Ouvrir le menu principal

Patrick Sabatier

animateur, présentateur de radio et de télévision
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sabatier.
Ne doit pas être confondu avec Patrick Sébastien.

Patrick Sabatier
Image illustrative de l’article Patrick Sabatier

Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Émissions Mot de passe (2009-2016)
Chaîne TF1 (1976-1992)
La Cinq (1987)
TMC (1997-2003)
Match TV (2003-2004)
Cap 24 (2008-2009)
France 2 (2008-2016)
C8 (2019)

Patrick Sabatier, né le à Paris, est un animateur audiovisuel et producteur de radio et de télévision français.

Patrick Sabatier a marqué l'histoire de la télévision française en présentant diverses émissions de divertissement, surtout en première partie de soirée. Après avoir eu un grand succès dans les années 1980 sur TF1, il a connu une relative traversée du désert. Il a exercé sur des chaînes du câble, puis est revenu en 2008 sur une grande chaîne, France 2, pour animer régulièrement le jeu Mot de passe jusqu'en 2016.

Sommaire

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Il est le fils de Jules Sabatier et d'Emilienne Rossi[1].

Vie de familleModifier

Marié le 12 novembre 1988 avec Isabelle Laburthe[1], ils ont ensemble une fille Margaux (née en 1988), qui a fait de la télé avec Évelyne Thomas sur Direct 8[2], et un fils, Thomas[3].

CarrièreModifier

1976-1980 : Europe 1, RTL, TF1 : les débuts en radio et à la télévisionModifier

Patrick Sabatier commence sa carrière d'animateur sur Europe 1 les après-midi du week-end où il est remercié au bout de quelques semaines.

En 1976 il arrive sur RTL le matin où il restera sur cette station jusqu'en 1993.

À la télévision, il présente de 1976 à 1980 sa première émission sur TF1 Les visiteurs du mercredi. Il présente aussi La bonne conduite en 1978 et Les inconnus de 19h45 de 1979 à 1980.

1980-1992 : sur TF1 et La Cinq, le succès au premier planModifier

De 1980 à 1982, sur TF1, il présente Avis de recherche. Cette émission, composée de nombreuses surprises, permet à l'invité vedette de retrouver des amis.

Pour TF1, il commente en direct le Concours Eurovision de la chanson le 19 avril 1980 à La Haye (Pays-Bas) et le 4 avril 1981 à Dublin (Irlande).

De septembre 1982 à juin 1984, Sabatier présente Atout Cœur chaque midi sur TF1. Dans ce jeu, des couples racontent comment ils se sont rencontrés et les téléspectateurs votent pour élire le meilleur.

De 1983 à 1987, il présente plusieurs émissions :

  • Porte-Bonheur : une fois par mois d'octobre 1983 à juin 1986 : Après une enquête minutieuse, TF1 (avec la participation de RTL) récompense des anonymes désignés par leur entourage ou des voisins pour leur bienveillance ou leur mérite. Les familles sont sur le plateau et l'heureu(se) élu(e) est révélé(e) en fin d'émission. Pour la partie variétés, des chanteurs, acteurs, sportifs viennent assurer le spectacle.
  • Le Jeu de la vérité de janvier 1985 à mai 1986. Dans ce talk-show, diffusé deux vendredis par mois, il reçoit des stars du cinéma et de la chanson qui répondent aux questions des téléspectateurs. Certains numéros tels que ceux avec Coluche ou Chantal Goya susciteront quelques controverses[réf. nécessaire].
  • En 1986-87, il anime le jeu La vie de famille qui, faute d'audiences suffisantes, est remplacé par l'émission de variétés Grand public.

En 1987, Sabatier, comme beaucoup d'animateurs, rejoint La Cinq. Il y présente Il était une fois où il raconte la vie et la carrière d'une star de la télévision. Il anime Dix sur Dix en province, un jeu ponctué de variétés, d'interviews et de sketches. À la fin de l'émission 100 000 francs sont offerts à 10 téléspectateurs (somme perdue si une personne est absente). Pour la première fois à la télévision française, un programme met en jeu un million de francs[4]. Dans Bon anniversaire[5] il reçoit deux invités d'honneur, un téléspectateur à qui il offre quatre cadeaux et une personnalité[6]. Il présente Travelling, une émission consacrée au cinéma dans le cadre de Dimanche 5.

