Neosuchia

Les Neosuchia ou néosuchiens (« nouveaux crocodiles ») constituent un clade non classé de crocodylomorphes Mesoeucrocodylia qui regroupe tous les crocodiliens modernes encore existants et leurs plus proches parents fossiles[1]. Il est défini comme le clade le plus complet qui contient tous les crocodylomorphes plus étroitement liés à Crocodylus niloticus (le crocodile du Nil) qu'à l'espèce éteinte Notosuchus terrestris[2]. Neosuchia est très diversifié et peut être polyphylétique, car ce clade a subi de nombreuses révisions depuis qu'il a été créé en 1988[3]. Les Neosuchia sont apparus au début du Jurassique le plus ancien connu étant le goniopholidé Calsoyasuchus qui a vécu au cours des étages Sinémurien et Pliensbachien[4].

CaractéristiquesModifier

Une encoche entre les dents maxillaire et prémaxillaire est une caractéristique basale des Neosuchia, bien qu'elle se perde dans des formes les plus évoluées, notamment les alligatoridés.

ClassificationModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) J. A. Wilson, M. S. Malkani et P. D. Gingerich, « New crocodyliform (Reptilia, Mesoeucrocodylia) from the Upper Cretaceous Pab Formation of Vitakri, Balochistan (Pakistan) », Contributions from the Museum of Paleontology, University of Michigan, vol. 30, no 12,‎ , p. 321–336 (lire en ligne [PDF], consulté le 2 novembre 2009)
  2. (en) H. C. E. Larsson, C. A. Sidor et B. Gado, « The giant crocodyliform Sarcosuchus from the Cretaceous of Africa », Science, vol. 294, no 5546,‎ , p. 1516–1519 (DOI 10.1126/science.1066521, lire en ligne [PDF], consulté le 2 novembre 2009)
  3. (en) Benton, M. J. & Clark, J. M. (1998). Archosaur phylogeny and the relationships of the Crocodylia, p. 289-332. In Benton, M.J. (ed.), The Phylogeny and Classification of Tetrapods, Vol. 1 ., Clarendon Press, Oxford.
  4. (en) R. S. Tykoski, T. B. Rowe, R. A. Ketcham et M. W. Colbert, « Calsoyasuchus valliceps, a new crocodyliform from the Early Jurassic Kayenta Formation of Arizona », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 22, no 3,‎ , p. 593–611 (DOI 10.1671/0272-4634(2002)022[0593:CVANCF]2.0.CO;2, lire en ligne [PDF], consulté le 2 novembre 2009)