Simone Cantarini

peintre italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cantarini.
Simone Cantarini
Simone Cantarini - Self-portrait.jpg
Autoportrait
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 36 ans)
VéroneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Maître

Simone Cantarini connu aussi sous le nom de Simone da Pesaro ou encore Il Pasarese, né à Pesaro, alors dans les États pontificaux le et mort à Vérone en 1648, est un peintre italien et un graveur baroque de l'école bolonaise.

BiographieModifier

Simone Cantarini est tout d'abord l'élève, dans les Marches, du Vénitien Claudio Ridolfi et du Pesarese Giovanni Giacomo Pandolfi. Vers 1635, il se rend à Bologne, où il entre dans l'atelier de Guido Reni jusqu'en 1639.

Fâché avec ce dernier, il retourne à Pesaro où sont langage précise son naturalisme sans renier l'enseignement de Reni.

Avant de rentrer à Bologne à la mort de Reni en 1642, il entreprend un voyage à Rome où il est en contact avec la variante néo-vénitienne du classicisme, présente dans l'entourage des Barberini[1].

Il a pour élèves Lorenzo Pasinelli, Flaminio Torre, Giulio Cesare Milani, Giovanni Peruzzini, Girolamo Rossi, Giovanni Maria Luffoli et Giovanni Venanzi.

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Daniele Benati, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 638
  2. James Stourton, Petits Musées, grandes collections : Promenade à travers l’Europe, Scala, (ISBN 2-86656-327-1), p. 120
  3. [1]
  4. musée Goya colección Ibercaja
  5. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 359

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (it) M. Cellini, Disegni du Simon da Pesaro : L'Album Horne, Milan, 1996.
  • (it) A. Emiliani (dir.), Simone Cantarini detto il Pesarese : 1612-1648, Bologne, cat. exp. Pinacoteca Nazionale, Accademia di belle arti (1997 - 1998, Milan)
  • (it) A. Emiliani, A. M. Ambrosini Massari, M. Cellini, R. Morselli, Simone Cantarini nelle Marche, Pesaro, cat. exp. Palazzo Ducale (1997, Venise)
  • (fr) F. Jiméno, « Faux Goya vrais Cantarini », La Revue de l’art, n° 196, 2017-2, p. 69-73.
  • (it) M. Mancigotti, M. Valsecchi, Simone Cantarini, Il Pesarese, Milano, 1975.

Article connexeModifier

Liens externesModifier