Son passage sur La Cinq est de courte durée et il retrouve TF1. De janvier à juin 1988, il présente l'émission Les uns et les autres. Il y reçoit des personnalités qui font l'actualité du moment (sauf politique), « les uns », et des vedettes du passé, « les autres ». Des artistes interprètent également des chansons. Après ce mini-échec il relance le 5 septembre 1988 Avis de recherche[7]. Cette nouvelle session dure également deux ans.

Le 19 novembre 1988, il présente la 4e Cérémonie des Victoires de la musique qui se déroule au Zénith de Paris et retransmise sur TF1. Le [8] , sur la même chaîne, il coprésente Pour rire avec le jeune Nicolas Grossetete sur une idée de Dominique Cantien. L'émission est un mélange de variétés et de caméras-cachées[9] mais ne connait pas le succès et il lance le talk-show Et si on se disait tout ? la même année.

Du au , il anime en première partie de soirée Tous à la une, une émission inspirée par Porte-bonheur, dont le but est de mettre à l'honneur des personnes ordinaires, pour leurs actes extraordinaires[10].

Son succès en fait un des animateurs préférés des « ménagères de moins de 50 ans » pendant les années 1980[11]. Les revenus qu'il engrange alors en tant qu'animateur-producteur[12] lui attirent la satire à l'image de celle de l'émission Les Guignols de l'info qui lui attribue la formule : « Kestananafout ? Tu prends l'pognon et puis c'est tout ! ». Il apparaît dans la publicité de l'eau minérale Saint-Yorre et publie un thriller psychologique.

1992-1997 : le coup d'arrêt (traversée du désert)Modifier

Sa carrière télévisuelle a pris un coup d'arrêt net le , à la suite du procès intenté par des familles de malades escroquées par le « mage » Philippe Sauvage, dit Gouezh, qui prétendait guérir le SIDA et le cancer et qui avait été invité le dans le cadre de l'émission Et si on se disait tout ?[13]. À la suite de cette émission, le mage reçoit de nombreux dons et Patrick Sabatier et sa femme sont poursuivis pour complicité d’escroquerie. RTL et TF1 le limogent alors.

Le , il est condamné à 4 ans de prison avec sursis et 250 000 francs d'amende pour une fraude fiscale portant sur 27,3 millions de francs (4 millions d'euros) dont 5 millions sur ses revenus personnels et 22,3 millions de sa société Télévasion[14].

L'animateur est interviewé par Frédéric Mitterrand le [15], lors d'une émission mea culpa intitulée Spécial Patrick Sabatier. Cette émission était l'étape préalable à son retour sur France 2. Mais selon Sabatier, Jean-Pierre Elkabbach n'aurait pas tenu parole et aucune émission par la suite ne lui aurait été proposée malgré le succès d'audience (7 millions de téléspectateurs)[16]. Bien qu'il ait été relaxé le , il ne retrouve plus d'émissions sur les grandes chaînes[17].

1997-2008 : émissions sur le câble et à la radioModifier

« Boycotté » par les grandes chaînes, Patrick Sabatier trouve refuge sur le câble, sur TMC, de 1997 à 2003. Il présente tout d'abord Parole de femme en 1997-1998, puis une émission d'interview en face-à-face intitulée Pendant la pub de 1998 à 2003. Grâce à cette émission, il reçoit en 2000 le 7 d'or du meilleur animateur du câble-satellite. Congédié par TMC en 2003[18], il rejoint Match TV.

Entre et , il anime le programme Tous Ensemble sur la station France Bleu[19].

En , Patrick Sabatier arrive sur Cap 24, nouvelle chaîne de la TNT en Île-de-France, pour un talk-show hebdomadaire intitulé À Chacun sa vérité[20].

2008-2016 : France 2Modifier

Durant l'été 2008, il fait son retour sur une chaîne nationale, France 2, en remplaçant Nagui à la présentation de N'oubliez pas les paroles[21]. La direction de la chaîne ne désirait pas Patrick Sabatier, et Nagui a dû insister et assumer les risques en faisant signer un contrat avec sa société de production au lieu de France Télévisions. Nagui reprend l'animation du jeu le 12 décembre 2008. Cet épisode provoque par la suite une brouille entre les deux animateurs, Nagui reprochant à Patrick Sabatier d'avoir présenté des émissions produites par un autre producteur malgré leur contrat d'exclusivité [22].

