Ouvrir le menu principal

Patrick Quinet

producteur belge de cinéma
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quinet.
Patrick Quinet
Naissance (52 ans)
Rocourt, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession Producteur
Site internet www.artemisproductions.com

Patrick Quinet, né le à Rocourt, est un producteur belge.

ParcoursModifier

Après avoir suivi des études de réalisation à l’INSAS de 1986 à 1991, Patrick Quinet enchaîne les expériences en tant que régisseur adjoint et premier assistant réalisateur, notamment auprès de Chantal Akerman[1], avant de réaliser que c'est avant tout la production qui le passionne[2].

Artémis ProductionsModifier

En 1992, il fonde Artémis Média[3], une société coopérative belge visant à produire des courts-métrages et des documentaires.

Deux ans plus tard, en janvier 1994, Artémis Média s’agrandit et devient alors Artémis Productions SA., ce qui lui permet ainsi de se lancer dans la production de longs-métrages. En 1998, il signe Max et Bobo de Frédéric Fonteyne, son premier projet en tant que producteur[4].

Union des Producteurs Francophones de FilmsModifier

De 2001 à 2014, Patrick Quinet préside l’Union des Producteurs Francophones de Films (UPFF)[5]. Au cours de ses quatre mandats, il crée, en collaboration avec le Ministre belge des Finances de l’époque, Didier Reynders, et l'Union des Producteurs Flamands, la VFPB (Vlaamse Film Producenten Bond) et la VOTP (Vlaamse Onafhankelijke Televisie Producenten), le tax shelter, un incitant fiscal qui permettra un développement des moyens financiers ainsi qu’une certaine autonomie et redynamisation du cinéma belge[6]. Par la suite, et avec l'aide du Ministre des Finances Koen Geens, il entreprendra une réforme du tax shelter qui prend effet en 2015.

Taxshelter.beModifier

En 2004, Artémis Productions devient actionnaire majoritaire de la société de levée de fonds en tax shelter, Taxshelter.be. Patrick Quinet prend alors la fonction d'administrateur délégué[7]. En 2014, en lien avec la réformé de tax shelter, le groupe Nethys participe à l'augmentation du capital de la société Taxshelter.be.

Liaison CinématographiqueModifier

En mars 2003, il crée en partenariat avec Samsa Film (Luxembourg) et Nord-Ouest Films (France), la société de production de droit français Liaison Cinématographique[8].

Académie André Delvaux et Magritte du CinémaModifier

En 2010, la Fédération Wallonie-Bruxelles, BeTV, Jaco Vandormael, le FIFF, Pro Spere (représentée par Luc Jabon) et l'UPFF (représentée par Patrick Quinet) se rassemblent dans un but commun: promouvoir et apporter de la visibilité au cinéma belge, aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale[9]. L'Académie André Delvaux, dont la coprésidence est assurée par Patrick Quinet et Luc Jabon, voit alors le jour. C'est en 2011 que la mission de l’Académie s'est concrétisée pour la première fois et a donné lieu à la célèbre Cérémonie des Magritte du Cinéma. Depuis lors, chaque année au début du mois de février, sont décernés des prix aux professionnels du septième art belge francophone.

Projet Cinéma PalaceModifier

En 2004, les Frères Dardenne, Patrick Quinet, Eliane du Bois et Nicole La Bouverie répondent à un appel d'offres lancé par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui consiste à réhabiliter le Pathé Palace, un cinéma du centre-ville de Bruxelles datant de 1913. Aujourd'hui, le conseil d'administration du Palace est composé de Luc Dardenne, Patrick Quinet, Stephan De Potter, Dan Cukier, Olivier Rey, Bart Van Langendonck et Fien Troch. Le nouveau complexe, comprenant 4 salles, devrait ouvrir en novembre 2017, après une longue série de travaux.

Cinémathèque de BelgiqueModifier

En 2015, Patrick Quinet devient membre du Bureau de la Cinémathèque royale de Belgique.

FilmographieModifier

ProducteurModifier

Producteur de longs-métragesModifier

Coproducteur de longs-métragesModifier

Producteur de documentairesModifier

  • 1996 : L'homme animal - Le pingouin de Jean-Marc Vervoort
  • 1997 : Un jour mon prince viendra... de Marta Bergman
  • 1997 : Al Qantara de Frédéric Fichefet
  • 1997 : Des murs ou des oreilles de Valérie Vanhoutvinck
  • 2000 : La Ruche de Valérie Vanhoutvinck
  • 2000 : Les Taxis de Valérie Vanhoutvinck
  • 2001 : Chris Joris, d'une musique à l'autre... de Zack Khalfi
  • 2004 : Une lumière la nuit, un portrait de Madeleine Bourdouxhe de Nadia Benzekri
  • 2015 : I don't belong anywhere - Le cinéma de Chantal Akerman de Marianne Lambert
  • 2017 : I Am Not Your Negro de Raoul Peck
  • 2018 : Ni juge ni soumise de Jean Libon et Yves Hinant

Coproducteur de documentairesModifier

Coproducteur de télévisionModifier

Producteur de courts-métragesModifier

Prix et nominationsModifier

Parmi les longs-métrages (co)produits par Artémis Productions qui ont été nominés ou récompensés, on peut citer entre autres :

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. « ARTEMIS PRODUCTIONS | mediarte.be », sur mediarte.be (consulté le 28 août 2017)
  2. « Entrevue - Patrick Quinet (Webzine n° 48 - Mars 2001) - Webzine de Cinergie.be », sur www.cinergie.be (consulté le 25 août 2017)
  3. « ARTEMIS PRODUCTIONS | mediarte.be », sur mediarte.be (consulté le 25 août 2017)
  4. « Entrevue - Patrick Quinet (Webzine n° 48 - Mars 2001) - Webzine de Cinergie.be », sur www.cinergie.be (consulté le 28 août 2017)
  5. « Union des Producteurs Francophones de Films », sur Union des Producteurs Francophones de Films (consulté le 28 août 2017)
  6. « Patrick Quinet, le vrai monsieur du cinéma belge », Libre.be,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  7. « L’atout tax shelter », Libre.be,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  8. « Monsieur Cinéma », Libre.be,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  9. www.messier111.com, « Les Magritte du cinéma », sur www.lesmagritteducinema.com (consulté le 25 août 2017)
  10. « Oscars: Rundskop nominé dans la catégorie du meilleur film étranger », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  11. AlloCine, « Prix et nominations de Emilie Dequenne », sur AlloCiné (consulté le 28 août 2017)