Notosuchia

Les Notosuchia ou notosuchiens en français, forment un sous-ordre éteint de crocodylomorphes mésoeucrocodyliens qui vivait principalement au Gondwana pendant le Crétacé. Cependant l'inclusion du clade des Sebecosuchia parmi les notosuchiens[2], prolonge leur présence sur Terre jusqu'au Miocène moyen[3]. Leur fossiles ont été découverts en Amérique du Sud, en Afrique, en Europe et en Asie.

DescriptionModifier

 
Squelette reconstitué d'un Notosuchia du genre Simosuchus au Musée royal de l'Ontario au Canada.

Les notosuchiens étaient généralement des animaux de petite taille, avec des corps élancés et des membres dressés. On considère que la caractéristique la plus distinctive en était la tête. Elle était le plus souvent courte et épaisse. Alors que la plupart étaient relativement étroites, certaines étaient très larges. Simosuchus avait un crâne large et une mâchoire de carlin, tandis que Anatosuchus avait un large museau plat comme celui d'un canard.

Il comprend de nombreux clades à caractères très inhabituels pour des crocodylomorphes, comme des dents de mammifères, des bandes de plaques cornées semblables à ceux des tatous (Armadillosuchus), ou peut-être des joues charnues et un museau de porc (Notosuchus).

Les dents varient considérablement selon les différents genres. Beaucoup avaient une dentition hétérodonte. Souvent, on trouve des dents saillantes ressemblant à de grandes canines à l'avant de la bouche et une sorte de larges molaires à l'arrière. Certains genres, tels que Yacarerani et Pakasuchus, ont des dents très semblables à celles des mammifères. Leurs molaires sont complexes et multicuspides, et sont capables de se mettre en concordance avec une autre lorsque l'animal ferme la bouche. Certains genres tels que Malawisuchus avaient des articulations de la mâchoire qui leur permettait de déplacer la mâchoire d'avant en arrière dans un mouvement de cisaillement plutôt que de haut en bas.

PaléobiologieModifier

Les Notosuchia sont un clade de crocodiliens terrestres qui a évolué vers toute une gamme de comportements alimentaires : herbivores (Chimaerasuchus), omnivores (Simosuchus) et carnivores (Baurusuchus).

ClassificationModifier

TaxinomieModifier

Le sous-ordre a été nommé en 1971 par Zulma Gasparini et a depuis subi de nombreuses révisions phylogénétiques[4].

GenresModifier

La classification des Notosuchia est en mutation, mais les genres suivants sont généralement considérés comme notosuchiens :

Genus Étage Pays Unite Notes Images

Adamantinasuchus

Turonien - Santonien

  Brésil

Formation Adamantina

Un carnivore avec une tête très
courte et haute et de grands yeux

 

Anatosuchus

Aptien - Albien

  Niger

Groupe de Tegama

Un petit notosuchien de moins de 1 m
de long avec un museau de canardsnout

 

Araripesuchus

Albien - Maastrichtien

  Madagascar
  Niger
  Brésil
  Argentine

Formation de Maevarano
Formation d'Echkar
Formation de Santana
Formation de Candeleros

Cinq espèces connues, un record pour
les notosuchiens

 

Armadillosuchus

Turonien - Santonien

  Brésil

Formation Adamantina

un sphagesauridé avec une carapace de tatou.

 

Baurusuchus

Turonien

  Brésil

Formation Adamantina

Un grand carnivore de 3,5 à 4 m de long

 

Chimaerasuchus

Aptien - Albien

  Chine

Formation de Wulong

le premier notosuchien hétérodonte bien qu'il soit herbivore

Comahuesuchus

Santonien

  Argentine

Formation du Bajo de la Carpa

 

Malawisuchus

Début du Crétacé

  Malawi

Un possible fouisseur qui pouvait déplacer sa mâchoire d'arrière en avant

Mariliasuchus

Campanien - Maastrichtien

  Brésil

Formation Adamantina

 

Morrinhosuchus

Turonien - Santonien

  Brésil

Formation Adamantina

Notosuchus

Coniacien - Santonien

  Argentine

Formation de Bajo de la Carpa

Un notosuchien qui aurait pu avoir un museau de cochon

 

Pakasuchus

Albien

  Tanzanie

Un notosuchien avec des dents de mammifères.