Depuis cette date, et jusqu'à fin 2016, Patrick Sabatier a poursuivi sa carrière sur France 2.

À la rentrée 2008, il anime une émission de divertissement en prime time le samedi soir, L'aventure inattendue, dont le premier invité est Laurent Gerra le [23]. Il s'agit de retracer les grandes étapes de la vie et de la carrière de l'invité du jour, sous la forme d'« un road-movie où le présentateur ne regarde jamais la caméra et parsème le chemin d'une vingtaine de surprises[24] » selon le quotidien Le soir.

À partir du , il anime l'émission de divertissement Les Stars du rire. En plus, il anime à partir du , le jeu Mot de passe, tous les samedis.

Le 6 mars 2010, lors de la 25e Cérémonie des Victoires de la musique au Zénith de Paris et en direct sur France 2, il fait partie des 10 animateurs qui se passent le relais à la présentation (tous ayant animé le programme les années précédentes) tandis que Nagui en est l'animateur principal.

En 2010, il présente d'une part, La soirée inattendue avec Kad Merad, d'autre part Mot de passe du lundi au vendredi à 19 h pendant l'été, puis du lundi au samedi à 18 h 5 à partir du 28 août 2010. Son émission L'aventure inattendue est arrêtée. Il anime alors une nouvelle émission, Stars en questions !. Après une première avec Michel Sardou le [25], une deuxième émission est programmée le avec trois invités (Patrick Sébastien, Rama Yade et Geneviève de Fontenay).

Le 28 mai 2011, il anime l'émission Chère Maman, à 20 h 35, en compagnie de certaines mamans.

À l'été 2011, il occupe, de nouveau, la plage 19h-20h du lundi au vendredi, avec le jeu Mot de passe. À partir du 3 septembre 2011, l'émission Les Stars du rire change de nom pour devenir Les Stars du rire s'amusent. Elle est diffusée jusqu'au 23 juin 2012.

D'octobre 2012 à mai 2013, Patrick Sabatier présente l'émission de variétés Simplement pour un soir, diffusée à 20 h 50, et qui a comme principe de mêler passé et présent en chansons avec des reprises décalées, des duos virtuels, des rencontres exclusives entre des artistes de différentes générations, etc.

En 2013, le jeu Mot de passe est diffusé du lundi au vendredi puis, à partir de 2014, tous les samedis, pour deux numéros (à 18 h 45 et à 19 h 20). Bien que réalisant des audiences satisfaisantes[réf. nécessaire], l'émission est arrêtée par la chaîne à la fin de la saison 2015-2016[26] et Patrick Sabatier ne se voit pas proposer de nouvelles émissions par la direction de France 2[27].

De 2016 à 2018 : MFM RadioModifier

Entre septembre 2016 et juin 2018[réf. nécessaire], il est présent sur MFM Radio pour animer une émission hebdomadaire qui s'intitule Samedi Sabatier[28].

Depuis 2019 : sur C8Modifier

Le 19 mars 2018, invité dans Touche pas à mon poste !, Patrick Sabatier a annoncé son arrivée sur C8 avec le retour de son émission Avis de recherche avec Cyril Hanouna en invité pour la première. Même si le concept reste quasiment identique, l'émission s'appelle On se retrouve chez Sabatier, et débute le 16 janvier 2019[29]. Il anime également sur la même chaîne le divertissement Vendredi vérité : 60 minutes chrono qui reprend le même concept que l'émission Le Jeu de la vérité

ÉmissionsModifier

TélévisionModifier

RadioModifier

  • 1976 : animateur sur Europe 1, durant quelques semaines
  • 1976 - 1993 : animateur sur RTL, le matin
  • 1994 - 1995 : interviewer dans La Grande Vie, sur RMC
  • 2005 - 2007 : émission Tous Ensemble, sur France Bleu
  • 2016 - 2018 : animateur sur MFM Radio pour un entretien hebdomadaire avec un invité, ou parfois deux, pendant une heure[30]

OuvrageModifier

  • Mon tour de vérité, Éditions B. Grasset, 1985
  • Le jeu de la vérité : les rapports secrets des Français avec leurs vedettes, de Patrick Sabatier et Richard Canavo, 1987
  • Le temps n'efface pas tout, 2001
  • Washington Confidentiel, 2008
  • 60 ans… et alors ?, Éditions Michel Lafon, 2014

Engagement politiqueModifier

Patrick Sabatier indique entretenir une relation amicale avec l'ancien président de la République française Nicolas Sarkozy[31] dont il soutient la campagne pendant l'élection présidentielle française de 2007. Certains[32] pensent que le retour de l'animateur sur la télévision publique a été facilité par l'arrivée de Nicolas Sarkozy à l'Élysée en 2007.

