Palais Colonna (Rome)

musée en Italie

Palais Colonna
Trevi - palazzo colonna e basilica santi apostoli 01.JPG
Présentation
Type
Surface
3 500 m2 ou 2 000 m2Voir et modifier les données sur Wikidata
Propriétaire
Patrimonialité
Bien culturel italien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Visiteurs par an
7 524 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Adresse
00187 Rome
Flag of Italy.svg Italie
Coordonnées

Le palais Colonna est la demeure historique de la famille Colonna. Le palais est proche de la piazza Venezia à Rome, il abrite notamment la galerie Colonna, la salle de l'apothéose de Martin V et les appartements Isabella.

HistoireModifier

La famille Colonna, originaire du village de Colonna près de Rome, commence la construction du palais au XIVe siècle. Celle-ci durera cinq siècles, chaque époque laissant un témoignage de sa propre architecture[1].

Dans les années 1420, le palais est la résidence du pape Martin V, issu de la famille Colonna. En 1527, le palais est épargné par sac de Rome grâce aux bonnes relations entretenues par la famille avec Charles Quint, et le palais héberge de nombreux malheureux[2]. Au XVIIe siècle, il devient une demeure aristocratique baroque, avec l'intervention notamment de Bernini, Antonio del Grande, Carlo Fontana et Paul Schor ; la galerie Colonna est alors édifiée, avec une longueur de 76 mètres[1]. Le plafond de la salle du trône représentant l'Apothéose de Martin V est dû à l'artiste Benedetto Luti (1666-1724)[3].

Galerie ColonnaModifier

Collection de peintures du XVe, XVIe et XVIIe siècles. La galerie et la collection sont dues à l’initiative du cardinal Girolamo Colonna, dans le palais familial, au début du XVIIe siècle.

Il s’agit, avec la galerie Doria-Pamphilj et le Palazzo Pallavicini Rospigliosi, d’une des plus grandes collections d'art privées à Rome.

CollectionsModifier

Lieu de tournageModifier

En 2016, une équipe de l'émission Secrets d'Histoire a tourné plusieurs séquences au palais dans le cadre d'un numéro consacré à Michel-Ange, intitulé Les démons de Michel-Ange, diffusé le sur France 2[4].

Des séquences ont également été tournées au palais dans le cadre d'un numéro consacré à Lucrèce Borgia, intitulé Lucrèce Borgia, une femme au Vatican, diffusé le sur France 2[5].

GalerieModifier

NotesModifier

  1. a et b « Palais Colonna », sur galleriacolonna.it (consulté le ).
  2. André Chastel, Le Sac de Rome, Gallimard, , p. 130.
  3. « Notices biographiques », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 653
  4. « Les démons de Michel-Ange », sur Inatheque (consulté le )
  5. « Lucrèce Borgia, une femme au Vatican », sur Inatheque.fr (consulté le )