Simosuchus

Maastrichtien

  Madagascar

Un omnivore à large museau avec des dents en pointe

 

Sphagesaurus

Fin du Crétacé

  Brésil

Formation Adamantina

Un notosuchien omnivore

Uruguaysuchus

Santonien - Campanien

  Uruguay

 

Yacarerani

Turonien - Santonien

  Bolivie

un notosuchien avec des incisives de lapin trouvé à proximité de son probable nid  

PhylogénieModifier

La phylogénie du clade des Notosuchia est en constante révision.

En 2012, les paléontologues Mario Bronzati, Felipe Chinaglia Montefeltro et Max C. Langer ont réalisé une grande analyse phylogénétique des Crocodyliformes, incluant 184 espèces. Leurs résultats sont présentés dans le cladogramme suivant qui montre la position des Notosuchia par rapport aux Protosuchia, aux Crocodyliformes basaux et aux Neosuchia (ces derniers incluant les crocodiliens modernes). Dans cette phylogénie les notosuchiens regroupent 24 genres et 33 espèces[5], mis à jour suite à la description du « croco de las Hoyas » en 2017[6] :

Un autre cladogramme simplifié ci-dessous reprend l'analyse la plus complète des notosuchiens réalisée par Diego Pol et ses collègues en 2014. Elle compile plusieurs études phylogénétiques antérieures pour aboutir à une matrice incluant 109 Crocodyliformes et genres proches dont 412 caractères morphologiques sont étudiés. Les Notosuchia selon D. Pol et al. regroupent 45 genres et 54 espèces[2] :

Notes et référencesModifier

  1. (en) Piacentini Pinheiro AE, Pereira PVLGdC, de Souza RG, Brum AS, Lopes RT, Machado AS, et al. (2018) Reassessment of the enigmatic crocodyliform "Goniopholis" paulistanus Roxo, 1936: Historical approach, systematic, and description by new materials. PLoS ONE 13(8): e0199984. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0199984
  2. a et b (en) D. Pol, P. M. Nascimento, A. B. Carvalho, C. Riccomini, R. A. Pires-Domingues et H. Zaher, « A New Notosuchian from the Late Cretaceous of Brazil and the Phylogeny of Advanced Notosuchians », PLoS ONE, vol. 9, no 4,‎ , e93105 (PMID 24695105, PMCID 3973723, DOI 10.1371/journal.pone.0093105)
  3. (es) Alfredo Paolillo et Linares, Omar J., « Nuevos cocodrilos Sebecosuchia del Cenozoico Suramericano (Mesosuchia: Crocodylia) », Paleobiologia Neotropical, vol. 3,‎ , p. 1–25 (lire en ligne [PDF], consulté le 15 février 2009)
  4. (en) Z. Gasparini, « Los Notosuchia del Cretácico de América del Sur como un nuevo Infraorden de los Mesosuchia (Crocodilia) », Ameghiniana, vol. 8,‎ , p. 83–103
  5. (en) M. Bronzati, F. C. Montefeltro et M. C. Langer, « A species-level supertree of Crocodyliformes », Historical Biology,‎ , p. 1 (DOI 10.1080/08912963.2012.662680)
  6. a et b (en) Ángela D. Buscalioni (2017) The Gobiosuchidae in the early evolution of Crocodyliformes. Journal of Vertebrate Paleontology Article: e1324459 doi: https://dx.doi.org/10.1080/02724634.2017.1324459, http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/02724634.2017.1324459

Liens externesModifier