambeau.

Oncle de Marguerite-Marie Cottin qui épousa l'industriel Gaston Goüin, grand-père de la rédactrice en chef du magazine ELLE, Laurence de Cambronne (en), de l'obstétricien Bertrand de Rochambeau, grand-oncle du producteur de cinéma Jean Cottin, il est également l'arrière-arrière grand-père de la comédienne Camille Cottin[2].

CarrièreModifier

Recruté, en 1881, comme bibliothécaire puis conservateur de la Bibliothèque du pavillon de l'Arsenal, poste auquel il succéda à José-Maria de Heredia au début du XXe siècle, il fut également écrivain, historien et éditeur scientifique de documents historiques et littéraires.

En 1895, le cœur “Pelletan” du dauphin Louis XVII est remis au « duc de Madrid », Charles de Bourbon (1848-1909) – prétendant légitimiste au trône de France – par Paul Cottin, cousin du propriétaire et donateur du cœur, Édouard Dumont[3]. En 1909, Jacques de Bourbon, hérite du cœur, puis sa sœur la princesse Fabrizio Massimo, née princesse Béatrice de Bourbon (« fille de France ») et enfin en 1938, la fille de celle-ci, Mme Charles Piercy, née princesse Marie-des-Neiges Massimo (1902-1984)[4],[5].

PublicationsModifier

PréfacesModifier

RevuesModifier

  • Revue Rétrospective, publication fondée et dirigée par Paul Cottin de 1884 à 1904

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Brémard : Une famille de la région parisienne et de Paris... les Cottin, 1967
  2. François-Paul Cottin 1856-1932, Geneanet
  3. Revue rétrospective, sur le site de la BNF
  4. Louis XVII, sur histoiredefranceactu.over-blog.fr
  5. Louis XVII, memorialdefrance.org

SourcesModifier

Liens externesModifier