Notes et référencesModifier

  1. a et b Who’s Who in France : dictionnaire biographique, Éditions Jacques Lafitte, .
  2. (fr) « La fille de Patrick Sabatier, chroniqueuse d’Evelyne Thomas », sur voici.fr,
  3. « "Isabelle m'a poussé à ne pas me couper de tout" », sur gala.fr,
  4. « Dix sur dix - L'Encyclopédie des émissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 19 novembre 2012)
  5. Bon anniversaire - L'Encyclopédie des émissions TV, sur Toutelatele.com.
  6. Solika Janssens, « « Bon Anniversaire » et faites un vœu ! », Télé Loisirs, no 81,‎ , p. 39
  7. « Patrick Sabatier : Figure emblématique des années 80 », sur maxtv80.over-blog.com
  8. « TF1 28/01/1989 20:37:25 01:26:02 Pour rire », sur ina.fr
  9. « SABATIER LANCE GROSSETETE », sur lesoir.be
  10. « Tous à la une », sur toutelatele.com,
  11. (fr) « Biographie », sur premiere.fr
  12. (fr) « Biographie », sur news-de-stars.com
  13. Sabatier, un faux mage sur son plateau. L'ancien animateur de TF1 est jugé pour «complicité d'escroquerie» sur libération.fr
  14. « En baisse », Le Nouvel Observateur, no 1507,‎ , p. 44 (lire en ligne).
  15. France 2 06/05/1994 20:55:38 01:20:01 Spécial Patrick Sabatier, sur inatheque.ina.fr
  16. Patrick Sabatier : son retour tant attendu après 16 ans d’absence, sur toutelatele.com
  17. Jérôme Salbat, « Patrick Sabatier restera sur France 2 à la rentrée », TéléObs.com, (consulté le 1er avril 2009).
  18. « Sabatier quitte TMC », sur toutelatele.com.
  19. « France Bleu - Arrivée de Patrick Sabatier confirmée », sur radioactu.com.
  20. Jérôme Roulet, « Patrick Sabatier fait son retour à la télévision », Toutelatele.com, .
  21. « Patrick Sabatier reste sur France 2 à la rentrée », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2018)
  22. Nagui : "Je n'ai aucune amitié pour Patrick Sabatier" PureMedias, 2 février 2013.
  23. N.L.-G., « Patrick Sabatier: France 2 OK pour d'autres prime », Télé 2 Semaines, (consulté le 1er avril 2009).
  24. « L'aventure inattendue de Sabatier » dans Le Soir, « Les médias samedi », 25-26 octobre 2008, p. 42.
  25. (fr) « Patrick Sabatier : "Michel Sardou m’a fait patienter un mois avant d’accepter" », sur francesoir.fr, .
  26. « "Mot de passe" : France 2 arrête le jeu de Patrick Sabatier », sur ozap.com (consulté le 14 juin 2016).
  27. « Sabatier viré : le jeunisme n'est pas là où l'on croit », Libération.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2018)
  28. Francois Quairel, « EXCLUSIF : Patrick Sabatier arrive sur MFM Radio », La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio,‎ (lire en ligne, consulté le 4 février 2018)
  29. « EXCLU : la nouvelle émission de Patrick Sabatier s'appellera... », RTL.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 3 juin 2018)
  30. « Exclusif : Patrick Sabatier arrive sur MFM Radio », sur www.lalettre.pro, (consulté le 7 septembre 2016).
  31. (fr) « Sabatier: "Nicolas Sarkozy est quelqu'un d'exceptionnel" », sur JeanMarcMorandini.com,
  32. (fr) Renaud Revel, « Sarkozy et l'ami Sabatier » sur le blog Immédias sur le site officiel de L'Express,

Liens externesModifier